[Bellefond] Le conseil municipal décide l’installation de 13 caméras de videosurveillance



Treize caméras vont être installées sur la commune de Bellefond, 900 habitants, limitrophe de Dijon au nord-est du parc Valmy. C’est ce qu’a décidé à l’unanimité le conseil municipal pendant la séance du samedi 20 mars.

Le coût du projet est estimé à 41 000€ TTC : 28 600€ HT pour la fourniture des matériels et caméras et leur installations, et 5400€ HT pour l’alimentation électrique. Le conseil départemental devrait apporter une subvention de 6000€ et une subvention du ministère de l’Intérieur via le fond interministériel de prévention de la délinquance est espérée.

Leur emplacement est détaillé dans le Bien Public :

  • Deux caméras seront positionnées sur la façade avant de la mairie pour surveiller son esplanade et la place des écoles ;
  • 2 caméras seront sur sa façade arrière, pointées sur le parking et ses abords ;
  • 1 caméra face à l’école pour visualiser ses entrées et sorties ;
  • 1 caméra à l’arrière de l’école maternelle ;
  • 1 caméra est prévue pour le futur bâtiment périscolaire, rue de Ruffey ;
  • 1 caméra au niveau de l’église, pointée sur le croisement des rues des Écoles, des Romains et de Ruffey ;
  • 1 caméra à l’entrée du village rue des Romains, face à la salle des fêtes, pour surveiller les entrées et sorties depuis et vers Norges-la-Ville ;
  • 1 autre près de la précédente pointée vers l’entrée de la salle des fêtes et le local de stockage ;
  • 1 caméra à l’entrée du village route d’Asnières ;
  • 1 caméra à l’entrée du village route de Ruffey ;
  • 1 autre près de la précédente pour surveiller l’ancienne voie romaine.


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique locale

[Besançon] Jean-Philippe Allenbach, prophète du vide

Pour celui qui affirme incarner la voix du « régionalisme », la logorrhée apparaît parfois plus proche des thèses du Front comtois [1] que de celles du RPFC [2]. Connu pour ses mots vifs et son franc parler, le président du MFC [3] Jean-Philippe Allenbach enchaîne toutefois les dérapages depuis quelques années. Après un parallèle douteux entre la candidate EÉLV Anne Vignot et le Maréchal Pétain en juin 2020, c’est la diffusion d’une vidéo aux relents haineux début décembre 2021 qui jette désormais le trouble. Par ce relais d’un contenu islamophobe et fallacieux, les simples bévues jadis fâcheuses prennent une tournure autrement plus avilissante.

La guerre Belfort-Montbéliard ? Plutôt la guerre des mots et la guerre des classes !

Les élus des agglomérations de Montbéliard et de Belfort jouent un « drama » digne des meilleur.es influenceur.ses des « réseaux sociaux ». Ces politiciens ont encore choisi le clash et la médiocrité pour cacher leur incapacité à gérer notre territoire industriel globalement. Devant cette nullité politicienne et l’urgence de virer tous ces parasites, la presse du Crédit Mutuel (L’Est Républicain) décrit tout ceci comme une « guerre ». Décryptage :

Articles de la même thématique : Videosurveillance