Manifestation de la fonction publique : 1500 personnes dans les rues de Dijon

Ce mardi 22 mai, toute la fonction publique était appelée à manifester contre les réformes du gouvernement.

Venus de nombreux secteurs, plus de 1500 personnes ont manifesté dans les rues de Dijon ce mardi, à l’appel de tous les syndicats de la fonction publique. Dans le viseur : le projet de réforme du gouvernement, qui prévoit notamment la suppression de 120 000 postes dans la fonction publique, mais aussi des revendications sectorielles. Ainsi, beaucoup de cheminots étaient présents pour se battre contre la réforme de la SNCF, mais aussi des personnels enseignants en lutte contre la réforme du bac et la mise en place de la sélection à l’entrée en licence (les réformes Blanquer et Vidal), des personnels hospitaliers qui luttent contre la baisse de leurs moyens et la femeture de services, ou encore des employé·es des CIO (Centre d’Information et d’Orientation), qui ont entamé une grève contre la régionalisation de leurs services, et l’ingérence du privé dans leur mission.

JPEG - 125.4 ko

Le cortège s’est mis en branle vers 15h, avec à sa tête une petite centaine de personnes, principalement des étudiant·es et lycéen·nes présent·es pour réaffirmer leur opposition à la mise en place de la sélection à l’entrée en licence. Hormis l’incursion - puis le gazage par la BAC - de ce groupe de tête dans les locaux du conseil régional, au numéro 16 du boulevard de la Trémouille, la manifestation s’est déroulée dans un calme plat. Arrivé place Darcy le cortège s’est dispersé et une petite manifestation sauvage a commencé à arpenter les rues du centre-ville vers la place Grangier et les halles, avant de se disperser à son tour.

JPEG - 143.1 ko

À noter pour finir : la présence aux étages de plusieurs bâtiments de policiers tireurs d’élites. Est-on vraiment sensés être rassurés par la présence de ces hommes en armes nous observant aux jumelles depuis les balcons ? Quelle menace justifie leur présence, sinon le besoin de créer un climat anxiogène ?

JPEG - 33.3 ko
Place de la Libération
JPEG - 37.1 ko
Place Darcy, Hôtel de la Cloche

P.-S.


Articles de la même thématique : Syndicalisme

Relance du ferroviaire : malgré les annonces, la casse se poursuit...

À la gare de triage de Gevrey-Chambertin la SNCF Réseau prévoit de modifier le type de rail sur une partie des lignes. La CGT Cheminots de Dijon dénonce un démantèlement des capacités de fret, qui va contre les engagements à maintenir les installations, et contre les aspirations légitimes à plus de développement durable.