Les Faucheurs Volontaires passent en procès à Dijon les 5 et 6 avril



67 faucheurs volontaires passent en procès les 5 & 6 avril à Dijon. Toute une semaine d’évenements et de manifestation est prévue pour les soutenir, et pour continuer à lutter contre les OGM et l’agro-bussiness.

En novembre 2016, 67 Faucheurs Volontaires ont neutralisé des parcelles d’essai de colza génétiquement modifié de Dijon-Céréales en Côte d’or. Ils ont revendiqué leur action en se rendant au siège de Dijon-Céréales où ils ont pu constater la présence de stocks de bidons d’herbicide de la marque BASF (Cleravis et Cleranda) spécifiques aux VrTH (variétés rendues tolérantes aux herbicides). 36 de ces faucheurs sont convoqués au tribunal Boulevard Clemenceau mais tous sont solidaires, et demandent à comparaître.

36 d’entre eux vont être jugés les 5 et 6 avril 2018
Rendez-vous au tribunal de Dijon pour les soutenir !

Ce colza fauché est un OGM qui n’a pas été obtenu par transgénèse (introduction d’un gène complet) mais par mutagenèse (on transforme le gène en place en utilisant des agents mutagènes). Ces colzas ont été mutés pour résister à un herbicide. Ce sont des plantes pesticides reconnues OGM par la directive européenne 2001/18 mais exclues de son champ d’application, puisqu’obtenues par mutagenèse, donc ni évaluées, ni étiquetées, ni appelées OGM. Ce sont des OGM CACHÉS.

Ces plantes mutées ont les mêmes effets sur l’environnement et la santé que les plantes transgéniques. Rappelons que la culture de celles-ci est interdite en France. L’exemption de la loi des « OGM mutés » risque fort de s’appliquer aussi aux NOUVEAUX OGM issus de nouvelles biotechnologies qui ne sont absolument pas maîtrisées. Les conséquences sur tout le vivant seraient incontrôlées et irrémédiables.
Attachés à préserver le bien commun, la nature et le vivant, les faucheurs revendiquent leurs actes de désobéissance civique comme moyen de lutte pour une agriculture saine, sans brevetage du vivant et sans pesticides de synthèse. Ils dénoncent la présence de ces OGM CACHÉS dans les champs et demandent l’arrêt de ces cultures.

Liste de soutiens : Alternatiba-Dijon, AIGUE Beaune, Alliance Ecologiste indépendante 21, ATTAC21, Ami-e-s de la Confédération Paysanne, Les BURE Halleurs, CAP21, Confédération Paysanne21, Collectif 21 ni OGM ni pesticides, connaissance de la santé, Quetigny Environnement, dijon-ecolo.fr, EELV-BFC, Ensemble 21, Espace autogéré des Tanneries, Gauche Alternative de Quetigny, GFA Champs libres, Graine de Noé Greenpeace 21, Les Amis de la Terre 21, Ligue des Droits de l’Homme, Nature & Progrès BFC, NPA 21, Solidaires21, Risomes, Veille au grain...

Tout le programme de la semaine de soutien

JPEG - 300.3 ko

P.-S.

Tout le programme de la semaine de soutien dans l’agenda.


Articles de la même thématique : Justice

« Le droit des communs » - Intervention de Sarah Vanuxem

Retranscription d’une conférence de Sarah Vanuxem dans le cadre du séminaire « Fragmenter l’urbain » qui s’est tenu en avril 2019 aux Tanneries. Elle revient sur les possibilités d’aller chercher dans le droit des manières de redéfinir juridiquement la propriété de la terre.

Appel au soutien de l’ABC Bélarus

Au Bélarus, le régime s’acharne contre les personnes ayant participé au soulèvement de 2020. Face à une répression sans précédant contre le mouvement anarchiste, l’Anarchist Black Cross Belarus sollicite votre soutien urgent.

Articles de la même thématique : OGM

Nouveau procès des Faucheurs Volontaires à Dijon !

Lundi 4 avril à 13 h30, 6 Faucheurs volontaires de Côte-d’Or comparaissent au TGI de Dijon pour être jugés suite à la destruction d’une parcelle d’essai de colza par une centaine de personnes en 2017 à Villy-le-Moutiers. Rassemblement et pique-nique de soutien devant le tribunal.

Un Faucheur Volontaire d’OGM de Côte d’Or convoqué au commissariat

Une inspection citoyenne revendiquée par 80 Faucheur.ses Volontaires venu.e.s de toute la France a eu lieu le 10 novembre 2021 dans l’entreprise RAGT Semence de Calmont dans l’Aveyron. Après une dizaine d’auditions dans l’Aveyron, Pierre Clément est le quatrième Faucheur de Côte d’Or a être entendu pour cette affaire.