[Dijon] Des cathos intégristes portent plainte contre Rebsamen pour diffamation



François Rebsamen a annoncé vendredi 19 février que le prieuré de la Sainte Famille a porté plainte contre lui pour diffamation. Le prieuré de la Sainte Famille est membre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX), une société de prêtres catholiques intégristes très liée à l’extrême-droite.

L’affaire concerne le conseil municipal du 14 décembre, pendant lequel les élus ont acté la cession d’un terrain à l’association El-Imane pour la construction d’une mosquée à Fontaine-d’Ouche.
Durant les débat le maire avait affirmé « Je crois en l’Islam de France, je crois qu’il y a dans l’Islam de France tout ce qu’il faut pour respecter les règles de la laïcité. Par contre, je dénonce toutes les dérives qui sont aujourd’hui des dérives qu’on peut appeler terroristes, bien évidemment, mais pires que cela. Toutes celles qui sont des religions qui manifestent dans la rue, comme la Sainte Famille l’autre jour, pour je ne sais quoi d’ailleurs, le Prieuré… »

Le maire sera donc prochainement cité à comparaitre.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique locale

[Besançon] Harcèlement d’élues EELV par l’extrême-droite

Depuis plusieurs semaines, des élues Europe Écologie Les Verts dénoncent des vagues de harcèlement en ligne à caractère sexiste et raciste. Derrière ces injures et menaces, des groupes d’extrême-droite, particulièrements rodés à ce genre d’exercice, agissent dans une impunité totale.

Articles de la même thématique : Justice

Procès de la résistance contre les bassines

Le 5 janvier, 2 personnes accusées d’avoir participé au débâchage de la bassine de Cram-Chamban le 6 novembre 2021 vont être jugées au tribunal de La Rochelle. Le 6 janvier, ce sont 5 personnes dont 3 agriculteurs qui seront jugées au tribunal de Niort pour l’envahissement le 22 septembre de la bassine en construction de Mauze-sur-le-Mignon. Appel à rassemblements de soutien.

Un CRS mutile un père de famille : il est acquitté par la justice

La nausée. C’est le seul sentiment possible après le procès qui a eu lieu pendant trois jours au tribunal de Paris. Une nausée qui ne passe pas. Un CRS qui mutile à vie un père de famille avec une grenade lancée illégalement est acquitté par la justice.