Bureau de Désertion de l’Emploi : la brochure



Le très officiel Bureau de Désertion de l’Emploi est né du constat qu’on manque d’outils pratiques sur la sortie de l’emploi. Tu trouveras dans cette brochure des conseils par rapport à l’administration (allocs, chomage etc...) mais aussi des conseils de débrouille (récup, entraide etc...). Bonne lecture !

Le très officiel Bureau de Désertion de l’Emploi est né du constat qu’on manque d’outils pratiques sur la sortie de l’emploi. Le principe de l’emploi n’est pas très critiqué en général, même dans le milieu militant de gauche radicale. C’est souvent vu comme un truc personnel et privé au contraire du capitalisme qui lui est ouvertement critiqué. Pourtant, de la critique du travail en théorie, il y en a en veux-tu en voilà ! Mais après avoir lu Bullshit Job de David Graeber, Boulots de merde de Julien Brygo et Olivier Cyran, Manifeste contre le travail du groupe Crisis ...) eh ben on est pas très avancé pour sortir concrètement de l’emploi dans nos vies ! Ou plutôt sortir l’emploi de nos vies une bonne fois pour toutes ! Même l’emploi « alternatif » hein ! C’est bon quoi, les boulots ultra précaires dans l’associatif avec aucun respect du code du travail et une abnégation forcée, ça va 5min et c’est vraiment pas satisfaisant ! Pareil pour le piège de l’Économie Sociale et Solidaire qui n’est qu’une forme d’économie capitaliste sauce dem (qui vise à donner une valeur marchande à la solidarité et l’écologie et vide ces valeurs de leur radicalité en les pliant aux exigences économiques) ou encore l’auto-entrepreneuriat sauce bio qu’on veut nous imposer (exploite toi toi-même quoi !).

En vrai, on est tout plein à se démerder pour échapper le plus possible ou totalement au monde du travail. C’est pas simple et on part pas tou.te.s sur un même pied d’égalité. Selon nos origines sociales, notre santé, notre classe et race sociale, notre âge, notre situation administrative, notre genre, nos capacités etc on peut plus ou moins se le permettre. L’emploi occupe une place centrale dans notre société, cela ne se résume pas à la question économique avec le salaire comme moyen de subsistance (dans notre société, travailler pour gagner de l’argent est vu comme le seul moyen de subvenir à ses besoins). L’emploi a aussi une fonction sociale (pour certain·es le travail est le seul moment en contact avec d’autres personnes) ou d’utilité sociale (même dans une société individualiste, le besoin de se sentir utile et donner un sens à sa vie reste important) qui apporte une forme de « sécurité » en échange du temps qu’on lui donne. Sortir de l’emploi, c’est dépasser certaines peurs (la peur de ne plus avoir de logement, de ne pas manger à sa faim, de se retrouver isolé·e, de s’ennuyer ...) et la pression sociale.

A l’heure actuelle, suite aux mesures mises en place au nom du covid, de plus en plus de gens remettent en question le travail et son utilité, son sens dans une société capitaliste, individualiste et oppressive, occasionnant des démissions massives. On assiste carrément à des appels à déserter, certes de professions au statut social élevé comme les ingénieureuses d’AgroParisTech. Aujourd’hui, le gouvernement parle de 15h de travail hebdomadaire pour les allocataires du RSA, cette idée bien libérale n’est pas récente et était déjà dénoncée en 1998 par le collectif CARGO. Les choses bougent en ce moment et après 1 an et demi de travail (sic), nous sommes heureux.ses de vous présenter la brochure du Bureau de Désertion de l’Emploi !

En effet, en attendant qu’on arrive à s’organiser collectivement pour pouvoir subvenir à nos besoins hors du champ marchand, faut bien qu’on trouve des solutions. On verra dans cette brochure comment se débrouiller face à l’administration (dans la partie 1). Après tout cela n’est pas sans contre-partie. Puisque l’État n’est qu’une machine à organiser l’exploitation du peuple par les détenteurs du capital qui ont logiquement érigé le travail comme valeur, il nous met la pression via les institutions de gestion des pauvres. On va voir comment on peut se dépatouiller avec ces institutions pour leur faire cracher les miettes de leur système pourri qu’on a pas choisi et auquel on ne veut plus participer. Et quand même les miettes ne nous veulent pas, on verra comment on peut s’entraider pour que la question de la survie matérielle et économique ne soit plus qu’une question individuelle mais aussi collective (partie 2).

Alors, que tu aies besoin de ton temps et ton énergie pour militer, aider tes proches, faire ce qui te plaît vraiment et/ou simplement prendre le temps de vivre et que tu te demandes comment faire concrètement, économiquement, cette brochure est pour toi ! Et si tu ne peux pas quitter ton emploi, ne vois pas cette brochure comme une provocation et ne te rends pas malade pour lui en travaillant toujours plus, toujours plus vite. Tu peux tirer au flan, saboter, si possible... et ne pas te tuer au travail, car le travail tue. En attendant et pour se libérer du temps pour pousser vers ça, on s’organise, on s’entraide... Y’a que la solidarité qui nous sauvera.

PDF - 1.8 Mo

La brochure page par page

PDF - 2 Mo

La brochure en cahier

la brochure est aussi disponible en ligne sur le site du Bureau de Désertion de l’Emploi

JPEG - 143.5 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

  • Le 16 juillet à 16:58

    Yo, bien intéressant, une aide pour les travailleurs handicapés
    De 6000 euros peut etre obtenue par l.Agefiph en.echange d’une creation d’entreprise, il me semble ne pas dire de betises en disant qu’ils ne demandent pas enormement de comptes une fois l’aide accordée, donc ca pourrait aussi apparaitre entre guillemets dans la brochure !

Articles de la même thématique : Anarchisme

S2 EP18 Abolir la police 2/2

Tous les deux lundis, l’Actu des Oublié.e.s évoque les luttes dans le monde. Cette semaine, la deuxième partie de l’épisode consacré aux mouvements pour l’abolition de la police.

Articles de la même thématique : Anticapitalisme

Je hais Christophe Colomb..

.. mais pas Magellan qui, lui, s’est fait dégommer par une flèche empoisonnée. Une stèle pour l’archer, que la seule évocation de son nom fasse trembler les voyagistes !

Habiter collectivement les ruines du capitalisme au Terrain Vague

En vadrouille de l’autre côté de l’Atlantique, une habitante-jardinière du Quartier Libre des Lentillères a découvert la lutte qui se sème actuellement dans les quartiers Mercier-Hochelaga-Maisonneuve contre un autre de ces projets inutiles et mégalos visant, celui-là, à augmenter les flux de marchandises du port de Montréal.