Stop aux mauvaises conditions de travail au Géant Casino de Fontaine-lès-Dijon



Une action est prévue le samedi 02 octobre à 11h devant le Géant Casino. La CGT Géant Casino fontaine dénonce une réduction du nombre de salarié-e-s, une surcharge de travail, de mauvaises conditions de travail…

Communiqué de la CGT Géant Casino Fontaine-lès-Dijon

Stop aux mauvaises conditions de travail

Débrayage samedi 2 octobre 2021

Suite à la réduction du nombre de salarié·es et à la surcharge de travail

  • la CGT Géant Casino Fontaine appelle les salarié·es à se mobiliser le samedi 2 octobre 2021 de 11h à 12h devant Géant Casino - rue des Prés Potets - 21121 Fontaine-lès-Dijon.
  • la CGT Géant Casino Fontaine dénonce les mauvaises conditions de travail.
  • la CGT Géant Casino Fontaine demande que la direction embauche et investisse dans du métériel plus récent.
  • la CGT Géant Casino Fontaine souhaite préserver la santé physique, mentale et morale de tous les salarié·es.

Dijon, le 1er octobre 2021



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Articles de la même thématique : Commerce

Dijon, cité de la gastronomie et de l’incitation à la malbouffe

Sérieusement, est-ce que des publicités pour Mc Donald, Quick, Heineken et autres hamburgers ont leur place dans une « cité de la gastronomie » ? À regarder les rues au quotidien, il serait plutôt judicieux de parler de « Dijon, cité de la gastro »...

Macron a livré notre région à Amazon

Emmanuel Macron, pour servir les intérêts d’une multinationale polluante, a sacrifié des milliers d’emplois et accru le nombre de travailleurs pauvres en pleine crise du pouvoir d’achat. Et tout cela avec la complicité d’élus locaux comme dans la métropole dijonnaise.