[Jura] Pour Odoul, c’est demi tour au rond point de MBF Aluminium


Jura

Le vent souffle à Saint Claude !

Les salariées de la fonderie MBF Aluminium, en lutte pour la préservation de leurs emplois depuis l’automne 2020, ont installé de la signalétique sur le rond point proche de l’usine.

Sur ce panneau, les photos de Julien Odoul et Marine Le Pen sont barrées en rouge.
Pas de FACHOS ici

Julien Odoul candidat du parti de Marine Le Pen aux élections régionales de Bourgogne Franche-Comté, en bon opportuniste qui se sent toujours le bienvenu, avait en effet prévu de venir y faire un point presse le même jour que les salariées avaient prévu de discuter de la création d’une Scop.
Mais.. il avait oublié de prévenir !

Quelques réflexions des employées lues sur France3Bourgogne :

« Que voulez-vous que Monsieur Odoul nous apporte ? Nous renvoyer chez nous sachant que nous sommes environ 60% à être des immigrés. Il va faire sa haine raciale »
« Qu’il aille faire sa campagne ailleurs »

Prévention nécessaire, sur le panneau une flèche de direction pour mieux repartir, direction le stockage des déchets dangereux. Il semblerait que l’ANDRA ait encore de l’avenir !!

Finalement Odoul a senti le vent tourné et a atterri à St Claude, mais devant le musée de l’abbaye.

« Tout simplement parce qu’il y a un risque pour la sécurité des gens qui m’accompagnent et les militants. Le climat actuel est effectivement très inquiétant, on le voit avec des agressions d’élus, des forces de l’ordre, des différents représentants de la République, quand on voit le comportement de certains syndicalistes de la CGT qui n’ont que la violence, la haine et le sectarisme en bandoulière, alors oui je préfère ne pas leur donner la possibilité d’intervenir ou de menacer les personnes qui m’entourent ».

Et hop, à n’importe quel moment , sur n’importe quel sujet, il est capable de cracher le même discours nauséabond !

Élections régionales : le RN choisit un islamophobe, menteur et mis en examen comme tête de liste

À l’approche des élections régionales, qui devraient se tenir en juin 2021 même si la date reste incertaine, les candidatures se précisent. Le Rassemblement National a ainsi annoncé mardi 26 janvier le nom de sa tête de liste, et il s’agit sans surprise du très médiatique Julien Odoul. L’occasion de revenir sur le personnage, ses accointances et ses casseroles.

8 février 2021
Verdict le 25 mai pour MBF Aluminium à Saint-Claude

Le 27 avril au tribunal de commerce de Dijon, la mobilisation des salariés de la fonderie de MBF Aluminium, sous-traitante automobile basée à Saint-Claude dans le Jura a permis d’ouvrir des perspectives de reprise. C’est le mardi 25 mai que sera rendue la décision après l’étude des deux projets de reprise de l’activité. L’entreprise compte environ 280 salariés et les principaux clients sont PSA pour 75% et Renault 20% du chiffre (...)

18 mai 2021


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique locale

[Besançon] Jean-Philippe Allenbach, prophète du vide

Pour celui qui affirme incarner la voix du « régionalisme », la logorrhée apparaît parfois plus proche des thèses du Front comtois [1] que de celles du RPFC [2]. Connu pour ses mots vifs et son franc parler, le président du MFC [3] Jean-Philippe Allenbach enchaîne toutefois les dérapages depuis quelques années. Après un parallèle douteux entre la candidate EÉLV Anne Vignot et le Maréchal Pétain en juin 2020, c’est la diffusion d’une vidéo aux relents haineux début décembre 2021 qui jette désormais le trouble. Par ce relais d’un contenu islamophobe et fallacieux, les simples bévues jadis fâcheuses prennent une tournure autrement plus avilissante.

La guerre Belfort-Montbéliard ? Plutôt la guerre des mots et la guerre des classes !

Les élus des agglomérations de Montbéliard et de Belfort jouent un « drama » digne des meilleur.es influenceur.ses des « réseaux sociaux ». Ces politiciens ont encore choisi le clash et la médiocrité pour cacher leur incapacité à gérer notre territoire industriel globalement. Devant cette nullité politicienne et l’urgence de virer tous ces parasites, la presse du Crédit Mutuel (L’Est Républicain) décrit tout ceci comme une « guerre ». Décryptage :

Articles de la même thématique : Rassemblement national

[Franche-Comté] Un ex-cadre du RN reconnaît avoir profané trois mosquées

Fin novembre dernier, plusieurs lieux de cultes musulmans avaient été dégradés par des graffiti de croix de Lorraine. L’auteur des tags a été récemment identifié, il s’agit d’un ancien responsable-adjoint de l’organisation de jeunesse du RN et candidat aux dernières départementales. Un exemplaire de Mein Kampf a été retrouvé a son domicile.

[Besançon] Un cadre du Rassemblement National affiche sa proximité avec la mouvance néonazie

Un militant dynamique et déterminé, c’est ainsi que pourrait être présenté Théo Giacone par le « Rassemblement National. » Le jeune comtois est en effet parvenu à s’imposer au parti Lepéniste en deux années, cumulant depuis les candidatures et responsabilités. Sans fausse note, ou presque. Outre l’existence d’une photographie le faisant apparaître grimé façon « Ku Klux Klan », ce sont désormais ses accointances politiques qui posent question. Un relationnel avec la mouvance néonazie vient ainsi d’être établi, par des contacts et l’exhibition d’un étendard « Vandals Besak. »
 
 

Sochaux : quand le RN cherche encore le buzz...

Agressions verbales, humiliations, provocations, réseaux GAFAM, médias dominants, malhonnêteté intellectuelle, bassesse intellectuelle, buzz morbides, lâcheté, protection policière, mépris social, marché de noël et photos sexys, Julien Odoul utilise toutes les méthodes de la bourgeoisie pour exister. Ce startupeur d’extrême droite est venu vendredi soir au Stade Auguste Bonal pour provoquer encore une fois notre population et montrer par la même occasion son statut social : sous-bourgeois.