[Vidéo] Opération Escargots : « Ressources » demande des comptes à ses administrateurs



En lutte depuis le 30 juillet contre la liquidation de l’association, les salarié·es de Ressources sont allé·es rendre une petite visite à ceux qui s’en sont mis plein les poches : Armelle Carrasco et Didier Proriol... Sur la route pour Nuits-Saint-Georges, ils en ont profité pour bloquer la route des vignes !

L’opération était annoncée depuis un moment : puisque les administrateurs de Ressources s’en sont mis plein les poches, menant l’association à la liquidation, les salarié·es avaient décidé de débarquer chez eux pour faire savoir à leur entourage quels magouilleurs ils étaient ! En ligne de mire : Madame Carrasco Armelle et Monsieur Proriol Didier.

https://vimeo.com/289448682

Mardi 11 septembre, à la suite de cette action, une audience juridique a eu lieu pour désigner le nouvel administrateur de Ressources : l’avocat de Monsieur Propriol y a annoncé qu’il renoncait à cette place ! Il a entre autre évoqué cette action, en disant qu’elle avait été dure à vivre pour le pauvre Monsieur Propriol !

Par ailleurs, pour tout comprendre de la situation des salarié·es de Ressources, vous pouvez lire :

Le siège de l’association Ressources occupé par ses salariés

Depuis ce mardi matin, le siège de l’association Ressources est occupé par ses salariés, qui comptent bien y rester nuit et jour tant qu’ils n’auront pas obtenu satisfaction. Cette association, qui oeuvre à la réinsertion professionnelle depuis 1997, est aujourd’hui en cessation de paiement, mettant en danger l’emploi de plus de 40 salariés.

2 décembre 2019

P.-S.


Articles de la même thématique : Syndicalisme

Pour les sages-femmes, maintenant assez joué : game ovaire !

Pour la 5e fois cette année, les sages-femmes de Côte-d’Or seront en grève ce vendredi. Le 7 octobre, les sages-femmes étaient plus de 6000 à manifester à Paris : une mobilisation sans précédent ! Leurs attentes n’ont toujours pas été entendues. C’est pourquoi, du 22 au 24 octobre, les sages-femmes des maternités publiques, privées et exerçant en libéral appellent à un week-end noir.

Assistants d’Education d’Hippo : une situation scandaleuse !

Début octobre, les assistant·es d’éducation du lycée Hippolyte Fontaine à Dijon ont reçu leurs salaires avec parfois plus d’une semaine de retard. « La modicité des salaires, la précarité des contrats, les missions pour autant exigées de ces collègues justifient que les salaires soient versés à temps, c’est non seulement une question économique, mais aussi une question de respect pour des personnels qui ont souvent le sentiment d’être méprisés. »

Articles de la même thématique : Précarités