SOS Loue et Rivières Comtoises et ANPER-TOS attaquent un arrêté préfectorale qui ne protège pas les rivières


Doubs

Trop c’est trop !

En juillet 2021, le Préfet précité a pris un arrêté portant désignation des zones vulnérables à la pollution par les nitrates (ZVN) d’origine agricole dans le bassin Rhône-Méditerranée. La ZVN est un outil permettant de limiter les pollutions agricoles diffuses de l’eau par les nitrates.
Nos associations reprochent au Préfet de ne pas correctement utiliser cet outil alors même que la situation catastrophique des rivières de l’Est de la France, et les raisons qui ont amené à cette situation, sont connues depuis maintenant plusieurs années.

La situation catastrophique du massif karstique jurassien

La Loue, le Doubs, le Dessoubre, le Cusançin ... Tous ces cours d’eau sont recouverts d’algues et complètement eutrophisés. La biodiversité de l’entomofaune a dramatiquement chuté ces vingt dernières années.
D’importantes mortalités de salmonidés y sont régulièrement constatées, et les comptages des pêches électriques des fédérations de pêche montrent un effondrement des populations piscicoles , en particulier de truites et d’ombres . L’apron, espèce endémique protégée au niveau européen, a quasiment disparu des rares portions de rivière où il était encore présent.
Pourtant, dans son arrêté de juillet 2021, le Préfet de région n’a pas jugé nécessaire de définir comme ZVN les abords de ces cours d’eau. Nous considérons qu’il s’agit là d’un manque manifeste de discernement.

ANPER-TOS et le collectif SOS LRC demandent l’annulation de l’arrêté de juillet 2021 et la prise d’un nouvel arrêté prenant en considération l’état et la fragilité des rivières franc-comtoises et de leurs bassins versants.

PDF - 1.1 Mo


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Justice

Le Conseil d’État sauve la reconnaissance faciale du fichier TAJ

"Le 26 avril 2022, le Conseil d’État a rejeté nos critiques contre l’utilisation massive de la reconnaissance faciale par la police dans le TAJ traitement des antécédents judiciaires »). Il s’agit d’une défaite cinglante, qui affirme encore davantage le Conseil d’État dans son rôle de défenseur de la surveillance de masse, sans plus aucune considération pour le respect des droits des personnes. Nous avons l’habitude de perdre et de ne pas nous résigner : trouvons dans cette défaite les futures pistes de notre lutte."

Nouveau procès des Faucheurs Volontaires à Dijon !

Lundi 4 avril à 13 h30, 6 Faucheurs volontaires de Côte-d’Or comparaissent au TGI de Dijon pour être jugés suite à la destruction d’une parcelle d’essai de colza par une centaine de personnes en 2017 à Villy-le-Moutiers. Rassemblement et pique-nique de soutien devant le tribunal.

Un Faucheur Volontaire d’OGM de Côte d’Or convoqué au commissariat

Une inspection citoyenne revendiquée par 80 Faucheur.ses Volontaires venu.e.s de toute la France a eu lieu le 10 novembre 2021 dans l’entreprise RAGT Semence de Calmont dans l’Aveyron. Après une dizaine d’auditions dans l’Aveyron, Pierre Clément est le quatrième Faucheur de Côte d’Or a être entendu pour cette affaire.

Articles de la même thématique : Biodiversité

Projection-débat : « Composer les mondes » d’Eliza Levy

Vendredi 6 mai, le Quartier des Lentillères organise une projection débat à l’Eldorado autour du film « Composer les mondes » d’Eliza Levy, un documentaire qui met en images la pensée de Philipe Descola et sa rencontre avec la Zad de Notre-Dame des Landes.