[Besançon] Tous au tribunal pour Claire !


Doubs

Claire Guyon fait face à de multiples animosités des mairies alentours pour l’empêcher d’installer une ferme en agriculture biologique diversifiée. Ce vendredi matin à l’alpage de la Boivine (1220m d’altitude, près du Mont d’Or) où elle s’est installée la semaine dernière, Claire a reçu la visite d’un huissier et une convocation pour le lundi 16 mai.

[Doubs] Mobilisation pour l’installation d’une jeune éleveuse paysanne sur le Mont d’Or

Claire Guyon fait face à de multiples animosités des mairies alentours pour l’empêcher d’installer une ferme en agriculture biologique diversifiée à Vaux-et-Chantegrue. Elle appelle à venir la soutenir lors d’une conférence de presse ce samedi 7 mai.

9 mai
Comite de soutien à Claire Guyon


Mobilisation pour le lundi 16 mai 2022 à 14h 30


au Palais de Justice de Besançon

Après la conférence de presse du samedi 7 mai, Claire a commencé à s’installer dans le chalet. Ce vendredi matin à l’alpage de la Boivine (1220m d’altitude, près du Mont d’Or) où elle s’est installée la semaine dernière, Claire a reçu la visite d’un huissier et une convocation pour le lundi 16 mai.
Il s’agit d’une assignation en procédure expresse, par une dame de nationalité suisse, titulaire du bail initial à la Boivine. Cette dame n’exploite plus directement car elle est en retraite depuis 2020. D’ailleurs, elle ne s’est pas présentée le 5 mai devant le tribunal paritaire des baux ruraux à Pontarlier. Ses gendres ont pris sa succession, mais les formalités de transmission du bail n’ont pas été faites. D’autre part en 2021 Claire a signé un accord amiable avec les gendres, exploitants agricoles et la suissesse retraitée pour qu’ils mettent leurs bêtes à la Boivine le temps de la conversion du pâturage en agriculture biologique. Leurs avocats ont finalement dénoncé cet accord, et la pension n’a pas été réglée. La suissesse retraitée conteste l’attribution à Claire.
Or Claire joue là son installation comme agricultrice à titre principal, elle a besoin de cette surface pour compléter ce qu’elle exploite déjà à Vaux-et-Chantegrue. Dès que la Boivine a été proposée par la SAFER, Claire a déposé un projet. après quelques aléas, elle s’est vue attribuer cet alpage par la SAFER en 2021, et elle a pu concrétiser son installation.
Les associations ci-dessous ont décidé à la suite de la conférence de presse du samedi 7/05 de
constituer un comité de soutien à Claire.

Elles appellent tous les militants à se mobiliser ce lundi 16 mai à 14h 30 devant le Palais de Justice, au 1 rue Mégevand à Besançon.

Attention : il s’agira d’une mobilisation silencieuse
Les procédures intimidantes doivent cesser et la menace d’expulsion n’a pas lieu d’etre !
Les parties doivent faire le necessaire pour que Claire puisse developper son projet d’installation dans le calme et la sérénité.

Comité de soutien :
Confédération Paysanne du Doubs
Nature et Progrès Franche-Comté
GAB 25
Ass. des Bergers du Jura Franco-suisse et Amis
La Via Campesina
France Nature environnement FC
Amis de la Conf
Alternatiba
Paysans de Nature



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

[Cycle des 9] Syndicat, parti, autonomie. Comment repenser la question de l’organisation ?

Le syndicalisme, le parti et l’autonomie ont des histoires parallèles et n’ont eu de cesse de s’allier ou de se combattre en fonction des moments. Qu’en est-t-il aujourd’hui ? Faut-il réinvestir le syndicalisme ? Repenser la forme parti sur de nouvelles bases revendicatives inspirées des pratiques autonomes ? En bref : comment dépasser les limites de chacune de ces formes d’organisation ?

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

La ZAP de Pertuis prépare son grand charivari

Dans la continuité des Soulèvemets de la Terre, la Zone À Patates, Zone à Défendre, lieu de résistance au projet d’artificialisation de 86 hectares en plaine de Durance à Pertuis.

La Fête de printemps des Lentilleres c’est pour fin mai !

Malgré la covid, les menaces de la mairie, et cette ignoble campagne présidentielle nous avons le plaisir de vous annoncer avec certitude la future Fête de Printemps du quartier des Lentilleres, qui se tiendra du 26 au 29 mai !