[Dijon] La police municipale porte maintenant des armes à feu jour et nuit



Depuis peu, les policiers municipaux de Dijon sont autorisés à porter et utiliser des armes à feu jour et nuit. Une soixantaine d’agents viennent de recevoir leur agrément et vont être dotés de Glock 17 cinquième génération, pistolets semi-automatiques de calibre 9 mm.
Cette décision répond à une vieille revendication des agents, qui a mis 3 ans à aboutir. Elle s’inscrit dans la continuité de la politique sécuritaire de Rebsamen, une politique qui ne diffère en rien de celle d’un maire LR ou RN moyen : plus de flics, plus d’armes, et des caméras de plus en plus sophistiquées à tous les coins de rue.
Depuis quelques années, sous l’égide de Nathalie Koenders, 1re adjointe, adjointe à la sécurité, et successeuse désignée de Rebsamen, on a ainsi vu l’augmentation considérable du nombre de caméras de surveillance (Koenders a même évoqué l’installation de caméras « plus fines » et qui « travaillent sur le son ») ; l’augmentation, considérable elle aussi, du nombre d’agents ; l’élargissement de leurs horaires d’interventions ; la création en septembre 2022 d’un "groupe de soutien et d’intervention" (GSI) composé de 19 agents formés pour intervenir sur des situations dites de « forte intensité », en fin d’après-midi et la nuit (une sorte de bâtard entre la police municipale et la BAC, on vous laisse imaginer le niveau). Les flics municipaux ont été dotés d’ames létales dès 2015 (des "pistolets à impulsion électrique" dits "Taser"), de caméras-piétons en 2017, et donc d’armes à feu, d’abord en soirée à partir de l’automne 2020, puis maintenant toute la journée.
La municipalité de Dijon, Rebsamen et Koenders en tête, est au diapason du gouvernement : les bourgeois ont peur, ils arment leurs mercenaires.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique locale

Articles de la même thématique : Armements de la police

Contre les obsessions sécuritaires, attaquons les JO du contrôle !

Les JO sont une bonne occasion de mettre tout le monde au pas, et de déployer pour cela des équipements sécuritaires à chaque fois plus inédits. Pour avoir une petite idée de qui participe à ce jeux morbide, voici la liste des entreprises qui se font de la maille avec le business du réarmement et de la surveillance.

1312 raisons d’abolir la police : entretien avec Gwenola Ricordeau

Le mercredi 6 septembre, la caisse de solidarité contre la répression invitait Gwenola Ricordeau aux Tanneries pour qu’elle présente son livre 1312 raisons d’abolir la police.
Pour faire suite à cette invitation, nous vous proposons de réécouter les grandes lignes de son intervention au travers de cet entretien avec Radio Sauvage réalisé en janvier dernier.