[Besançon] rassemblement devant le palais de justice

Le syndicat FO du conseil régional BFC réaffirme son soutien à la famille Vuillaume, victime d’un véritable harcèlement politico-judiciaire depuis le début de la crise des gilets jaunes.

Placements en garde à vue, perquisitions, confiscations arbitraires de l’ordinateur familial, du portable, emprisonnement du fils Jordan (depuis maintenant 3 mois sans qu’aucun aménagement de peine ne lui ait été proposé), et lundi 29 avril procès au tribunal correctionnel de Frédéric et Marie Christine et Kevin un gilet jaune pour outrage envers le ministre de l’intérieur !!

Oui ces militants auraient eu l’outrecuidance de scander « Castaner assassin » lors de sa visite à Besançon. Suite à ce propos ( d’une violence inouïe ), interpellation immédiate de ces 3 fauteurs de trouble, garde à vue de 24 heures se soldant par une assignation à comparaître au tribunal.

Nous tenons à témoigner toute notre solidarité à nos deux camarades qui sont les fondateurs de notre syndicat au conseil régional et qui occupent aujourd’hui des responsabilités de premier ordre en son sein. Ce sont de véritables militants sincères et pacifistes qui n’ont de cesse à œuvrer contre toute forme d’injustice allant jusqu’à mettre en péril leur santé financière, leur stabilité familiale parce que convaincus que dans une démocratie digne de ce nom, l’espace de liberté à l’expression des opinions ne doit pas être confisqué par les tenants de la pensée unique.

Notre syndicat soutient nos camarades et Kévin les épreuves qu’ils endurent d’autant plus que les valeurs défendues sont la liberté, l’égalité, la fraternité.

Notre syndicat appelle tous les citoyens fervents défenseurs des valeurs républicaines à apporter leur soutien à nos deux camarades et à Kévin ce lundi 29 avril à 13h30 devant le palais de justice de Besançon.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Gilets Jaunes

Sortie du livre « La révolte des Gilets jaunes - Histoire d’une lutte de classes »

Le collectif Niet !éditions a le plaisir de vous annoncer la sortie de « La révolte des Gilets jaunes - Histoire d’une lutte de classes » du collectif Ahou ahou ahou, ainsi que celles de 3 livrets photos autour des luttes actuelles. Ces 4 bouquins sont disponibles à partir du 12 juin, en librairie et dans les lieux militants.

[Lons-le-Saunier] Manif des gilets jaunes : trois personnes en garde à vue

A la suite des rassemblements de ce samedi, trois personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue au commissariat de Lons le Saunier.

Les manifestations du samedi sont de retour !

Samedi 16 mai à Dijon et Lons-le-Saunier : reprise des hostilités, par paquets de 10 pour l’instant...

Articles de la même thématique : Répression

[Lons-le-Saunier] Maxi-répression à la Mini-festation

Ce samedi 16 mai, la police a fait du zèle lors de la « mini-festation » de Lons-le-Saunier (Jura). Des participant.e.s, dont certain.e.s ont passé une vingtaine d’heures en garde-à-vue, racontent...

Meurtres et mensonges d’État : la police française a tué au moins 12 personnes durant le confinement

Durant ces 2 mois de confinement, si un certain nombre de violences policières ont pu être dénoncées grâce aux images et aux révoltes dans les quartiers populaires et mises en lumière dans les médias, les morts liées aux interventions de la police sont restées dans l’angle mort. Malgré un article publié le 20 avril sur cette situation, largement relayé et suivi de tribune, aucun média national n’a titré sur ces morts. À la fin de ce confinement, ce sont 12 personnes qui sont mortes à cause de la police. À ce rythme, personne ne peut continuer à parler de bavures isolées. Ils s’agit de meurtres systémiques validés par l’État français. Le site Rebellyon.info a publié un recensement de ces violences commises par la police pendant le confinement.

La Gazette des confiné·es #14 - Censure du web, éducation numérique et manifs empêchées

Resterons-nous libres de vous informer encore longtemps ? Cette quatorzième Gazette s’ouvre par la fin. La fin du parcours législatif de la loi Avia, promesse de censure et d’arbitraire. On s’interroge. Est-il permis d’évoquer les sabotages d’antennes et de câbles attribués à l’« ultragauche » par les renseignements ? D’afficher les startuppers pour qui l’école numérique est une promesse d’argent ? De critiquer la collapsologie ainsi que Martin Hirsh et ses errements ? Ou serons-nous rattrapés par les chaussettes à clous pour crime de pensée ? Les manifestant·es du 11 mai l’ont appris à leurs dépens. L’ambiance est policière.