Manifestation des enseignants grévistes

Une manifestation des enseignants grévistes est prévue lundi 1er juillet devant le rectorat. Deux fédérations de parents appellent à une contre-manifestation. La PEEP et l’APEL, le sabre et le goupillon !

Les enseignants de philosophie en lutte contre la réforme Blanquer réunis en AG au lycée Hippolyte Fontaine vendredi midi ont voté la grève à partir du lundi 1er juillet. Un rassemblement est prévu au rectorat à midi.
Ils ne seront pas seuls puisque deux fédérations de parents la PEEP et L’APEL (enseignement libre) ont décidé de contre-manifester. Les élèves euh non pardon les otages sont invités à venir buter leurs ravisseurs, les professeurs, à la même heure.

ORGANISONS UNE CONTRE CONTRE MANIFESTATION LUNDI 1ER JUILLET ! QUE LES PARENTS ET LES ÉLÈVES QUIFENDENT L’ENSEIGNEMENT PRIVÉ QUI S’ENRICHIT GRÂCE À BLANQUER SOIENT CHASSÉS IMPITOYABLEMENT À COUP D’EAUNITE !

VENEZ NOMBREUX ! FAISONS DU BRUIT !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Lycée

Grèves et blocages dans le secondaire en Bourgogne Franche Comté

Des mouvements de grève et de blocages ont eu lieu dans plusieurs établissements de BFC durant cette semaine pour dénoncer les conditions de reprise des cours et l’incohérence des protocoles sanitaires. Une intersyndicale appelle à la « grève sanitaire » pour mardi 10 novembre.

Articles de la même thématique : Contre la réforme Blanquer

Mouvement de lutte contre les E3C : un professeur suspendu à Dole

Suite à sa participation au mouvement de lutte contre les E3C, un professeur du lycée Jacques Duhamel, à Dole, a été suspendu à titre conservatoire dans la perspective d’une procédure disclinaire. Réactions de son comité de soutien et de syndicats d’enseignants.