#32 Valse anti-terroriste sur un plateau



Mardi 15 juin, 7 camarades se sont fait·es kidnapper par la SDAT. Iels sont accusé·es d’association de malfaiteurs pour avoir incendié des antennes relais et des véhicules Enedis. Tout comme leurs voisin·es, on les soutient !

Dijoncter est accueilli sur les ondes de radio campus tous les mardis matins.
Toutes les chroniques audio sont à retrouver dans la rubrique « Sur l’onde ».

Chronique Dijoncter - #32 Valse anti-terroriste sur un plateau
Mardi 22 juin 2021
Chronique pour Radio Campus Dijon

Pour aller plus loin :



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Répression

Soutien aux inculpé.e.s des auto-réductions contre Carrefour !

A Dijon, on trouve que la pratique des auto-reductions est légitime face au capitalisme et à l’existence qu’il fait mener à la plus grande partie de la population. On soutient donc toute personne qui subirait une forme de repression suite à ce genre d’action.

Et c’est qui (encore) les malfaiteur-euses ?

Les 28, 29 et 30 novembre prochains, la cour d’appel de Nancy jugera de nouveau nos sept camarades accusé·es – entre autres – d’association de malfaiteurs. Nous appelons à se saisir de cette date pour s’opposer, partout où c’est possible, à la relance du nucléaire, à l’imposition du projet Cigéo et à la répression des luttes.

Articles de la même thématique : Antennes-relais

Résistance face à la numérisation de nos territoires

Ce texte écrit par le collectif Écran total est un appel à créer partout où c’est possible des comités de soutien aux inculpés du Limousin et autres inculpés accusés d’atteintes aux infrastructures du numérique.

Soutien à Boris

Notre camarade Boris est incarcéré à la prison de Nancy Maxéville depuis septembre 2020 pour avoir brûlé une antennes relais 5G lors du premier confinement. Communiqué de solidarité du groupe bisontin de la Fédération anarchiste.

[Besançon] Boris sort du coma

Depuis environ deux semaines, Boris n’est plus sous sédation, cela signifie qu’il sort progressivement du coma (...)