Un apprenti boulanger menacé d’expulsion à Dijon

Ibrahima Barry, apprenti boulanger à Dijon est menacé d’expulsion. L’histoire rappelle le cas de Laye Fodé Traore, jeune apprenti boulanger bisontin qui a obtenu sa régularisation gràce à la grève de la faim de son patron.

  • Ibrahima Barry va pouvoir continuer son apprentissage !

    La rencontre préfectorale de ce vendredi 22 janvier a été fructueuse, puisque Ibrahima Barry a obtenu une régularisation pour 6 mois, le temps pour lui de passer sont CAP.

L’histoire d’Ibrahima Barry est rapportée par France 3 Bourgogne. En apprentissage dans la boulangerie de Frédéric Tarride depuis septembre 2019, ce jeune guinéen fêtera ses 18 ans le 2 février. Mais avec la majorité ce sont les menaces d’expulsion qui planent.

« Depuis novembre, les responsables du foyer m’ont dit que pour rester ici, pour continuer mon travail, il faut que j’obtienne un titre de séjour. Je ne peux pas faire ce dossier parce que je n’ai pas mon passeport » explique le jeune homme au micro de France 3.

Il doit se rendre à la préfecture ce vendredi, accompagné par une éducatrice de l’Acodège, qui le suit depuis sont arrivée en France. Au micro de France 3 celle-ci explique que « la préfecture demande un passeport que le pays d’Ibrahima, la Guinée, ne délivre pas. Donc ce sont des attestations de non-délivrance de passeport délivrées par l’ambassade. Est-ce que ce document ne peut pas suffire pour faire une première demande de titre de séjour ?  »

Frédéric Tarride défend quant-à-lui son apprenti.« Ibrahima est un très bon apprenti. On vient d’apprendre que dans trois semaines, il n’a plus de travail, il n’a plus le droit d’avoir un salaire, il n’a plus le droit de continuer sa formation juste parce qu’il manquerait un papier pour la préfecture. [...] Il a une carte d’identité consulaire, il a tous les papiers, son acte de naissance, tout ce qu’il faut. Sauf son passeport. Il manquerait que ça pour qu’il puisse continuer son apprentissage. [...] Nous, derrière, on voulait continuer à le faire travailler voire l’embaucher. Et on ne peut pas parce qu’on est dans cette situation administrative qui nous bloque. »

Source : Dijon : Ibrahima Barry, apprenti boulanger, est menacé d’expulsion



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Accueil des migrants

Jeunes majeurs étrangers, sortir de l’impasse

Communiqué national largement signé pour continuer la mobilisation qui s’est faite autour du « boulanger de Besançon » et d’Elvis et poser le problème en terme collectif. Il est le premier étage d’une action dans la durée.

Articles de la même thématique : OQTF - Expulsion

[Dijon] OQTF & Procès pour un jeune Dijonnais

Un jeune Dijonnais d’origine étrangère passe en procès pour être resté en France. Le Collectif de soutien aux demandeurs d’asiles et migrants appelle à un rassemblement le 11 février à 8h30 devant le tribunal.