[En images] Marche des libertés à Chalon-sur-Saône


Saône-et-Loire

Samedi 27, environ 500 personnes ont manifesté dans les rues de Chalon-sur-Saône pour protester contre les lois liberticides (« sécurité globale », « contre les séparatismes », fichage, etc.). Parmi les manifestant·es, beaucoup répondaient à l’appel du comité de soutien à la Maskarade, dont le camion-sono a rythmé le cortège.

Environ 500 personnes manifestaient ce samedi après-midi dans le centre-ville de Chalon, répondant à l’appel de la coordination Stop loi sécurité globale, qui réunit localement une vingtaine d’associations et collectifs politiques.
Étaient notamment présent en nombre les afficionados des free party, venus plus spécifiquement protester contre les poursuites que subissent une partie des organisateur·ices de la free party de Lieuron, au nouvel an.
Des gilets jaunes de toute la Bourgogne Franche-Comté étaient elles et eux aussi présent·es en nombre, et leurs chants se sont mêlés aux basses des soundsystems.

Le cortège est parti à 14h30 de Port Villiers pour s’achever vers 16h devant le conservatoire, où les teufeur·euses ont continué de danser jusqu’à 17h30.
Une première « manifestive » chalonnaise réussie !

À noter qu’une centaine de teufeur·euses manifestaient aussi dans le centre-ville de Mâcon ce samedi après-midi.

JPEG - 720.6 ko
JPEG - 890.4 ko
JPEG - 867.8 ko
JPEG - 641.1 ko
JPEG - 838 ko
JPEG - 682.2 ko
JPEG - 903.4 ko
JPEG - 1 Mo


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Fêtes

Comment ne pas être relou à une fête

« Lui c’est Bob. Il est souvent sympa. Mais des fois, Bob, il fait un peu n’imp... »
Quelques exemples pratiques pour ne pas être relou pendant les fêtes.
NB : ça marche aussi dans des cadres non-festifs.

[Novembre 2021] Le grand retour des Tanneries

À vos agendas ! C’est le premier programme des Tanneries depuis la pandémie. Un mois de novembre rempli de films, de discussions, de bars en mixité choisie, de boums...

Articles de la même thématique : Police

Pression policière à Audincourt : tout le monde déteste Julien Odoul

L’État français continue ses raids guerriers dans les quartiers post-colonialistes du Nord Franche-Comté. La population majoritairement prolétaire et précaire subit un acharnement de la part de tous les dominants bourgeois et leurs armes diverses et variées. La combinaison est puissante : Justice, gouvernement Macron, Préfectures de 3 départements (25-90-70), politiciens locaux de tous bords, médias dominants locaux et nationaux, fascistes du RN/FN, gendarmerie et police de tout l’Est de la France, CRS, gendarmes mobiles, caméras de surveillance, police municipale, grenades de désencerclement, grenades fumigènes, tasers, gazeuses, tonfas, menottes, équipe cynophile et de nombreux véhicules.