[Besançon] Réponses à l’arrêté anti-mendicité

Depuis quelques temps un débat agite les consciences de la ville de Besançon (Doubs) : pour ou contre l’arrêté anti-mendicité pris par le maire Fousseret. La nuit du 18 août, la plupart des distributeurs de billets de la BNP et du Crédit Mutuel de la rue Battant étaient mis hors service, à coup de peinture et de marteau. Un grand tag « Pas de banque, pas de mendians » était également laissé sur la mairie.

L’arrêté anti-mendicité pris par le maire Fousseret (ex-PS, aujourd’hui LREM) prévoit des amendes de 38 euros pour les SDF, valable "du 9 juillet et jusqu’au 30 septembre, du lundi au vendredi, de 10 heures à 20 heures". Samedi 18 août, des politiciens locaux (France Insoumise, d’anciens élus PS) avaient appelé symboliquement à s’asseoir par terre place Pasteur pour protester contre l’arrêté, après avoir pétitionné et lancé le hashtag #je suis assis.

Tout aurait pu s’arrêter là, dans le grand cirque de la politique, si un élément perturbateur n’était pas venu un peu bousculer la donne : l’action directe. C’est ainsi que cette même nuit du 18 août, la plupart des distributeurs de billets de la BNP et du Crédit Mutuel de la rue Battant étaient mis hors service, à coup de peinture et de marteau. Un grand tag était également laissé sur la mairie "Pas de banque, pas de mendians", signé d’un ACAB que la presse locale a pris soin de traduire à ses lecteurs d’un « tous les flics (ou tous les capitalistes) sont des salauds ».

C’est sûr qu’entre s’asseoir avec des politiciens et se lever quand dorment les braves travailleurs, il y a un gouffre : celui qui sépare la passivité de l’indignation citoyenne et le fait d’agir contre le réel sans délégation. Et il n’y a pas que les salauds visés qui comprendront la différence.

c’est ici :
https://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon/2018/08/19/besancon-des-tags-et-de-la-casse

photos là :
https://twitter.com/lebisonteint/status/1031099505045921793



Articles de la même thématique : Politique locale

Départ de Bernard Schmeltz : il était temps !

La nouvelle est tombée ce mercredi à la sortie du conseil des ministres : le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et de la Côte-d’Or Bernard Schmeltz quittera ses fonctions le 24 août prochain. L’heure est venue de faire le bilan de ses deux ans et demi de mandat pendant lesquels le futur ex-préfet a fait l’unanimité contre lui.

Fadila Khattabi, Didier Paris, et Didier Martin votent pour la mise en place d’une censure policière du web

Trois députés LREM de Côte d’Or ont voté en faveur de la proposition de loi « visant à lutter contre les contenus haineux sur internet » ce mercredi 13 mai. Les autorités pourront exiger le retrait de tout contenu qu’elles assimilent à du terrorisme, sans contrôle d’un juge.

Grésilles - Grandeur, déclin et confinement à l’immeuble Boutaric

Grand Dijon Habitat : carnet de déroute.
Habitats précaires, manque de considération du bailleur social majoritaire aux Grésilles (Grand Dijon Habitat) et confinement, la vie des habitants de l’immeuble Boutaric est au quotidien une épreuve. Voici un appel à l’aide et à soutien d’un collectif d’habitants en colère dans la plus vieille barre d’immeuble du quartier. Radioscopie de la prévarication [1] au grand jour.

Articles de la même thématique : Précarités

[Dijon] Les précaires entrent en action

Mardi était une journée nationale de mobilisation dont le but était de mettre en lumière la situation des précaires. Une action a eu lieu à Dijon.

Pour nos vies plutôt que leurs profits, nous demandons la fermeture des entrepôts AMAZON !

Non au « marche ou crève » à Amazon, oui au respect du droit de grève et de retrait et boycott de la plateforme !

Entraide : point de redistribution aux Tanneries

Aux Tanneries, nous avons décidé de créer un point de stockage et de redistribution de nourriture et de produits d’hygiène.