[Besançon] Deux ans de prison pour l’agresseur néo-nazi

Philippe Tribout, néo-nazi bisontin auteur il y a quelques jours d’une violente agression raciste contre une homme de 35 ans, passait ce mercredi en comparution immédiate. Il a plaidé l’agression sur fond d’alcoolémie, et en réponse à une remarque déplacée que la victime aurait faite à une des femmes qui l’acccompagnaient. Sa victime, Khaled Cid, qui sortait ce soir là d’une réunion professionnelle expliquait quant à elle que son agresseur l’a traité plusieurs fois de « sale arabe » pendant qu’il le violentait.
Du fait notamment de son appartenance à des groupuscules néo-nazis particulièrement violents, la défense de Tribout était difficilement entendable. Il a été condamné ce mercredi à 2 ans de prison, dont 6 mois avec sursis, assortis d’une obligation de soins et d’une interdiction de port d’arme. Il a été incarcéré après l’audience et ne devrait pas faire appel selon son avocate.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Extrême-droite

Frédérique Vidal, le bonsaï qui cache la forêt.

Sur le tableau, Frédérique Vidal en train de pacifier l’université française. En bas, à droite, une étudiante, de blanc vêtue, qui n’appartient pas à un groupe féministe radicalisé.

La notion d’islamo-gauchisme ne se débat pas scientifiquement, elle se combat politiquement

Suivant Macron, Blanquer et Darmanin, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, souhaite enquêter sur l’idéologie islamo-gauchiste qui gangrènerait les facs françaises. « Non ! » lui répondent les universitaires qui dénoncent une chasse aux sorcières et une notion (d’extrême droite) qui ne serait pas scientifique. Mais ne serait-il pas temps de changer de régime argumentatif ?

Articles de la même thématique : Fascisme

Agression fasciste : que sait-on des agresseurs ?

Dimanche 31 janvier, des manifestant·es pour la PMA ont été violemment attaquées par une quinzaine d’individus masqués. Que nous apprennent les images de la manifestation sur le déroulement des faits, l’identité des agresseurs, et leurs liens avec la manifestation « Marchons Enfants » ?