Des ressources, des lieux, des outils pour nos luttes



Si vous vous battez contre une réforme du travail ou un projet immobilier, si vous montez un collectif antiraciste ou un groupe d’action transféministe, si vous tenez un piquet de grève ou si vous voulez faire une bouffe de soutien, si vous rentrez dans aucune case mais que vous voulez vous organiser, voici une liste de quelques ressources collectives mises au service des luttes à Dijon.

 À Dijon, on est nombreu·ses à s’organiser politiquement dans différents collectifs.
On trouve que ce monde produit des inégalités et nous écrase. Les patrons exploitent les travailleu·ses pour de l’argent. Les femmes et les minorités de genre se font dominer, agresser et tuer tous les jours. Les grandes entreprises détruisent la planète, s’approprient les terres et les êtres vivants. La police s’acharne sur les personnes racisées et les quartiers populaires. L’extrême droite est banalisée par les médias. 
Et surtout, on trouve que la politique ne devrait pas être un truc de politiciens.

Pour lutter contre tout ça, on a choisi de ne rien attendre du gouvernement ni des institutions, et on s’est battu pour construire des espaces et des outils : on a squatté des bâtiments et des terres et ca donne des potagers où tout le monde peut venir jardiner, des salles de réunions où personne n’est obligé·e de déclarer son identité, des caisses de solidarité où on ne juge pas celles et ceux qui ont besoin d’argent, etc. 

On fait le pari que ces espaces, même tout petits, créent des bulles de respiration quand on suffoque, et nous donnent la force de renverser les choses. Qu’ils soient des lieux où trouver de l’entraide, de la solidarité et de la camaraderie. 

On aimerait qu’ils puissent servir de soutien matériel à toutes les luttes autour de Dijon.

La Cantine « Le Couteau entre les dents »

C’est une cantine mobile, c’est-à-dire tout un tas de matériel dont on peut avoir besoin quand on veut faire à manger pour plein et que l’on peut déplacer, qui va de grosses gamelles à la machine à panini en passant par des tables et des barnums, et cela pour environ 500 personnes. Elle est gérée par un groupe qui s’occupe d’entretenir le matériel, le réparer, le remplacer, etc. Pour l’emprunter, il faut envoyer une demande avec les dates, le nombre de convives et le matos souhaité à l’adresse suivante : cantinelecouteau [arobase] lists.riseup.net

Les Tanneries

C’est un espace autogéré, un centre social, un point de convergence et d’organisation. Un lieu qui s’affirme en lutte, qui soutient les mouvements sociaux et les luttes locales et depuis lequel c’est possible de s’organiser 

• Les salles : il y a plusieurs salles disponibles et une grande halle pour organiser des réunions, des rencontres, des discussions. 
• L’atelier impressions : des imprimantes, une photocopieuse et une machine pour imprimer en risographie, qui permet de faire plein de tirages d’affiches, de tracts ou de stickers avec des supers couleurs pour pas cher. Pour utiliser l’atelier et se faire aider sur ses projets, il faut écrire à tanneriso [arobase] tanneries.org et on trouve un créneau.
• La salle informatique : il y a plusieurs ordinateurs à disposition. Ils tournent sur des logiciel libres.
• La cuisine collective :  on peut venir y préparer à manger pour une cantine de soutien ou un piquet de grève, elle est équipée et fonctionelle pour de grands repas collectifs. Les tanneries sont depuis toujours un espace végétarien, la cuisine l’est aussi !
• Le cinéma : c’est possible d’organiser des projections publiques ou juste pour un petit groupe.
• Soirées : les différents espaces permettent d’organiser des soirées plus ou moins grandes. 
• Utiliser tout l’espace : le lieu permet à des groupe de se réunir plusieur jours, c’est possible de réserver plusieurs parties ou tout l’espace d’activité pour organiser des évènements. 

Toutes ces ressources sont gérées collectivement et leurs usages sont à prix libre (on donne ce qu’on peut). Pour les utiliser il faut envoyer un mail à activites [arobase] tanneries.org avec une demande précise (quoi/quand). Les demandes sont discutées à l’Assemblée générale de l’Activité qui a lieu tous les troisième mercredis du mois, c’est le moment de venir présenter ton projet 

Les légumes

Des collectifs de maraîchage produisent des légumes toute l’année dans les jardins squattés du Quartier libre des Lentillères pour soutenir d’autres luttes. Vous pouvez demander des poireaux, des patates, des courges ou bien des légumes de saison en écrivant à cette adresse : jardindesmaraichers [arobase] potager.org

La Caisse de solidarité contre la répression

Depuis plus de dix ans, une caisse de solidarité existe pour payer les frais des personnes qui se retrouvent poursuivi·es par la justice. Le collectif lié à la caisse s’organise aussi pour ne laisser personne seul·e face au système pénal, en trouvant des avocat·es, en aidant à la préparation des procès et en faisant de l’information sur les droits de la défense. C’est aussi possible de le contacter pour organiser des formations juridiques et/ou à la sécurité informatique. En cas de besoin il faut écrire à caissedeso21 [arobase] riseup.net ou au 06 53 53 19 26.

Le site Dijoncter.info

C’est un site d’information qui relaie les luttes de Dijon et de Bourgogne/Franche-Comté. Chacun·e peut proposer un article pour annoncer une manifestation, raconter les enjeux de ses luttes ou faire part d’une analyse politique. On y retrouve de nombreux rendez-vous liés aux lutte locales. Pour découvrir le site : https://dijoncter.info et pour contacter l’équipe de modération : contact [arobase] dijoncter.info

Et aussi

En dehors de ces collectifs, les luttes autonomes ont produit de nombreuses réflexions sur l’organisation collective, les rapports de pouvoir ou les rouages des systèmes de dominations qui nous font face. Des brochures et des textes sont en ligne sur infokiosques.net ou sur les sites du Réseau Mutu : reseaumutu.info. Beaucoup sont aussi disponibles en papier aux Tanneries.

PNG - 2.2 Mo
PNG - 2.2 Mo
PDF - 3.7 Mo


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Autonomie matérielle

Les marchés des Lentillères reprennent !

C’est une nouvelle saison de marché qui commence jeudi 2 juin dans la cour de la Grange Rose de 17h à 19h, une occasion pour profiter des diverses productions mais aussi de se rencontrer, visiter les jardins, se donner des nouvelles et passer un bon moment sans oublier que la lutte continue pour que le Quartier Libre des Lentillères continue d’exister !

Entraide alimentaire : pérenniser notre action

Chaque lundi, le collectif La Bancale propose un moment de cuisine collective avec et pour les personnes en situation de grande précarité ainsi que les livreur·euse·s à vélo. Au menu : lutter contre l’insécurité alimentaire et l’isolement social par la préparation et la distribution de repas au centre-ville de Dijon.

Articles de la même thématique : Entraide

Bureau de Désertion de l’Emploi : la brochure

Le très officiel Bureau de Désertion de l’Emploi est né du constat qu’on manque d’outils pratiques sur la sortie de l’emploi. Tu trouveras dans cette brochure des conseils par rapport à l’administration (allocs, chomage etc...) mais aussi des conseils de débrouille (récup, entraide etc...). Bonne lecture !

Pour les autoréductions, contre Carrefour : semaine d’action !

En octobre 2021, deux personnes ont été condamnées à verser 38 000 euros d’amende à Carrefour pour avoir participé avec 60 autres personnes à une autoréduction au Carrefour Market de la rue Nationale à Paris. Les condamné·es et leurs soutiens ont décidé de faire appel.