Stellantis : la guerre des étoiles, de classe et de sang.


Doubs

Stellantis, géant de la construction automobile, va bientôt fêter son premier anniversaire. C’est l’occasion de rappeler quelques dates marquantes de l’histoire de Peugeot, un des deux actionnaires de référence de la jeune multinationale.

John Elkann, Carlos Tavares, Robert Peugeot, Mickael Manley, Andrea Agnelli, Henri de la Croix de Castries, Fiona Clare Cicconi, Nicolas Dufourcq, Ann Frances Godbehere, Wan Ling Martello, Jacques de Saint-Exupéry, Kevin Scott, connaissez-vous tous ces noms ? [1] Non !? Normal, ils sont discrets, mais ils sont aussi les principaux responsables de la misère et la désolation dans le Nord Franche-comté, le Haut-Rhin (Mulhouse et environs), Vesoul, Saint Claude et dans beaucoup d’endroits partout dans le monde. Ils sont aussi responsables de la pollution de notre eau potable et de notre air ainsi que du communautarisme et du racisme sur notre territoire.

Ce qu’il y a de pratique avec la pensée libérale, les capitalistes, les bourgeois et les politiciens de droite, c’est qu’ils assument de l’être, contrairement aux gauchistes, aux écolos et aux fascistes. Pas besoin de chercher d’éventuels complots type « illuminatis », tout est devant nous…

Mise à part leurs fortunes privées indécentes, les ultra-riches ne cachent pas grand-chose, y compris leur malhonnêteté scientifique, surtout pour la science économique.

Par exemple, il suffit de se rendre sur le site Boursorama (site d’information sur la bourse et sur le monde de la finance) pour voir clairement que les cours de Stellantis ont gagné +145.09 % en 10 ans, +105.13 % en 5 ans et +31.04 % en janvier 2021 lors de la création de l’alliance PSA-FCA (donc Stellantis). [2]

D’ailleurs le mot « Stellantis » (inspirant les étoiles) est une création FRANÇAISE puisque c’est la société Publicis qui a proposé ce nom médiocre.
Ne cherchez donc pas une critique de cette multinationale par le prisme du nationalisme car les français sont très représentés dans le comité de direction de Stellantis (4 FRANÇAIS sur 12 ultra-riches internationaux).

Pour preuve, je vous réécrit la liste de ces parasites en ajoutant leurs nationalités :

John Elkann (italo-USA), Carlos Tavares (portugais), Robert Peugeot (français), Mickael Manley (britannique), Andrea Agnelli (italien), Henri de la Croix de Castries (français), Fiona Clare Cicconi (britannique), Nicolas Dufourcq (français), Ann Frances Godbehere (canadienne), Wan Ling Martello (philippine), Jacques de Saint-Exupéry (français), Kevin Scott (USA).

En bref, les politiciens nous proposant le nationalisme ou le souverainisme pour faire face aux multinationales sont des traîtres hypocrites. La lutte est internationale et les ultra-riches FRANÇAIS sont autant responsables, voir plus, que les actionnaires internationaux.

La suite de ce texte est donc directement adressée à Robert Peugeot, à sa lignée et toute sa famille bourgeoise.

Nous n’oublions pas :

*Les morts directs ou indirects liés aux activités des usines depuis plus d’un siècle : accidents mortels au travail, maladies liées aux produits chimiques, maladies liées au travail répétitif et usant, les accidents de la route découlant des tests de voitures sur routes nationales, les burn-out.

*Les familles humiliées devant le silence des médias locaux face à la colère et la détresse, et leur complaisance pour Stellantis.

*Les nombreux emplois supprimés ces 40 dernières années, les nombreux plans sociaux financés par l’État, la précarisation de la jeunesse par vos contrats intérimaires, l’utilisation de notre population comme une main d’œuvre docile et jetable.

*Votre paternalisme hypocrite et conquérant. Quel père digne de ce nom traiterait ces enfants de cette manière ?
Peugeot nous ne sommes pas tes enfants, nous sommes les enfants des usines, ces même usines que nous collectiviserons.

*La tentative de ne pas donner les indemnités de départ aux ouvriers marocain.es qui étaient déjà parti.es au Maroc pour y vivre leur retraite après 30-40 ans de travail dans l’usine.

*Les retraites des algérien.nes diminuées grâce à des contrats post-colonialistes signés entre l’Algérie et la France en 1963.

*Les nombreuses délocalisations qui ont précarisé notre région pour exploiter des travailleur.ses encore plus pauvres à l’international (Roumanie, Brésil, République Tchèque,..)

*Henri Blanchet et Pierre Bellot, ouvriers syndicalistes, assassinés par la police lors des révoltes de Mai 1968 à Sochaux. Ni oubli, Ni pardon !

