On Dijon : la smart city contre ses habitants

Dijonnais, Dijonnaises, habitants des métropoles françaises, on vous promet pour bientôt une ville intelligente, futuriste, moderne, inclusive, disruptive même !

Mais qu’est-ce qui réside réellement derrière cette novlangue marketeuse impulsée par la municipalité dijonnaise et plus globalement par les grandes cités urbaines ? Une intelligence proclamée qui ne va pas de soi !

Et probablement une réalité moins glorieuse.
Dans ce contenu, on propose de faire un panorama critique sur la question des smart-cities à la française…en prenant l’exemple local de Dijon.
Il faut bien comprendre que ce projet vient des crises superposées qui touchent l’espace urbain à l’échelle globale. Face à l’incapacité des élus à répondre à ces besoins urgents, #OnDijon s’inscrit dans le solutionnisme technologique : tout résoudre par le numérique et le “progrès technique”...

JPEG - 552.1 ko

Sauf que derrière tout cela, il y a bien évidemment des intérêts économiques immenses sur lesquels sautent les grandes entreprises, à la fois du bâtiment, de l’énergie mais aussi et surtout de l’informatique et de la donnée.

Car les informations collectées se multiplient à vitesse grand V et représentent un nouveau business, une matière première captée par des objets connectés de plus en plus nombreux.
La question de la souveraineté numérique et de la protection de la vie privée est en fait au coeur de ce projet de smart city !

Et cela se mêle avec une autre propagation technologique et sécuritaire que l’on ne questionne pratiquement plus : la banalisation des caméras de surveillance dans le centre-ville…On quadrille, on surveille, on reconnaît, on identifie, on fiche. Et les libertés individuelles et collectives dans tout ça ? Elles sont réellement en danger !

JPEG - 81.7 ko

Enfin, une toute nouvelle consommation, immatérielle… Immatérielle, vraiment ? Les objets connectés, il faut bien les fabriquer, les data-centers, il faut bien les refroidir non ? Donc quelques économies énergétiques mais surtout, à côté de cela, du numérique partout qui consomme une blinde !

Bref, la smart-city ne semble pas vraiment être une priorité d’autant qu’elle aurait tendance à renforcer les inégalités entre les territoires, mais surtout les différences entre les humains devant la ville : et oui, il faut être connecté, à la pointe de la technologie pour apprécier les apports de la smart-city. Donc si t’es pauvre, On Dijon n’est définitivement pas fait pour toi !

JPEG - 422.3 ko

P. Bekouche, Les nouveaux territoires du numérique.
L’univers digital du sur-mesure de masse,
Sciences Humaines Editions, 2019

J-M. Besse, Habiter : un monde à son image, Flammarion, 2013

Cercle Aristote, Claude Rochet : Des villes intelligentes ?, Youtube, 2017

Dijon.sous-surveillance.net

M. Dugain, C. Labbé, L’homme nu. La dictature invisible du numérique,
Robert Laffont, 2016

G. Faburel, Les métropoles barbares. Démondialiser la ville,
désurbaniser la terre, le Passager clandestin, 2018

M. Foucault, Surveiller et punir. Naissance de la prison, Gallimard, 1975

F. Gintrand, Vous n’en avez pas marre… de la smart city ? ,
Chroniques d’architecture, 2019

F. Jarrige, Techno-critiques. Du refus des machines à la contestation
des technosciences, La Découverte, 2014

F. Jarrige, L’impasse des smart cities, Notes de la FEP#14, 2020

R. Kitchin, The real-time city ? Big data and smart urbanism,
Geojournal n°79, 2014

A. Leclerq, « La 5G tue » : l’astrophysicien Aurélien Barrau tire la
sonnette d’alarme, Positivr.fr, 2019

T. Le Goff, Le faux et coûteux miracle de la vidéosurveillance,
Après-demain n°16, 2010

Lundimatin#189, Voyage en cybernétique – L’inauguration du
projet de smart city dijonnaise, 2019

Marseille Infos Autonomes, La Smart City policière se répand
comme une traînée de poudre, 2018

E. Morozov, Pour tout résoudre, cliquez ici, FYP, 2014

A. Picon, Smart cities. Théorie et critique d’un idéal auto-réalisateur, 2013

F. Pisani, Mais d’où vient cette idée bizarre de "ville intelligente" ? ,
La tribune, 2015

L. Rocher, J. M. Hendrickx, Y-A. De Montjoye, Estimating the success of
re-identifications in complete
datasets using generative models, Nature Communications n°10, 2019

C. Rochet, Les villes intelligentes : réalité ou fiction, Wiley ISTE, 2018

E. Sadin, Surveillance globale, Climats, 2009

E. Sadin, L’humanité augmentée, L’Echappée, 2013

E. Sadin, La vie algorithmique, L’Echappée, 2015

Technopolice.fr

Thinkerview, Jérémie Zimmerman : 1984, un manuel d’instructions ?
[EN DIRECT],Youtube, 2018

A.Townsend, Smart Cities : Big Data, Civic Hackers, and the Quest for a
New Utopia, W.W. Norton, 2013.

F. Treguer, L’utopie déchue. Une contre-histoire d’internet, Fayard, 2019

Université Réelle (Montpelier), Claude Rochet sur la ville intelligente, Youtube, 2015



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Smartcity

Foucault à Dijon : Qui veut gagner des millions ?

Et si feu Michel Foucault venait se balader à Dijon faire le parcours de la Chouette aujourd’hui, qu’en dirait-il ? Ses théories y trouveraient sans doute un écho surprenant : disciplinarisation des corps et des espaces, panoptique sécuritaire et hiérarchisation des illégalismes. Il y verrait aussi la gentrification, la piétonnisation, la bétonisation à outrance. Bienvenue au coeur de Dijon Métropole mon Michou !

Les rendez-vous de l’université populaire et buissonière de Risomes à Mâlain

Les conférences-débats de l’Université Populaire et Buissonnière de Risomes sont avant tout des moments de découverte et de partage, autour d’un livre, d’une idée, d’un projet. Ouvert à toutes et tous, les thèmes abordés sont souvent liés à l’écologie politique, l’agriculture alternative, les luttes et expérimentations sociales. Voici la programmation pour le projet semestre.

Voyage en cybernétique - l’inauguration du projet de Smart city dijonnaise

« Les gros pupitres se transforment en énormes tables numériques où apparaissent des empreintes de mains. Les président-directeurs généraux sont alors priés d’apposer leurs paumes sur les écrans pour activer le système. »

Articles de la même thématique : Videosurveillance

Videosurveillance : l’invasion continue dans les rues de Dijon

Il y a une douzaine d’années, la videosurveillance s’est immiscée dans le quotidien des dijonnais·es. Depuis de nouvelles caméras sont installées chaque années. Faisons le point sur les nouveautés de ces 12 derniers mois en matière d’espionnage de la population.

Orientalisme, drone et confinement

Parce que la surveillance policière des populations n’est pas l’apanage des ennemis de l’occident, quelques réflexions sur l’importation et l’expérimentation des drones de surveillance en ces temps de confinement.

La Smart City policière se répand comme traînée de poudre

Alors que Dijon se targue de réaliser la première smart city française, probablement la première au monde, Christian Estrosi, maire de Nice, a encore fait parler de lui. Il paradait, tout fier du contrat passé avec une entreprise israëlienne pour permettre, via une application smartphone, aux citoyens de se faire auxiliaires de police. Sollicitée par le conseil municipal de la ville, la CNIL a fait savoir son opposition, pointant le manque de base légale du dispositif ainsi que l’atteinte « disproportionnée » au droit à la vie privée qui en résultait.