Commémoration d’Hiroshima devant le CEA de VALDUC



Une soixantaine de personnes ont commémoré les victimes d’Hiroshima devant les grilles de Valduc et revendiquer l’adhésion de la France au Traité d’interdiction des armes nucléaires.

Ce 6 août, jour du bombardement américain sur la ville japonaise d’Hiroshima, une soixantaine de citoyens ont commémoré les 140 000 victimes devant les grilles du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Valduc. Ce centre s’occupe de l’entretien de la modernisation et des tests des têtes nucléaires de la France, à environ 40 km de la métropole dijonnaise, représentant une menace environnementale, sanitaire, morale et militaire pour les populations.

Ils ont également manifesté leur volonté que la France adhère au Traité d’interdiction des armes nucléaires (#TIAN), entré en vigueur le 22 janvier 2021, en présence d’artistes et de musiciens.

La majorité des participants a débuté un jeûne de 3 jours, jusqu’au 9 août pour la commémoration du bombardement de Nagasaki.

L’après-midi, une délégation à été reçue en préfecture, demandant à ce que la France respecte ses engagements pris dans le cadre du Traité de non-prolifération en 1992, dont l’article 6 spécifie que nous devons négocier de bonne fois et à une date rapprochée le désarmement nucléaire.

Un stand d’information place de la République

Une bombe « atomique » planait au-dessus de la place, attirant les passants vers le stand d’information sur les dangers et les solutions internationales pour y mettre fin.

Encore 3 jours d’actions pour le désarmement nucléaire à Dijon

Samedi 7 ils poursuivront leur démarche d’information dans le centre ville, dimanche 8, leur stand avec animations vous attend place de la République.

Lundi 9, place de la République à 11 h : commémoration du bombardement de Nagasaki en présence d’une représentante du Maire de Dijon, suivi de la rupture du jeûne en Mairie.

Ces actions sont menées par le Collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires ‐ composé d’ICAN France (Prix Nobel de la Paix 2017), le Mouvement de la Paix 21, Réseau Sortir du Nucléaire, Arrêt du Nucléaire (ADN) 34, Sortir du Nucléaire 21, MAN Côte d’Or, Abolition des Armes nucléaires-Maison de Vigilance, CANVA, l’AMFPGN (Association des médecins français pour la prévention de la guerre nucléaire), Amis de la Terre Côte d’Or, Stop Nucléaire 26-07 (ADN Drôme-Ardeche)

Contact http://abolitiondesarmesnucleaires.org/

JPEG - 503.4 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

Conférence : Réveiller les esprits antinucléaires

Conférence + discussion proposé par le collectif Comité Centrales revenant sur les résistances en milieu rural et paysan contre le nucléaire, à partir d’extraits du film NOTRE TERRE MOURRA PROPREMENT. Ce film retrace l’histoire des diverses tentatives de l’ANDRA pour imposer son projet de stockage de déchets nucléaires, mis en échec de multiples fois par les luttes locales, avant d’arriver à Bure.

Bure : Retour sur le procès des Malfaiteurs·euses

L’appel du procès pour association de malfaiteurs de Bure a commencé par un (heureux) coup de théâtre : au premier jour du procès lundi au matin, juste avant le début de l’audience, nous apprenions que l’accusation d’association de malfaiteurs était définitivement abandonnée et que nos ami-es ne seraient pas jugé-es sur ce chef d’accusation !

Désarmement nucléaire : la France bafoue ses engagements

Le 16 novembre 2022, 17 lanceurs d’alerte ont déployé des banderoles à Dijon et à Moloy, près du site du CEA de Valduc (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) qui assure la maintenance et la modernisation des 290 armes nucléaires françaises.

Articles de la même thématique : Armements de la police

Toque en toc

Miam-miam glou glou et €€€€ ouvre ses portes vendredi 6 mai !