Des habitant·es de Vézelay appellent à bloquer la venue de Zemmour dans leur ville


Yonne

Éric Zemmour prévoit de terminer sa campagne électorale ce jeudi à Vézelay, par une ascension vers la basilique. Les habitant·es des environs appellent à venir bloquer l’accès de Zemmour à leur ville, jeudi 7 avril à 8h.

Rendez-vous à Vézelay le 7 avril à 8h pour en bloquer l’accès à Zemmour

C’est à Vézelay, située à 21 km de Clamecy que Zemmour, polémiste qui se prétend historien, a décidé d’initier, le 7 avril, une ascension pour l’union des droites qu’il compte reconduire annuellement sur le mode de Mitterand à Solutré.
Vézelay, là où Saint Bernard a appelé au départ de la 2e croisade le 31 mars 1146 contre les infidèles. Zemmour, partisan de la théorie du « grand remplacement » reprend donc ce symbole.
Ceux qui n’ont pas hésité à lutter contre le grand remplacement dans sa version antérieure de « race pure » et « races inférieures » furent les nazis dans d’innombrables crimes racistes comme celui de Clamecy et tout particulièrement dans la destruction des juifs d’Europe.
L’appel des habitants de Vézelay signé depuis, par plus de 2 100 personnes, refuse à Zemmour l’accès à leur cité.

Aussi, nous vous appelons à relayer l’appel de Vézelay et à vous préparer pacifiquement mais très fermement à empêcher Zemmour et ses soutiens d’y accéder.

N’hésitez pas :

  • à signer la pétition Éric Zemmour indésirable à Vézelay
  • à la faire connaître à tous vos proches
  • à demander à tous les gens des environs qu’ils soient de l’Yonne, de la Nièvre ou d’ailleurs, de transmettre le tract joint et le dessin par mail ou SMS à leurs proches
  • à les photographier, les imprimer et les coller
  • à diffuser les textes et l’affiche sur les réseaux sociaux
  • à manifester à Vézelay le 7 avril dès 8h pour empêcher Zemmour d’entrer.
JPEG - 181 ko
JPEG - 137.4 ko
JPEG - 372.3 ko
JPEG - 102.3 ko
JPEG - 171.1 ko
JPEG - 188.6 ko

Du 18 au 21 juin 1940, lors de l’arrivée des troupes allemandes à Clamecy, les nazis séparèrent les soldats africains et maghrébins issus des régiments de « Tirailleurs sénégalais » des soldats « français de souche ».
Ils fusillèrent 43 tirailleurs et arrêtèrent quelques jours plus tard, hélas sur dénonciation, le 44e, qui avait fui. Il fut exécuté. La population ne put enterrer les victimes, abandonnées au sol avec interdiction d’y toucher pendant cinq jours.

Les allemands instaurèrent ainsi, pour des années, la terreur nazie dans la tête des habitants de Clamecy et de la région. Ils firent de même près d’Orléans et de Lyon...

Le 22 juin Pétain signait sa reddition au nazisme décidée auparavant puisqu’il écrivit le 17 juin 1940 :
« Je me suis adressé cette nuit à l’adversaire pour lui demander s’il est prêt à rechercher avec nous, entre soldats, après la lutte et dans l’honneur, les moyens de mettre un terme aux hostilités. »
Il avait donc décidé de collaborer avec « l’adversaire » (sic) « après la lutte et dans l’honneur » dès le 16 juin.

L’appel du général De Gaulle datant du 18 juin, invalide la fable de Zemmour et d’autres selon laquelle il y aurait eu une répartition des rôles entre De Gaulle et Pétain. (Lire : Zemmour contre l’histoire dans la collection Tracts éditée chez Gallimard)

Antiracistes de l’Yonne et de la Nièvre

JPEG - 934 ko
JPEG - 944.6 ko

Le maire et le conseil municipal ont par ailleurs publié un communiqué rappelant que

Vézelay est et entend demeurer un lieu de paix et de dialogue entre les peuples
Vézelay ne saurait être le point de départ à de nouvelles croisades



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Fascisme

Errance Urbaine #22 - Avril 2022

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci de l’antifascisme, des élections, et des nouvelles des Lentillères.

Immersion dans les rangs de Génération Z BFC

Mouvement de jeunesse du parti « Reconquête ! » lancé fin 2021 par Éric Zemmour et ses soutiens, « Génération Z » s’est également implanté en Bourgogne/Franche-Comté. Mais au-delà des discours et des meetings calibrés, nous avons découvert une arrière boutique bien moins présentable.

Articles de la même thématique : Antifascisme

Contre la dissolution de « La Gale »

Le 11 mai prochain, le juge des référés doit examiner le cas du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), dissous le 30 mars en Conseil des ministres.

[Besançon] Pour l’extrême-droite, le parasitage du 1er mai tourne au fiasco

Lors de l’édition du 1er mai 2022 à Besançon, les principales officines d’extrême-droite se sont mobilisées. Pour leurs militants, il n’était pas question de laisser la gauche monopoliser les rues et les médias. Mais d’une prétendue démonstration de force affirmée sur les réseaux sociaux à grands renforts de montages vidéos, on retiendra surtout un véritable naufrage. Ils étaient dix, peut-être quinze. Certains de la région, d’autres venus depuis la Bourgogne pour l’occasion. Leur exploit ? Pour les uns, une mise en scène de quelques minutes, dans une artère déserte, sous lourde protection policière. Pour les autres, une tentative d’infiltration du cortège, se soldant par une éviction humiliante et par un sauvetage de la BAC.