Procès pour 3 opposants aux armes nucléaires



Ils sont convoqués le vendredi 12 février 2021 à 14 heures au Tribunal judiciaire de Dijon pour avoir manifesté leur opposition à l’arme nucléaire.

Le site du CEA de Valduc assure notamment la modernisation des 290 bombes atomiques de la France. Suite à l’accord Lancaster House de 2010, certaines des installations du site servent également au Royaume-Uni pour la maintenance de son arsenal nucléaire.

Le jeudi 9 juillet 2020 vers 18 h, pour manifester leur opposition à l’arme nucléaire et redire à la direction du CEA leur souhait d’être reçus, les trois lanceurs d’alerte membres du « Collectif Bourgogne France-Comté pour l’abolition des armes nucléaires » sont entrés en voiture dans la zone du site de Valduc dite « Chantier Nord » dans laquelle ils ont pu pénétrer librement sans même s’arrêter, personne n’étant présent au poste de garde et la barrière étant levée. Arrivés au bâtiment blanc appelé « Château », ils se sont pris en photo devant le château avec la banderole « armes nucléaires : reconversion du site CEA de Valduc ». Empêchés de repartir par deux salariés du CEA, ils ont été auditionnés par la gendarmerie appelée en renfort. Le Parquet a décidé de les poursuivre. Ils encourent théoriquement jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende…

Le collectif pour l’abolition des armes nucléaires invite à les soutenir en adressant une lettre au Président du Tribunal correctionnel de Dijon pour demander la relaxe des prévenus.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

[Bure] Appel à don matériel pour la gare

Les annonces de l’ANDRA fin 2023 se sont confirmées… Nous allons avoir besoin de vous, de vos ami.es et de toutes les personnes attachées ou pas encore à ce lieu pour ne pas le laisser disparaître si facilement.

Programme des rencontres antinucléaires

Des rencontres printanières antinucléaires et anti-autoritaires auront lieu du mercredi 17 au mardi 23 avril 2024 à Bure (55). Au programme : assemblée plénière antinucléaire, promenades, plein d’ateliers, tables de presse, spectacles et 2 soirées concerts (les 20 et 23) ! Venez, ça va être super !!

Articles de la même thématique : Armements de la police

Contre les obsessions sécuritaires, attaquons les JO du contrôle !

Les JO sont une bonne occasion de mettre tout le monde au pas, et de déployer pour cela des équipements sécuritaires à chaque fois plus inédits. Pour avoir une petite idée de qui participe à ce jeux morbide, voici la liste des entreprises qui se font de la maille avec le business du réarmement et de la surveillance.

1312 raisons d’abolir la police : entretien avec Gwenola Ricordeau

Le mercredi 6 septembre, la caisse de solidarité contre la répression invitait Gwenola Ricordeau aux Tanneries pour qu’elle présente son livre 1312 raisons d’abolir la police.
Pour faire suite à cette invitation, nous vous proposons de réécouter les grandes lignes de son intervention au travers de cet entretien avec Radio Sauvage réalisé en janvier dernier.