[Bellefond] Le conseil municipal décide l’installation de 13 caméras de videosurveillance



Treize caméras vont être installées sur la commune de Bellefond, 900 habitants, limitrophe de Dijon au nord-est du parc Valmy. C’est ce qu’a décidé à l’unanimité le conseil municipal pendant la séance du samedi 20 mars.

Le coût du projet est estimé à 41 000€ TTC : 28 600€ HT pour la fourniture des matériels et caméras et leur installations, et 5400€ HT pour l’alimentation électrique. Le conseil départemental devrait apporter une subvention de 6000€ et une subvention du ministère de l’Intérieur via le fond interministériel de prévention de la délinquance est espérée.

Leur emplacement est détaillé dans le Bien Public :

  • Deux caméras seront positionnées sur la façade avant de la mairie pour surveiller son esplanade et la place des écoles ;
  • 2 caméras seront sur sa façade arrière, pointées sur le parking et ses abords ;
  • 1 caméra face à l’école pour visualiser ses entrées et sorties ;
  • 1 caméra à l’arrière de l’école maternelle ;
  • 1 caméra est prévue pour le futur bâtiment périscolaire, rue de Ruffey ;
  • 1 caméra au niveau de l’église, pointée sur le croisement des rues des Écoles, des Romains et de Ruffey ;
  • 1 caméra à l’entrée du village rue des Romains, face à la salle des fêtes, pour surveiller les entrées et sorties depuis et vers Norges-la-Ville ;
  • 1 autre près de la précédente pointée vers l’entrée de la salle des fêtes et le local de stockage ;
  • 1 caméra à l’entrée du village route d’Asnières ;
  • 1 caméra à l’entrée du village route de Ruffey ;
  • 1 autre près de la précédente pour surveiller l’ancienne voie romaine.


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique locale

Khattabi : à peine condamnée, déjà promue ministre

Récemment condamnée aux prud’hommes pour des heures supplémentaires impayées, la députée de macroniste de Côte d’Or vient d’être promue ministre-déléguée chargée des personnes handicapées.

2 kirs 2 ambiances

Vendredi soir, Jean Castex était de sorti pour remettre la légion d’honneur de on ne sait quoi à son poto Rebsamen

Articles de la même thématique : Videosurveillance

L’Assemblée adopte l’activation à distance des appareils électroniques

L’Assemblée nationale a adopté le projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de la justice pour les années 2023-2027. Parmi de multiples dispositions, ce texte prévoit l’introduction dans le droit français la possibilité pour la police d’activer des appareils et objets électroniques à distance, que ce soit les fonctionnalités de géolocalisation, des micros ou des caméras.

Veesion, la start-up illégale qui surveille les supermarchés

« Nous en parlions déjà il y a deux ans : au-delà de la surveillance de nos rues, la surveillance biométrique se déploie aussi dans nos supermarchés pour tenter de détecter les vols en rayons des magasins. À la tête de ce business, la start-up française Veesion dont tout le monde, même le gouvernement, s’accorde sur l’illégalité du logiciel mais qui continue à récolter des fonds et des clients en profitant de la détresse sociale »

[brochure] Pas vue pas prise, contre la video-surveillance

Savoir où sont placées les caméras, comment elles fonctionnent, comment leurs images sont transmises et consultées et comment les technologies évoluent, c’est se donner des moyens concret de pouvoir, avec plus de confiance, s’en prendre à la vidéo-surveillance et aux intérêts qu’elle protège.