[Beaune] Bientôt des drones de surveillance dans les rues ?

Le maire de Beaune souhaite augmenter la taille de sa police municipale, et la doter de drones de surveillances.

Pendant le conseil municipal du 12 novembre, Alain Suguenot, le maire LR de la ville a réaffirmé son opposition à l’armement de la police municipale tout en plaidant pour le développement de la technopolice via des caméras et des drones de surveillance. « Je pense que la sécurité doit se faire avec les technologies d’aujourd’hui ». Il revendique la présence de 80 caméras dans sa ville, soit envrion une caméra pour 260 habitants. Un chiffre énorme, comparable a celui des grandes villes les plus videosurveillées de France [1].
Dans un article militant pour le recrutement de policier, le Bien Public [2], rappelle que le maire annonçait dans son programme électoral vouloir faire de Beaune "une ville pilote avec une videoprotection mobile, à l’aide de drones et de détecteurs de présence, sur l’espace public." Le maire souhaite doter sa police d’un drone muni d’une caméra infrarouge, ayant « une autonomie de vol de 4 à 5 heures et pouvant rester en point fixe à 60 mètres d’altitude. » L’investissement pourrait aller jusqu’à 10 000€. L’expérimentation était prévue pour 2020 mais ces ambitions inquiétantes n’ont pas encore été concrétisées "le pilote de drone embauché par la police municipale [étant] parti dans le privé".

Alain Suguenot a par ailleurs annoncé le recrutement de nouveaux agents pour atteindre l’effectif de neuf policiers municipaux. Il envisage aussi l’emploi de vigiles privés pour les week-end et les soirées.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Surveillance, fichage

Ficher pour mieux régner / Désarmons-les

Compte moral, sommier, registre, répertoire, casier et finalement « traitement de données à caractère personnel » : le vocabulaire est foisonnant pour décrire l’arme de basse intensité qu’est devenu le fichier dans l’arsenal répressif. Le système disciplinaire du capitalisme sécuritaire a toujours eu besoin d’ingrédients techniques pour contraindre les corps indociles à la bonne marche de l’ordre social. Si les fichiers clients ou les « profils » prospèrent aujourd’hui dans le marasme du Big Data, l’État puissant, qu’il soit monarchique, impérial ou républicain, s’est toujours évertué à étiqueter méthodiquement ses sujets afin de préserver son pouvoir de domination.

Adoption de la loi sécurité globale : bilan

La loi sécurité globale a été définitivement adoptée jeudi 15 avril par l’Assemblée nationale, à 75 voix contre 33, au terme d’un débat soumis aux exigences de la police et dont nous n’attendions plus grand chose. La prochaine étape sera l’examen de la loi par le Conseil constitutionnel.

Articles de la même thématique : Videosurveillance