Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates


Jardins de l’Engrenage

Communiqué des ami·es des jardins de l’Engrenage suite au saccage des jardins mardi 20 avril.

Ce mardi 20 avril vers 7 heures, la force publique est intervenue au 61 avenue de Langres à Dijon sur demande du Maire de Dijon, pour expulser le terrain nommé « Les Jardins de l’Engrenage » occupé depuis le 17 juin 2020 par des citoyens concernés. Cette occupation avait pour objectif de le soustraire à un projet immobilier de 300 logements prévu par le Plan Local d’Urbanisme de Dijon Métropole.

Rapidement avertis par les voisins directs du terrain, des sympathisants ont afflué de toute part pour défendre de leurs corps fragiles, mais agiles, les arbres fruitiers en fleurs repiqués cet hiver et les tout jeunes plants de légumes prêts à trouver leur place en terre dès la fin des gelées. Plusieurs personnes ont été placées en garde à vue.

Depuis le 17 juin 2020, les Jardins de l’Engrenage constituent un lieu de rencontre pour les habitants du quartier : les enfants jouent, découvrent la nature et les animaux, tandis que leurs parents font connaissance avec des voisins qu’ils ne faisaient que croiser jusqu’alors !

Ces derniers jours, les riverains affluaient pour venir demander un carré de potager à mettre en valeur, certains pour le plaisir, d’autres pour oublier les soucis des confinements successifs, d’autres encore par nécessité budgétaire pour pouvoir produire leur propre nourriture.

En quelques heures aujourd’hui tout a été saccagé : les tronçonneuses ont abattu de grands arbres, qui procuraient ombre et îlot de fraicheur en été, les pelleteuses et les camions ont extrait des centaines de mètres cube de terre arable. Pour mémoire, l’argument du Maire de Dijon pour justifier la bétonisation était de considérer ce terrain comme une friche impropre à la culture !

Ironie du sort : ce soir à 17h un groupe de travail devait se réunir pour poursuivre la réflexion en vue de proposer un aménagement alternatif complet de cette zone de 2 hectares. Partant des besoins réels des habitants (loger des familles, se retrouver pour échanger, produire de la nourriture, etc.) et prenant en compte la nature véritable des différentes zones du terrain, tirée de leur expérience de presque une année de mise en culture, les citoyens des Jardins de l’Engrenage prévoyaient la présentation de leur projet alternatif à tous les riverains et aux Dijonnais.es lors de la prochaine fête des Plantations... prévue le weekend des 8 et 9 mai !

En quelques coups de bulldozer, des centaines d’heures de travail patient du sol ont été anéanties. De nombreux soutiens ont afflué depuis ce matin, l’information étant relayée partout en France grâce aux réseaux sociaux...

Le Plan local d’urbanisme (PLUi-HD) comprenant 31 autres sites de projets immobiliers ou de zones d’activités dévoreurs d’espaces naturels et cultivables, soit 670 terrains de foot promis à la bétonnation dans les 10 années à venir, le combat pour un urbanisme résilient à Dijon n’est pas terminé !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Bétonisation

Errance Urbaine #22 - Avril 2022

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci de l’antifascisme, des élections, et des nouvelles des Lentillères.

Qui sème le béton aura la dalle

Samedi 7 mai, une banderole a été déployée sur la grue du chantier immobilier Garden State, avenue de Langres à Dijon.

Articles de la même thématique : Étalement urbain - artificialisation des sols

[Pertuis] 800 personnes en carnaval pour défendre la ZAP

Une manifestation prenant la forme d’un carnaval a rassemblé près de 800 personnes à Pertuis (Vaucluse) en soutien à la Zone A Défendre dite ZAP (Zone à Patates, en référence à la cultures locale traditionnelle de pommes de terre), menacée d’expulsion.

La Fête de printemps des Lentilleres c’est pour fin mai !

Malgré la covid, les menaces de la mairie, et cette ignoble campagne présidentielle nous avons le plaisir de vous annoncer avec certitude la future Fête de Printemps du quartier des Lentilleres, qui se tiendra du 26 au 29 mai !

Les Soulèvements de la Terre : programme de la saison 3

Après les deux premières saisons qui ont permis aux différentes composantes des Soulèvements de la Terre d’apprendre à s’organiser et à composer depuis des positions et des cultures politiques très différentes et de franchir des seuils ensemble, il nous a paru logique et nécessaire de poursuivre cette expérience à travers une nouvelle saison de luttes à venir partout sur le territoire.