Manifestive : la préfecture tente d’interdire la manifestation de ce samedi



Les organisateur·ices ont décidé de porter une requête en référé-liberté pour faire lever l’interdiction. Verdict ce samedi dans la matinée.

  • La manif est annulée, RDV à 14h devant le Grand Théâtre pour soutenir la culture en lutte

    Le recours en référé-liberté porté par les organisateur·ices a été rejeté par le tribunal administratif, la manifestation est donc annulée.
    Rendez-vous est donné à 14h devant le Grand Théâtre pour soutenir l’occupation du lieu par les travailleur·euses de la culture en lutte.

Communiquée du Comité de Soutien à la Maskarade Bourgogne Franche Comté

Aujourd’hui on veut nous interdire de manifester, nous avons été convoqués à la Préfecture le jeudi 1er avril, afin de voir avec eux les modalités et le parcours de l’acte 3 des manifestives. Arrivés sur place le directeur du cabinet nous a clairement annoncé que toutes les mesures seraient prises pour interdire notre manifestation, en effet suite à l’évolution de la crise sanitaire et suite au discours du grand Manu, la préfecture de Côte d’Or revoit sa copie et nous annonce qu’elle interdit notre manifestation, leurs arguments ? Le non-respect des gestes barrières des participant.es et la consommation d’alcool sur la voie publique.
Arguments que nous réfutons, en effet pas besoin d’être en manifestation pour voir des gens boire une bière ou se promener sans masques... De plus nous lui signalons que nous avons une équipe de bénévoles et une association de prévention et réduction des risques qui distribue des masques et du gel lors de la manifestation.

Nous ne baissons jamais les bras et nous avons décidé de nous porter en justice pour un référé-liberté. Nous avons eu rendez-vous ce matin avec notre avocate, nous attendons donc maintenant l’audience au tribunal administratif de Dijon, nous n’avons pas encore l’heure, ni la date mais ce sera avant le début de la manifestive, ont vous tiens au courant dès que l’on a des nouvelle mais pour le moment la Manifestive est maintenu !!!

JPEG - 2.3 Mo


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Droit de manifester

Bilan de la répression et défense collective à Sainte Soline

« Pas moins de 7 hélicoptère et plus de 1700 FDO, un dispositif dont le coût est estimé à plus d’un million d’euros. », « une soixantaine de [manifestant·es] blessé·es dont 6 hospitalisé·es », 4 personnes placées en garde à vue", une personne arrêtée sur son lit d’hôpital... retour sur la répression des manifestations anti-bassines.

[Besançon] Carrefour attaque ses salariés grévistes en justice, la multinationale déboutée et condamnée

Malgré des gains records en 2021, le groupe Carrefour suscite une vive contestation interne. Plusieurs milliers de salariés étaient ainsi en grève le 24 septembre dernier, revendiquant des avancées concrètes quant à leurs salaires et conditions de travail. Une fronde qui a également secouée Besançon, les hypermarchés de Chalezeule et Valentin ayant été fortement impactés. Mais pour ce dernier site, le bras de fer syndical a viré au règlement de compte judiciaire. Au grand dam de la multinationale, déboutée et condamnée dans un jugement aux conclusions sévères.

Articles de la même thématique : Contre-culture

[Dijon] XR organise un Foot 2 rue

Le collectif Extinction Rebellion Dijon invite à participer à un Foot 2 rue ce dimanche 20 novembre à partir de 16h30 (...)

[Novembre 2022] Novembre aux Tanneries

Nous vivons dans un monde médiatique dont les valeurs semblent inversées. « Les antifas sont les vrais fascistes, les féministes sont les vraies sexistes, les antiracistes sont les vrais racistes ». Jean-Michel Boomer à la télé nous le répète à l’envie et avec les félicitations du jury autoproclamé des éditorialistes de salons