[Sens] Financer les recours juridiques pour préserver les terres agricoles



Le Comité de soutien Stop Panhard entame un financement participatif pour mener les recours au Tribunal Administratif Dijon contre l’arrêté préfectoral autorisant l’installation de la plate-forme logistique et de sa messagerie.

Le groupe Panhard veut implanter à Sens la plate-forme d’un GÉANT du e-commerce sur 40 ha de terres agricoles dans la prolongation de la zone d’activité des Vauguillettes.

Pour rappel : Cyberaction : Stop Panhard à Sens

La lutte rentre dans une phase contentieuse par le dépôt de recours au Tribunal Administratif de Dijon contre l’arrêté préfectoral autorisant l’installation de la plate-forme logistique et de sa messagerie.

Quatre associations, représentées par Maître Grégoire Weigel, sont conjointement requérantes : ADENY, C3V, Le Ruban Vert, Yonne Nature Environnement, soutenues par la Confédération Paysanne et par Sens-Écologie Solidarité.

Ces quatre associations comptent sur le soutien moral et financier de tous les opposants à la bétonisation de nos terres nourricières.

Pour le soutien financier, les dons peuvent être faits en ligne sur le site solidaire de Cyberacteurs

Ou (pour une déduction fiscale de 66%) par chèque à l’ordre de l’ADENY, adressé à : ADENY 63 Bd de Verdun 89100 SENS. Écrire au dos du chèque « Stop Panhard »

Pour rester informés sur les actions du Collectif Stop Panhard, site internet et page facebook de Sens-Écologie Solidarité



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

[Besançon] Tous au tribunal pour Claire !

Claire Guyon fait face à de multiples animosités des mairies alentours pour l’empêcher d’installer une ferme en agriculture biologique diversifiée. Ce vendredi matin à l’alpage de la Boivine (1220m d’altitude, près du Mont d’Or) où elle s’est installée la semaine dernière, Claire a reçu la visite d’un huissier et une convocation pour le lundi 16 mai.

La ZAP de Pertuis prépare son grand charivari

Dans la continuité des Soulèvemets de la Terre, la Zone À Patates, Zone à Défendre, lieu de résistance au projet d’artificialisation de 86 hectares en plaine de Durance à Pertuis.

La Fête de printemps des Lentilleres c’est pour fin mai !

Malgré la covid, les menaces de la mairie, et cette ignoble campagne présidentielle nous avons le plaisir de vous annoncer avec certitude la future Fête de Printemps du quartier des Lentilleres, qui se tiendra du 26 au 29 mai !

Articles de la même thématique : Étalement urbain - artificialisation des sols

Errance Urbaine #22 - Avril 2022

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci de l’antifascisme, des élections, et des nouvelles des Lentillères.

Qui sème le béton aura la dalle

Samedi 7 mai, une banderole a été déployée sur la grue du chantier immobilier Garden State, avenue de Langres à Dijon.

Les Soulèvements de la Terre : programme de la saison 3

Après les deux premières saisons qui ont permis aux différentes composantes des Soulèvements de la Terre d’apprendre à s’organiser et à composer depuis des positions et des cultures politiques très différentes et de franchir des seuils ensemble, il nous a paru logique et nécessaire de poursuivre cette expérience à travers une nouvelle saison de luttes à venir partout sur le territoire.