[En images] Marche des libertés à Chalon-sur-Saône

Samedi 27, environ 500 personnes ont manifesté dans les rues de Chalon-sur-Saône pour protester contre les lois liberticides (« sécurité globale », « contre les séparatismes », fichage, etc.). Parmi les manifestant·es, beaucoup répondaient à l’appel du comité de soutien à la Maskarade, dont le camion-sono a rythmé le cortège.

Environ 500 personnes manifestaient ce samedi après-midi dans le centre-ville de Chalon, répondant à l’appel de la coordination Stop loi sécurité globale, qui réunit localement une vingtaine d’associations et collectifs politiques.
Étaient notamment présent en nombre les afficionados des free party, venus plus spécifiquement protester contre les poursuites que subissent une partie des organisateur·ices de la free party de Lieuron, au nouvel an.
Des gilets jaunes de toute la Bourgogne Franche-Comté étaient elles et eux aussi présent·es en nombre, et leurs chants se sont mêlés aux basses des soundsystems.

Le cortège est parti à 14h30 de Port Villiers pour s’achever vers 16h devant le conservatoire, où les teufeur·euses ont continué de danser jusqu’à 17h30.
Une première « manifestive » chalonnaise réussie !

À noter qu’une centaine de teufeur·euses manifestaient aussi dans le centre-ville de Mâcon ce samedi après-midi.

JPEG - 720.6 ko
JPEG - 890.4 ko
JPEG - 867.8 ko
JPEG - 641.1 ko
JPEG - 838 ko
JPEG - 682.2 ko
JPEG - 903.4 ko
JPEG - 1 Mo


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Police

Mascarade antiterroriste sur le Millevaches

Mardi 15 juin, une soi-disant « opération antiterroriste » a visé 7 personnes sur la commune de Gentioux-Pigerolles (Plateau de Millevaches) et en Haute-Vienne. Les faits reprochés : incendies d’une antenne 5G et de véhicules Enedis en février 2020. Les habitant·e·s déjà soutenu·e·s par quelques syndicats s’organisent pour contrer cette offensive policière et politique.

Articles de la même thématique : Contre la loi sécurité globale

Adoption de la loi sécurité globale : bilan

La loi sécurité globale a été définitivement adoptée jeudi 15 avril par l’Assemblée nationale, à 75 voix contre 33, au terme d’un débat soumis aux exigences de la police et dont nous n’attendions plus grand chose. La prochaine étape sera l’examen de la loi par le Conseil constitutionnel.