#6 : Ne pas sombrer

Où il est question de garder le moral en cette période suffocante grâce aux multiples actes de désobéissance qui constellent le pays...

Dijoncter est accueilli sur les ondes de radio campus tous les mardis matins.
Toutes les chroniques audio sont à retrouvées dans la rubrique « Sur l’onde ».

Chronique Dijoncter - #6 Ne pas sombrer
Mardi 10 novembre 2020
Chronique pour Radio Campus Dijon

Pour aller plus loin :



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Confinement

Free party au Port du canal : reprenons la rue !

Nous, Comité de soutien à la Maskarade Bourgogne Franche-Comté, soutenons l’initiative de quelques personnes qui ont souhaité reprendre la rue ce samedi 20 Février à Dijon et dénonçons l’arrestation de 2 participant.e.s au rassemblement qui s’est improvisé au Port du Canal après la Vélorution. Retour sur cette journée...

La musique libère ne l’enfermez pas !

Nous, collectifs organisateurs et participant.e.s d’évènements culturels alternatifs bourguignons et franc-comtois, aujourd’hui, communiquons afin de soutenir les organisateur-trices et participant.e.s de la soirée « La Grande Maskarade » qui s’est déroulée dans la commune de Lieuron (35) durant la nuit du Nouvel An et souhaitons nous aussi nous exprimer suite à l’acharnement politique et médiatique de ces dernières semaines.

Articles de la même thématique : Précarités

Double meurtre de Valence : les responsables de l’exclusion doivent payer

Ce jeudi 28 janvier à Valence, dans la Drôme, un homme a tué par balle une conseillère Pôle Emploi et la DRH de l’entreprise où il travaillait auparavant. Les responsables de l’exclusion à l’origine de cet acte désespéré doivent payer. Communiqué de Précaires Solidaires 21.