[Besançon] Deux ans de prison pour l’agresseur néo-nazi


Doubs

Philippe Tribout, néo-nazi bisontin auteur il y a quelques jours d’une violente agression raciste contre une homme de 35 ans, passait ce mercredi en comparution immédiate. Il a plaidé l’agression sur fond d’alcoolémie, et en réponse à une remarque déplacée que la victime aurait faite à une des femmes qui l’acccompagnaient. Sa victime, Khaled Cid, qui sortait ce soir là d’une réunion professionnelle expliquait quant à elle que son agresseur l’a traité plusieurs fois de « sale arabe » pendant qu’il le violentait.
Du fait notamment de son appartenance à des groupuscules néo-nazis particulièrement violents, la défense de Tribout était difficilement entendable. Il a été condamné ce mercredi à 2 ans de prison, dont 6 mois avec sursis, assortis d’une obligation de soins et d’une interdiction de port d’arme. Il a été incarcéré après l’audience et ne devrait pas faire appel selon son avocate.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Fascisme

[Besançon] Le parquet annonce l’impunité des néonazis

Le 17 juillet dernier, le journaliste de radio BIP/média 25 Toufik-de-Planoise était victime d’une agression perpétrée en marge d’une mobilisation contre le pass sanitaire. L’auteur, un néonazi notoire, a été clairement identifié, et filmé dans ses basses œuvres. Alors que la profession a fait part de sa solidarité, une plainte a été déposée. Mais le 17 septembre dernier, le Procureur Étienne Manteau s’est répandu dans la presse que l’enquête patinait à cause de difficultés à « identifier les auteurs. » Une annonce invraisemblable, et qui frise plutôt avec une politique d’impunité.

[Belfort] Grossière infiltration fasciste chez les manifestant·es anti-pass

Un élu d’opposition de Ronchamp (70), Christophe Devillers a pavané avec son écharpe tricolore et prit la parole à Belfort lors de la manifestation anti-pass du samedi 28 août. En plus du masque républicain, ce politicien néonazi ajoute sur son visage un masque de « simple citoyen », ce qui est un passe chez les anti-pass du nord Franche-Comté.

Articles de la même thématique : Extrême-droite

[Montbéliard] Manif anti pass #4, entre réussite, autoritarisme et confusions

Environ 1500 personnes se sont rassemblées à la Roselière et ont effectué un très grand tour dans le centre-ville de Montbéliard en passant par le rond-point d’Helvétie, à proximité de l’usine Stellantis. Malgré une pluie constante qui en a refroidit plus d’un-e, les organisateur-rices de la manif peuvent se féliciter d’avoir rassemblé un public large et très hétéroclite, donnant au final un défilé festif, bruyant et déterminé.