Rentrée la semaine du 11 mai : on n’est pas prêts !

La réouverture des écoles pendant le semaine du 11 mai est totalement prématurée et ne permettra pas d’assurer la mission pédagogique et sociale des personnels des écoles. L’AG inter-degrés de Dijon appelle les personnels des écoles à une grande vigilance lors des préparations les 11 et 12 mai.

Communiqué de l’AG interdegrés de Dijon réunie le 8 mai 2020
 

Rentrée la semaine du 11 mai : on n’est pas prêts !
Lecture de l’article.

 

Rentrée la semaine du 11 mai : on n’est pas prêts !

Les enfants se font une joie de revoir leurs copains, la maîtresse - le maître, mais quelle déception pour eux passée la première heure à l’école !

Accueillis à l’entrée de l’école par une maîtresse- un maître masqué(e) (vont-ils la/le reconnaître ?), avec l’interdiction pour les plus jeunes d’être accompagné-es par leurs parents, direction immédiate vers les lavabos pour un nettoyage approfondi des mains (le premier d’une longue série !), déplacement avec la distance d’un mètre réglementaire, ensuite les élèves iront à une place dont ils ne pourront plus bouger pendant des heures et ne pourront toucher à rien, suivront un circuit marqué au sol pour le moindre déplacement dans la classe. Dans l’école et autour, pas question de croiser d’autres camarades. Les arrivées des élèves seront échelonnées, les récréations séparées et chaque enfant devra jouer seul loin de tout camarade et sans matériel. Chaque classe restera confinée dans son espace privé. Où est le déconfinement réel des élèves ?

Faire la queue pour chaque changement de lieux avec toujours la distance réglementaire, penser à se mettre du gel après chaque mouvement des mains, ne plus toucher le matériel de l’école. Ouf, il est enfin l’heure de se rendre en salle de motricité ou à la salle de sport ! Et bien non, toujours pas d’activités en interactions ! Seules les activités de motricité individuelles seront possibles.

Fini le travail de groupe dans les espaces dédiés de la classe, l’entraide entre camarade, le travail de manipulation, la maîtresse- le maître qui s’approche pour rassurer, pour aider, et de toute façon, qu’entendront-ils avec le masque ? Ce masque qui gommera toute expression des sentiments de l’adulte. Plus de sourire rassurant !

Tout ce qui fait que l’école est un haut lieu d’apprentissage social et scolaire aura disparu !

Dans l’application des consignes ubuesques du protocole sanitaire ministériel, où est le respect du bien-être des enfants dans ces conditions d’accueil ? Où est le respect des droits des enfants (Convention internationale des droits de l’enfant signée par la France) ? Où est le respect des adultes accompagnants les élèves ? Où est l’école dite de la bienveillance ?

Quel cadeau empoisonné que ce libre choix laissé aux familles d’envoyer ou non leurs enfants, sources de tensions dans les familles, tiraillées entre leur désir de protection de leur enfant et la nécessité de gagner sa vie.

Et hop disparu le droit à l’éducation pour tous, la mixité sociale. Où est le libre choix des familles quand la pression de l’employeur motive la décision ?

Comment enseigner pour une partie des élèves sans pénaliser ceux qui ne sont pas présents ?

Est-ce que nous sommes toujours des enseignants ?

Lorsque le gouvernement prétend rouvrir pour raisons sociales dans l’intérêt de l’enfant et qu’il agite le prétexte de la socialisation nécessaire pour les enfants alors qu’on leur interdit tout contact entre eux, c’est trahir cette promesse !

L’AG inter-degrés de Dijon appelle les personnel-les des écoles à une grande vigilance lors des préparations les 11 et 12 mai à :

  • demander le report immédiat de la rentrée des élèves à septembre après une concertation plus approfondie avec tous les personnel-les des écoles et du périscolaire.
  • utiliser tous les moyens d’alerte à disposition (registre Sécurité Santé au Travail, RSST, disponible sur tous les lieux de travail), saisir le Comité Hygiène et Sécurité et Condition de Travail départemental, contacter les organisations syndicales.
  • Réunir un conseil de maîtres-ses puis convoquer un conseil d’école afin d’informer et alerter les collectivités locales et les familles.
  • ne pas hésiter à user de son droit de retrait ou de grève si les conditions sanitaires ne sont pas remplies.
  • Refuser l’alourdissement de la charge de travail par un double enseignement en distanciel et en présentiel

L’assemblée générale interdegré de Dijon est une assemblée d’enseignants, d’AED, d’AESH, d’enseignants chercheurs, et autres personnels d’éducation et de la recherche, mobilisée depuis plus d’un an contre les réformes Blanquer puis les réformes des retraites.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Coronavirus

[MàJ] 17 juin : action à Dijon !

« Mercredi 17 juin nous répondrons à l’appel national à agir contre la réintoxication du monde. Nous souhaitons mettre en avant d’autres manières de vivre la ville, de ne pas nous laisser déposséder de nos quartiers et des quelques espaces de respirations qui subsistent. »

Le 16 juin les soignants déconfinent leur colère !

Après 3 mois de mobilisation intensive du personnel hospitalier dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, il est temps de demander des comptes au gouvernement. La CGT et FO appellent à un rassemblement mardi 16 juin à 14h place de la Libération, pour dénoncer les dangers de la logique comptable et exiger de meilleures conditions de travail.

Sortie de confinement

Un texte rappel afin de ne pas laisser l’amnésie recouvrir la mémoire.

Articles de la même thématique : Éducation - Enseignement

Enseignants numériques et élèves virtuels ?

Jean-Michel Blanquer vient récemment d’annoncer pour septembre un développement de l’enseignement à distance. S’il profite des circonstance dramatiques pour imposer sa « vision » de l’éducation, les limites de ces méthodes d’enseignement à distance sont aujourd’hui criantes, après 2 mois d’expérimentation à grande échelle.

Pas de reprise avant septembre, on vous explique pourquoi !

« Nous demandons aux pouvoirs publics de prendre leur responsabilité en donnant tous les outils indispensables à tous les élèves et personnels pour la poursuite des apprentissages à distance. Nous demandons également que les services sociaux soient dotés des moyens nécessaires pour aider les familles en difficulté. »
Lettre ouverte à la population.

La Gazette des confiné·es #13 - La nicotine, les sous de la science et notre présent

Dans cette Gazette, on découvre tout ce qu’on risque de conserver de l’état d’urgence sanitaire, on voyage à travers la France en lutte, on observe les dessous peu attrayants du financement de la recherche scientifique, on se rend compte qu’on lance des expériences de psycho sociale à l’école et on évite de se précipiter sur la nicotine, quelle que soit sa forme.