Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

#36 Zemmour zé mort



Où il est question de la venue de Zemmour à Nuit St George et de l’ignominie de ce personnage.

Dijoncter est accueilli sur les ondes de radio campus tous les mardis matins.
Toutes les chroniques audio sont à retrouver dans la rubrique « Sur l’onde ».

Chronique Dijoncter - #36 Zemmour zé mort
Mardi 2 novembre 2021
Chronique pour Radio Campus Dijon

Pour aller plus loin :

Texte de la chronique

  • Tu seras là samedi toi ? On va foutre un méga bordel !
  • Y’a quoi samedi ?
  • Comment ça y’a quoi samedi, t’as pas capté ? Y’a Zemmour qui vient faire de la provoc’ à Nuits saint Georges c’est juste à côté de Dijon. On est plein à vouloir y aller pour lui mettre la misère, y’a pas moyen qu’il puisse venir faire de la propagande tranquille ce nazillon !
  • Oulà calme toi, t’y va un peu vite à traiter les gens de nazi comme ça.
  • Ben désolé mais quelqu’un qui se réclame du régime de Vichy, de Pétain, et qui est soutenu par la fille d’un ministre de Hitler, je peux l’appeler nazillon.
  • Ah oui, ben effectivement là…
  • Même Estrosi et Sarko détestent ce type. Et t’as vu qui c’est ces potes, Charles Pasqua, plus truand tu peux pas, William Abitbol, militant du groupe fasciste Occident, les militants de la Ligue du Midi, les anciens de Génération Identitaire. Ça c’est pour les amitiés politiques, mais ce qui est le plus flippant c’est que ses soutiens économiques sont des jeunes banquiers d’affaires, d’anciens de chez Rothschild, comme pour Macron en 2017.
  • Ça veut dire quoi ?
  • Ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’il a la même force de frappe que Macron en 2017 à travers des campagnes de financement massives. Ça veut dire qu’on voit sa tête partout, qu’on l’entend partout, et que rien ne semble pouvoir arrêter cette submersion « Zemmour Président ». C’était déjà dur à subir quand il s’agissait d’un jeune affairiste qui prétendait dépasser les clivages gauche-droite. C’est d’autant plus dur à avaler quand c’est un salaud de nazillon.
  • Allez, ça recommence, tu crois pas que c’est un peu facile d’attaquer quelqu’un juste parce qu’il a des relations peu recommandables.
  • Mais ça c’est qu’un élément parmi d’autres, tu veux connaître son programme ? Tu va halluciner.
  • Euh ouai, vas-y…
  • Il veut imposer des prénoms français – ce qui veut rien dire – à l’ensemble de la population…
  • Haha, des prénoms français, j’suis mort.
  • …supprimer le droit du sol, le regroupement familial et la double nationalité pour les non-Européens.
  • Ok il est super raciste quoi.
  • Il a même parlé de remigration.
  • C’est quoi ça ?
  • C’est une manière polie de dire : « on va foutre dehors tous les Français qui ont des origines étrangères ».
  • Mais ses parents ils vivaient pas en Algérie ?
  • Si si, il doit avoir la mémoire courte ou être très hypocrite.
  • Haha, ben voilà comment on peut éviter de se le coltiner, il devient président, son programme passe et là, paf, il est expulsé vers l’Algérie, et hop, on est débarrassé.
  • T’es con, il est hyper raciste mais il n’aime pas beaucoup non plus les travailleurs. Il veut instaurer la semaine de 39 heures dans la fonction publique, la retraite à 67 ans, et il refuse d’augmenter le SMIC.
  • Ah ouai grosses mesures anti-pauvres, il a pas compris les gilets jaunes lui.
  • Il est hyper misogyne, il appelle littéralement au viol dans un de ses livres. ConcrètementiIl y a au moins 9 femmes qui l’accusent d’agression sexuelle.
    Il est aussi super homophobe, plus réac tu meures.
  • Bon, ok, c’est bon, qu’est-ce qu’on fait pour samedi alors !
  • On peut déjà aller au local de Solidaires 21 cet aprèm à 18h. Il y a une réunion pour organiser le rassemblement contre la venue de Zemmour
  • C’est où le local de Solidaires 21 ?
  • C’est 6 rue Pierre Curie à Dijon.
  • Ok, allons-y, je suis sûr qu’on trouvera des idées !
  • Et samedi, rendez-vous à Nuits-Saint-Georges. Il y aura plus d’infos dans la semaine sur Dijoncter."


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique française

Conflit de classes inversé, l’épine dans le pied des luttes sociales

Hiver 2023, mouvement social contre la réforme des retraites. Fonctionnaires, salarié·e·s d’entreprises publiques, étudiant·e·s sont en grève et dans la rue. Caissier·ères, ouvrier·ères du bâtiment, femmes de ménage, livreurs deliveroo et autres salarié·e·s de la « deuxième ligne » sont au taf. Les classes moyennes peuvent-elles faire seules la révolution ?

Articles de la même thématique : Élections

S4 EP11 - Sénégal, Partie 1

Tous les deux lundis, l’Actu des Oublié.es évoque les luttes dans le monde.
En mars, deux épisodes pour évoquer les luttes de ces dernières années au Sénégal, jusqu’au soulèvement récent pour empêcher l’annulation de l’élection présidentielle.

Au Sénégal, des visages et des noms sur les morts de la répression

Alors que le pays est entré dans une crise politique inédite qui risque d’aboutir à de nouvelles violences, après l’annulation de l’élection présidentielle par Macky Sall, un collectif de journalistes sénégalais a documenté la répression des manifestations de juin 2023. Le projet « CartograFreeSenegal » retrace l’histoire et les circonstances de la mort d’une partie des 29 victimes recensées.

[Juillet-Août 2022] 89. Le diable est mon voisin

Alors il va falloir se battre encore plus fort contre ces idées nauséabondes qui s’infusent dans le débat public et les esprits de manière insidieuses, contaminant ainsi toutes les couches sociales. C’est bien ensemble que nous changerons la donne. Mais sans eux. Ça ne fait que commencer.