[Beaune] Les conditions de travail continuent de se dégrader au centre hospitalier



La CGT Santé Sud Côte d’Or dénonce la fermeture récente de plus de 40 lits, la surexploitation des agents, et la précarité de certains contrats de travail.

Communiqué CGT Santé Sud Côte d’Or

C’est bientôt Noël on a dejà les boules !

Votre syndicat CGT Santé Sud Côte d’or a rencontré la sous préfète le 2 décembre pour lui dresser un état des lieux sur la situation de notre hôpital

  • fermeture récente de plus de 40 lits sur l’ensemble des sites des Hospices ayant pour conséquence la fermeture des service de médecine de proximité des sites distants (Nuits st Georges. Seurre )
  • des agents arrivés à saturation, une perte de sens au travail, un épuisement professionnel dûs entre autre à des conditions de travail dégradées, une mobilité contrainte, un manque de reconnaissance, des plannings irrespectueux...
  • une précarité des emplois persistante (CDD, externalisation...) malgré les difficultés de recrutement croissant
  • des CDI au détriment des titularisations (d’où salaire inférieur, pas de prime de service, pas les mêmes droits à la retraite,...)

Nous exigeons :

  • des postes de titulaires avec une échéance rapide des concours sur titre.
  • le respect du temps de travail.
  • l’arrêt des changements de service imposés de dernière minute.
  • la reconnaissance du métier d’ASH comme membre à part entière de l’équipe soignante et la revalorisation de leur salaire.

La CGT ne lâchera rien, Préparez vous à la mobilisation



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

#42 Grèves

Où il est question des mouvements de grève dans l’éducation social et les milieux médico-sociaux.

Soutien aux salariés du CEA Valduc

Ce vendredi 21 janvier, environ 500 salariés du CEA de Valduc en colère contre leur direction ont manifesté à Is-sur-Tille. Ils réclamaient une hausse de leurs salaires gelés depuis 12 ans. Le Collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires leur apporte son soutien et réclame la réorientation de leurs activités vers des activités utiles à l’Humanité.

Avant l’action de prises de terres du 29 janvier dans le Jura, récit du blocage d’une vente aux enchères de vignes

Le 29 janvier, nous nous retrouverons dans le Jura pour une nouvelle action des Soulèvements de la Terre. Cette prise de terre s’inscrira dans un contexte où nos camarades jurassien.nes se lancent dans un bras de fer contre l’accaparement de Terres. Pour vous plonger sensiblement et politiquement dans leur contexte, et se donner du coeur au ventre, nous vous invitons à lire les deux textes suivant avant de prendre la route et les rejoindre la semaine prochaine.

Articles de la même thématique : Hôpitaux

Médico-social : la parole aux grévistes dijonnaises

La 11 janvier, de nombreu·ses soignant·es des domaines de la santé et du médico-social étaient en grève pour obtenir de meilleures conditions de travail. Quelques manifestantes nous racontent pourquoi elles se sont mises en mouvement. Elles reviennent sur les conditions de travail dans les établissements dijonnais, et particulièrement au CHS de la Chartreuse.