Malgré la France, l’interdiction des armes nucléaires progresse !



Communiqué de presse 21 juillet 2022 : 30e Vigie Citoyenne mensuelle pour la reconversion du CEA Valduc

Malgré la France, l’interdiction des armes nucléaires progresse !

ONU : Réunion en Autriche des États Parties au TIAN, Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires à Vienne.

Les États signataires du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) se sont retrouvés du 21 au 23 juin 2022 à l’ONU, à Vienne, pour la première réunion de mise en œuvre de cette nouvelle norme juridique internationale. Ils ont adopté un plan d’action et une déclaration très ferme : « Notre engagement en faveur d’un monde exempt d’armes nucléaires » ; créant une alliance mondiale, reposant sur le TIAN, pour faire reculer les menaces de guerres nucléaires et accroître la sécurité internationale. La France, elle, contrairement à d’autres États de l’Union européenne, a refusé le dialogue multilatéral en brillant par son absence.

Le plan d’action fournit une voie claire pour une action collective contre les armes nucléaires. Loin d’être un simple document qui donne un souffle positif, il s’agit d’une feuille de route qui engage les États membres à agir pour rendre universel le traité, mettre en œuvre un fond international pour porter assistance aux victimes des essais nucléaires et engager un processus de réhabilitation des zones affectées par ces armes.

Des actes concrets qui vont continuer de créer une pression sur les États en partisans de la dissuasion. Les six États européens présents à cette réunion : Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Norvège, membres de l’OTAN, ou en voie de le devenir : Suède, Finlande, ont reconnu notamment les aspects importants du traité liés aux conséquences de l’usage des armes nucléaires.

Le TIAN compte désormais 66 États membres avec 4 nouvelles ratifications : Cap Vert, Timor-Oriental, les Grenadines et Malawi.

Action à Dijon et près du CEA Valduc : trentième Vigie Citoyenne pour ce marathon citoyen !

Belle étape le 18 juillet à Dijon, puis à Moloy, près du site du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Valduc qui assure la maintenance et la modernisation des 290 armes nucléaires françaises, 8 lanceurs d’alerte du ’Collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires’ ont déployé des banderoles. Ils appellent :

  • au respect par la France de l’art. 6 du Traité de non-prolifération (TNP) auquel elle a adhéré en 1992 et dont elle viole l’esprit et la lettre, car il nous engage à désarmer rapidement et de bonne foi.
  • à l’adhésion de la France au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), devenu le 22 janvier 2021 la norme du droit international,
  • et à la reconversion à des activités pacifiques des sites CEA-DAM, dont le CEA de Valduc.
Rendez-vous du 6 au 9 août à DIJON et Valduc pour les commémorations internationales des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki.

Depuis des décennies, associations, élus et citoyens se mobilisent de façon no-violente ! Cette année, 15 sites de Jeûne-Action sur 4 continents vous attendent, venez les renforcer !

FRANCE : Bordeaux, Dampierre (Jura), Dijon-CEA Valduc, Epinal, Mont-Saint-Michel, Tours
RFA : Berlin
ROYAUME-UNI : Knighton (Pays de Galle) – Plymouth et Keighley (Angleterre)
COTE d’IVOIRE : San Pedro
NIGER.
NOUVELLE ZELANDE : Auckland
USA : Kansas City (Missouri)

Programme DIJON et CEA Valduc :

  • 6 août : Rendez-vous est donné devant le CEA Valduc à 11 h, pour la commémoration d’Hiroshima, lectures, prise de paroles, chants ... Covoiturage départ à 10 h de Dijon, retour vers 13 h ou 14 h suivant la météo.
  • 7 et 8 août : stand d’information place de la République à Dijon de 10 à 17 h. Film en soirée.
  • 9 août :
    11 h Commémoration de Nagasaki à 11 h place de la République,
    12 h Collation de rupture de jeûne à la Mairie de Dijon, salle d’attente des mariages.
Comment les citoyens peuvent-ils soutenir le TIAN ?
  • Écrivez à votre Maire, afin que votre commune signe l’Appel des villes d’ICAN pour le désarmement nucléaire, à votre député et sénateur pour que la France ratifie le TIAN.
  • Participez aux vigies citoyennes à Dijon ou Valduc, à Paris et ailleurs.
  • Questionnez votre banque sur son financement de la bombe atomique, et n’hésitez pas à changer pour une banque éthique, grâce au guide éco-citoyen “Choisis ta banque !” sur le site des Amis de la Terre.
  • Intéressez-vous aux armes nucléaires, aux questions de sécurité internationale et aux alternatives de défense de la démocratie.

Les vigies et actions non-violentes menées par le ‘Collectif Bourgogne Franche Comté pour l’abolition des armes nucléaires’ s’inscrivent dans le cadre d’ ICAN, ’Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires’ (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons), prix Nobel de la paix 2017, et dans la suite des précédentes victoires de l’ONU : interdiction des armes biologiques (1972), des armes chimiques (1993), des mines antipersonnel (1997), et des bombes à sous-munitions (2008).

Découvrez l’historique avec photos des actions à Dijon et Valduc depuis 2014.

Le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

Bure : Retour sur le procès des Malfaiteurs·euses

L’appel du procès pour association de malfaiteurs de Bure a commencé par un (heureux) coup de théâtre : au premier jour du procès lundi au matin, juste avant le début de l’audience, nous apprenions que l’accusation d’association de malfaiteurs était définitivement abandonnée et que nos ami-es ne seraient pas jugé-es sur ce chef d’accusation !

Désarmement nucléaire : la France bafoue ses engagements

Le 16 novembre 2022, 17 lanceurs d’alerte ont déployé des banderoles à Dijon et à Moloy, près du site du CEA de Valduc (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) qui assure la maintenance et la modernisation des 290 armes nucléaires françaises.

Et c’est qui (encore) les malfaiteur-euses ?

Les 28, 29 et 30 novembre prochains, la cour d’appel de Nancy jugera de nouveau nos sept camarades accusé·es – entre autres – d’association de malfaiteurs. Nous appelons à se saisir de cette date pour s’opposer, partout où c’est possible, à la relance du nucléaire, à l’imposition du projet Cigéo et à la répression des luttes.

Articles de la même thématique : Désarmement nucléaire