Lavault-de-Frétoy (58) : la lutte contre l’enrésinement des forêts continue

Dans le Morvan, l’industrialisation des forêts continue : coupes rases et plantations de douglas. Contre cette transformation des forêts du Haut Morvan en usine à bois des habitants s’organisent. Lettre ouverte du collectif de Lavault-de-Frétoy pour la défense de la forêt et de l’environnement à plusieurs responsables politiques.

Pour signer la pétition et voir les mises à jour cliquez ici

Le bois productif avance, les forêts et la biodiversité reculent.

Depuis le 15 mars de cette année, sur notre dossier rien n’avance et la situation sur le terrain de notre micro village continue à se dégrader. Une nouvelle fois nous alertons les autorités supposées compétentes pour tenter de nous faire entendre, notre pugnacité reste sans faille et notre combat permanent, pour l’actualiser trouvez notre dernère alerte en attente de réponses. Le futur du Haut Morvan aux portes de Paris, Dijon, Lyon un enjeu majeur d’équilibre sociétal.

Lavault-de-Frétoy le 12 août 2019

Le collectif de Lavault-de-Frétoy pour la défense de la forêt et de l’environnement
chez Madame Agnès Clausse
Le Vernet
58230 Lavault-de-Frétoy

à Monsieur Xavier Petit
responsable du bureau de la protection de la ressource en eau
Service eau-forêt à la DDT de la Nièvre

Monsieur,

Vous signalez l’état très alarmant de sécheresse des sols et de diminution du débit d’eau de plusieurs rivières et ruisseaux départementaux.

Cette situation, effectivement très inquiétante, demande à ce que des décisions urgentes soient prises.
L’usage de l’eau se doit d’être réglementé mais la préservation de tous les cours d’eau est encore plus pressante

L’interdiction des coupes à blanc de feuillus (qui plus est au profit de résineux gourmands en eau) est une urgence. A ce jour chacun en connaît le retentissement funeste sur les sols , la biodiversité,les ressources en eau, le climat.........

0R à Lavault-de-Frétoy, en pleine canicule, nous avons assisté impuissant à une coupe à blanc de feuillus, juste à l’aplomb de la rivière Rainache, dont toutes les ressources sont déjà mises à mal par l’enrésinement massif en amont.
De plus soulignons qu’en aval la commune de Corancy est en alerte renforcée

Le plus cynique, c’est que parmi ces « abatteurs » de feuillus, certains percevront une indemnisation sécheresse !!!!!!!

Qu’attends-on pour que de réelles mesures soient prises ??????.......Le stade de la prévention est hélas totalement dépassé, il vous faut réagir dans l’urgence par des mesures fortes et concrètes : la préservation des forêts en est une vitale pour le futur.

Souhaitant que ce courrier, en forme d’alerte, attire toute votre attention, nous vous prions de croire, Monsieur en notre considération respectueuse.

Pour le collectif, A. Clausse, rédactrice.

Copie de ce courrier ;

À Madame la maire de Lavault-de-Frétoy
À madame le sous préfète de Château-Chinon
À Monsieur le député de la Nièvre
À Monsieur le président du Parc Naturel Régional du Morvan
À la fédération de la pêche de la Nièvre


La situation à Lavault-de-Frétoy

Il y a quelque mois, une pétition concernant l’opposition à la construction d’une piste forestière sur le territoire de la commune était déjà relayée sur Dijoncter.

Depuis le conseil municipal de Lavault-de-Frétoy a organisé une réunion publique dans la salle des fêtes de la commune le 20 avril.

Ce 20 avril 2019, à l’invitation de madame la maire de Lavault-de-Frétoy, pour une concertation sur ce projet, 2h30 de débat intense n’ont débouché sur aucun compromis...

Notre collectif, porteur de 922 signatures contre ce projet, soutenu également par l’association Adret morvan-SOS forêt Bourgogne Franche Comté,et une très très grande majorité de la population locale , a combattu envers et contre tout, ce projet écocide ayant pour seul objectif d’intensifier l’exploitation industrielle des forêts privées à l’aide de fonds publics.

Le président du parc naturel régional du Morvan, (pour qui le douglas n’a qu’un seul défaut, c’est de ne pas en avoir ??!!!) s’est réfugié dans son rôle essentiellement consultatif, se déclarant incompétent à statuer sur le fond.Il à omis d’évoquer son rôle, pourtant bien réel et décisionnel celui là, de vice président en charge de la forêt, de la filière bois et de la montagne (le morvan c’est 17 sommets)à la région Bourgogne Franche Comté et maître d’œuvre durant 3 ans du contrat régional foret bois validé pour 10 ans le 25 mars 2019 au sein du conseil régional.

Alors ne lâchons rien et continuons à combattre sans retenue ce concept écocide de « Morvan usine à bois » menaçant son futur boisé ancestral ,son écosystème classé « remarquable » avec de nombreuses zones Natura 2000 répertoriées par le même parc naturel du morvan.

Par la suite, le 28 mai, le collectif était reçu par la sous-préfète de Château-Chinon.

Répondant à la demande de notre collectif et accompagné d’un représentant de l’ADRET Morvan association de défense de l’environnement et des forêts, Madame la sous-préfète de Château-Chinon, nous à accordé une entrevue le 28 mai. Elle nous a confirmé la souveraineté totale de la maire de Lavault-de-Frétoy et de son conseil dans ce dossier. Elle nous a confirmé qu’en cas de désaccord total sur ce projet, seul le tribunal administratif est compétent pour recevoir notre opposition. Dans la présentation de nos 1000 soutiens (internet et papier), l’opinion citoyenne, semble ne rien peser, ni être prise en compte dans ce conflit. Refuser la pénétration permanente d’engins forestiers dévastateurs de biodiversité et de qualité de vie, semblent à ses yeux être le fait d’anti-progrès, de marginaux locaux insignifiants et rétrogrades.

Alors forts de vos signatures et commentaires, nous poursuivrons inlassablement notre combat contre cette piste forestière. D’autant que des alertes sont à notre porte. Le contrat régional forêt bois Bourgogne Franche Comté, signé en mars 2019 pour 10 ans est plus qu’inquiétant, et la porte ouverte à Morvan usine à bois.

Ou le service public forestier assuré par l’ONF est menacé dans sa vocation et ses fonctions ancestrales, les forêts communales menacées de privatisations intensives .

Ou une enquête publique pilotée par la région Bourgogne Franche Comté est en cours (très discrètement) pour renouveler le label du parc naturel régional du Morvan (PNRM) via sa charte pour 15 ans (2020/2035) alors que tout semble démontrer que l’on s’achemine plus vers le parc industriel régional du Morvan ( plantations résineux exponentielles et éolien industriel incontrôlé pour ne parler que ces 2 menaces imminentes).

Habitants permanents ou saisonniers, usagers du Morvan pour le sport, la nature,l’éco tourisme avec les richesses de son patrimoine ancestral et de ses forces vives permanentes, continuons à le défendre haut et fort sans retenue, le dire à ceux qui voudraient en faire une annexe de leurs profits à courts termes sans jamais penser au moindre futur viable pour ce poumon vert écologiquement et irréversiblement menacé par leurs projets irraisonnés et irraisonnables.

Bien à vous avec nos salutations reconnaissantes, le collectif Lavault-de-Frétoy micro village du Morvan en combat.


P.-S.

Pour signer la pétition et voir les mises à jour cliquez ici


Proposer un complément d'info

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?