SOUTENIR les occupants de la CPAM

Les anciens locaux de la CPAM de Chenôve sont habités par un collectif de migrants depuis octobre 2018. A partir du 1er avril prochain, le lieu sera expulsable : une centaine de personnes exilées, y compris des mineurs isolés, va se retrouver à nouveau à la rue. Ce dimanche 17 mars , journée PORTES OUVERTES, venons les soutenir et demander à ce qu’ils puissent rester !

Depuis octobre 2018, les anciens locaux de la CPAM de Chenôve sont habités par un collectif de migrants. Ils étaient obligés depuis des mois de vivre dans des conditions extrêmement précaires, principalement sous tentes.
Malgré l’obligation légale d’aide aux demandeurs d’asile, aux réfugiés statutaires et aux mineurs isolés, nous constatons l’insuffisance des places d’hébergement et des prises en charge. L’occupation de ce bâtiment, qui était abandonné, permet de répondre aux nécessités les plus basiques et d’éviter des situations encore plus difficiles au cœur de l’hiver. Le collectif de soutien aux demandeurs d’asile et migrants, a accompagné les exilés dans leurs démarches pour trouver un toit.

A partir du 1er avril prochain, le lieu sera expulsable : une centaine de personnes exilées, y compris des mineurs isolés, va se retrouver à nouveau à la rue. Après avoir été dans des situations terribles, pour traverser le désert ou la Méditerranée, c’est une nouvelle épreuve à affronter et un
avenir incertain.

Plus globalement, les membres du collectif sont très inquiets des conditions de la fin de la trêve hivernale dans l’agglomération dijonnaise, qui touche l’ensemble des personnes en situation de grande précarité et sans logement, et demandent une concertation de tous les acteurs concernés
par le sujet.

Venez rencontrer ces personnes en exil
le dimanche 17 mars à la CPAM de Chenôve, 30 rue Henri Bazin, à coté du
marché de Chenôve, de 11h à 20h.

Ce sera l’occasion de faire connaissance, de partager un thé, un repas, un passement de jambe ou une discussion. C’est aussi un bon moment pour venir poser les questions qui vous traversent sur l’accueil des exilé-es à Dijon.
Plusieurs associations locales présenteront en musique, en vidéos ou en photos la démarche
solidaire qui nous unit.

*Se retrouver autour de la question de l’accueil digne des personnes en difficulté, prendre part à ces mobilisations, c’est d’abord tenter de faire face à l’urgence mais c’est aussi construire collectivement un monde plus juste. Parce que la dignité ne connaît pas de frontières, mobilisons nous pour qu’avoir un toit sur la tête soit un droit accessible à tous.*

ACAT Dijon / Action Catholique Ouvrière / AFRANE Bourgogne/ AGIRabcd
21/Amis de la Confédération Paysanne/ Amnesty International Dijon
/Association des Paralysés de France/ ATTAC 21 / ATMF Dijon / CFDT 21 / CGT
21 / Club Unesco Dijon /CCFD Terre Solidaire/ CNT 21/ Collectif du lycée
d’accueil international Le Castel/Confédération Paysanne/ Confédération
Syndicale des Familles / Espace Autogéré des Tanneries / Euphorbe en
Illabakan / FCPE / FSU 21 / La Vie Nouvelle personnalistes et citoyens /
Ligue des Droits de l’Homme / MAN /Mouvement de la Paix/ MRAP / Pastorale
des Migrants / RESF 21 / SAF /SNES FSU/ SOS Refoulement / SOS Racisme /
Solidaires / Solidarité afghane /Sud santé sociaux/ UJFP / UNEF/ Tends la
Main / Urgence Solidaire.


// le tract

PDF - 38.1 ko

// l’affiche

JPEG - 137 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Accueil des migrants

Suivi de la marche des sans-papiers

La marche des solidarités est partie le 19 septembre de Marseille et Montpellier et passera par Dijon le 8 octobre, avant d’arrivée à Paris et de marcher sur l’Elysée le 17 octobre 2020. Suivi étape par étape, de la grande marche vers la régularisation de toutes les personnes sans papiers !

Articles de la même thématique : Squats - Expulsions

Libérons Anton - Vague de répression à Tweebosbuurt

25 personnes ont été arrêtées, 3 squats ont été expulsés, des personnes frappées par la police, agressées par des individus inconnus. Une personne va probablement être déportée dans un pays ou sa vie est directement menacée. Ceci est un appel a l’aide ! Pour demander la libération de Anton, appel à rassemblement le 12/02 devant l’ambassade hollandaise la plus proche de chez vous.