Procès pour 3 opposants aux armes nucléaires

Ils sont convoqués le vendredi 12 février 2021 à 14 heures au Tribunal judiciaire de Dijon pour avoir manifesté leur opposition à l’arme nucléaire.

Le site du CEA de Valduc assure notamment la modernisation des 290 bombes atomiques de la France. Suite à l’accord Lancaster House de 2010, certaines des installations du site servent également au Royaume-Uni pour la maintenance de son arsenal nucléaire.

Le jeudi 9 juillet 2020 vers 18 h, pour manifester leur opposition à l’arme nucléaire et redire à la direction du CEA leur souhait d’être reçus, les trois lanceurs d’alerte membres du « Collectif Bourgogne France-Comté pour l’abolition des armes nucléaires » sont entrés en voiture dans la zone du site de Valduc dite « Chantier Nord » dans laquelle ils ont pu pénétrer librement sans même s’arrêter, personne n’étant présent au poste de garde et la barrière étant levée. Arrivés au bâtiment blanc appelé « Château », ils se sont pris en photo devant le château avec la banderole « armes nucléaires : reconversion du site CEA de Valduc ». Empêchés de repartir par deux salariés du CEA, ils ont été auditionnés par la gendarmerie appelée en renfort. Le Parquet a décidé de les poursuivre. Ils encourent théoriquement jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende…

Le collectif pour l’abolition des armes nucléaires invite à les soutenir en adressant une lettre au Président du Tribunal correctionnel de Dijon pour demander la relaxe des prévenus.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

Dissuasion nucléaire : les incohérences

Retour sur la 19e vigie en vue du désarmement nucléaire, le 16 juillet 2021 près de Valduc, sur les incohérences de la doctrine française de dissuasion nucléaire et sur la 50e signature d’une ville française (Villeurbanne) pour le désarmement atomique.

Articles de la même thématique : Armements

Les lacrymos, une arme de guerre civile

Armes de « contrôle des foules » par excellence, les gaz lacrymogènes semblent être devenus l’un des outils privilégiés du maintien de l’ordre contemporain. Leur usage dans le cadre de manifestations publiques s’est systématisé ces dernières années, au point que l’image de rassemblements noyés sous les gaz semblent être devenue la norme.