Répression syndicale : Rassemblement pour soutenir une syndicaliste d’Enedis



Une employée d’Enedis, syndicaliste élue au CSE, est convoquée en conseil de discipline mercredi 17 juin. Elle est accusée de « pourrir » l’ambiance au sein de son service et de « harceler » ses collègues, et risque un licenciement. Ses camarades de la CGT Énergies 21 appellent à un rassemblement de soutien.

Communiqué de la CGT Energies 21
 
Aujourd’hui, force est de constater que le moindre accident du travail, la moindre contestation ou le manque de « savoir-être » décidé de façon arbitraire par l’encadrement, donne lieu à des mesures disciplinaires. Quand il ne s’agit pas de dossiers « bidons » montés de toute pièce.
 
De fait, une collègue, camarade et élue au CSE [1], est convoquée pour passer en conseil de discipline le 17 juin prochain. Lui est reproché de « pourrir » l’ambiance au sein de son
service et de « harceler » ses collègues !!??
 
Pour ENEDIS BOURGOGNE, il s’agit clairement d’atteindre ses objectifs de casse du service public de l’énergie et pour ce faire, la répression syndicale est un de ses leviers.
Aussi, aucun agent n’est à l’abri de ces visées autoritaires et pour cette raison la CGT dit :
« Halte à l’arbitraire !! »
 
S’en prendre ainsi à une de nos camarades, c’est s’attaquer à la CGT et nous ne laisserons pas faire !
 
Ceci à l’issue d’une crise sanitaire inédite et exceptionnelle, crise qui a démontré la formidable solidarité dont a fait preuve toute la nation française ainsi que tout le personnel de notre « belle » entreprise. De fait, nous jugeons ce « timing » déloyal et inconvenant, mais nous le savons que trop bien, la direction n’a que faire de ces considérations.

Rassemblons-nous pour la soutenir et montrer à la direction qu’elle n’est pas seule !

Mercredi 17 juin 2020 à 14h00 au centre Enedis, 65 rue de Longvic à Dijon
 
 

JPEG - 39.5 ko


Notes

[1Comité Sociale et Économique, qui regroupe les représentants du personnels et du patronat dans une entreprise

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Pour les sages-femmes, maintenant assez joué : game ovaire !

Pour la 5e fois cette année, les sages-femmes de Côte-d’Or seront en grève ce vendredi. Le 7 octobre, les sages-femmes étaient plus de 6000 à manifester à Paris : une mobilisation sans précédent ! Leurs attentes n’ont toujours pas été entendues. C’est pourquoi, du 22 au 24 octobre, les sages-femmes des maternités publiques, privées et exerçant en libéral appellent à un week-end noir.

Assistants d’Education d’Hippo : une situation scandaleuse !

Début octobre, les assistant·es d’éducation du lycée Hippolyte Fontaine à Dijon ont reçu leurs salaires avec parfois plus d’une semaine de retard. « La modicité des salaires, la précarité des contrats, les missions pour autant exigées de ces collègues justifient que les salaires soient versés à temps, c’est non seulement une question économique, mais aussi une question de respect pour des personnels qui ont souvent le sentiment d’être méprisés. »

Articles de la même thématique : Droit du travail