*Que vous avez engagé toute la racaille d’extrême droite de France en Mai 1968 (surtout des anciens combattants racistes de la guerre d’Algérie) pour mater le vent révolutionnaire qui a soufflé dans notre région.

*La répression violente des manifestations indépendantistes des ouvriers algériens en 1962 et la gestion colonialiste assumée par la sous-préfecture de Montbéliard.

*Que vous avez offert, dans les années 1950, des places de bureaucrates dans vos usines à d’anciens collaborateurs nazis.

*Que la famille Peugeot a bien vécu pendant l’occupation. Leur ferme privée alimentait leur famille, leurs sujets et les occupants nazis.

*Nous relevons (sans accusations) que Arnaud Peugeot a tenté de fuir en Suisse seulement à la fin de la guerre. A ce moment la, toute la racaille vichyste était venu se réfugier dans notre région pour elle aussi fuir en Suisse (la lâcheté légendaire des fascistes).

*La stratégie de division de la classe ouvrière par le racisme et le communautarisme depuis le début et toujours présente aujourd’hui.
Dés la création des premières usines, en faisant venir des travailleur.ses français.es de confession catholique sur des terres restées protestantes pendant des siècles.
En faisant venir ensuite une immigration européenne et catholique (italienne,portugaise, polonaise) afin de renforcer la division grâce à la barrière de la langue et les différences culturelles.
En utilisant la colonie algérienne pour obtenir une main d’œuvre docile et sous-payée, gérée d’une manière colonialiste, parquée dans des cités dortoirs dans des conditions indignes.
L’islamophobie est la discrimination la plus répandue sur nos terres en 2020 et 2021.

Supprimons totalement le racisme et le communautarisme instaurés par la bourgeoisie industrielle française, continués par les actionnaires internationaux actuels, appuyés par des élus locaux nationalistes et leur police zélée.

Rappelons aussi que Stellantis possède une black-list du mouvement syndicaliste depuis très longtemps.
Concrètement, une black-list ça veut dire quoi ?

Exemple :
Tu as 18 ans, pas de diplômes, et tu te décides de tenter ta chance dans les usines locales. Ton père,ta mère, ta grand-mère, ou même ton arrière grand-père était un.e militant.e syndical.e virulent.e dans les usines Peugeot ou sous-traitants. C’est peut-être un détail pour toi, mais ça ne l’est pas pour les services de renseignement de Stellantis. Tu seras difficilement embauché.e, et si tu y arrives, tu n’évolueras jamais.
Pareil pour toi qui a étudié brillamment à l’UTBM pour devenir ingénieur, tes gênes prolétaires te suivent, tu n’iras jamais très haut dans la hiérarchie, tu bosseras comme un fou sur ton ordinateur comme tes ancêtres bossaient avec leurs bras.

Voilà la particularité de notre territoire après plus d’un siècle d’exploitation de nos familles, les actionnaires et dirigeants de Stellantis ont fait évoluer la guerre de classe en une guerre de sang.

Sachez-le et soyez prêt.es à boire le sang bleu du Roi Lion.

Loral Aitken, spécialiste des ultra-riches et des violences bourgeoises.



Notes

[1Membres du conseil d’administration de Stellantis.

[2Stellantis est né de la fusion en janvier 2021 entre le groupe PSA - qui comprend les marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall - et le groupe FCA - qui comprend les marques Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Maserati, Abarth, Jeep, Chrysler, Dodge et Ram.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Économie

Ciné-débat : After Work

« La moitié des travailleurs européens seront indépendants en 2035 ». Quand le glaive penche dangereusement du côté de l’atomisation du travailleur, cette phrase d’un ouvrier en bleu de chauffe continue de résonner : « L’intérêt, il n’est pas personnel. Il est collectif. »

Pas de victoire de la lutte écologiste sans lutte des classes !

Et même si une partie de l’humanité, menée par des idées réactionnaires ou des intérêts mercantiles, tentera à un moment ou un autre de nous contrôler, continuera à tuer la nature qui nous entoure ou essaiera de nous enfermer, nous continuerons à lutter.

Sortie du livre « Un monde sans restaurant »

Le collectif d’édition Niet ! a le plaisir de vous annoncer la sortie d’Un monde sans restaurants, nouvelle traduction de l’américain du livre Abolish restaurants du collectif Prole.info (http://prole.info)
Ce livre sera disponible à partir du 14 janvier 2022 en librairie et dans les lieux militants.

Articles de la même thématique : Multinationales

S2 E16 - Tout le monde déteste Amazon

Tous les deux lundis, l’Actu des Oublié.e.s évoque une lutte dans le monde. Cette semaine, on s’intéresse aux luttes contre la multinationale tentaculaire Amazon.