Marche mondiale contre Monsanto/Bayer



7e marche consécutive contre le système agro-industriel responsable de l’empoisonnement du monde.

Le 18 mai 2019, pour la septième année consécutive, des citoyens du monde entier se rassembleront dans des dizaines de villes pour des Marches et des actions non-violentes. Ils manifesteront contre le système agro-industriel incarné par les multinationales de l’agrochimie, responsables de l’empoisonnement de la planète et de ses habitants actuels et futurs.

La Marche mondiale contre Monsanto/Bayer (MaM) n’a pas vocation à se limiter à une simple marche, ni à un seul jour de mobilisation : il s’agit surtout d’un événement citoyen et militant, autogéré localement par les personnes qui s’en emparent et qui s’organisent, dans une logique horizontale de convergence et de non-violence, afin d’assurer la participation du plus grand nombre.

Sur Dijon, le regroupement aura lieu sur la Place F. Rude (Place du Bareuzei) ce samedi 18 mai vers 10H30 : distribution de tracts, informations ...

Nous profiterons de ce moment pour rappeler la campagne « J’ai du glyphosate dans mes urines » qui prochainement déposera une deuxième plainte et fera une cession d’analyse d’urine le 15 juin à Quétigny.

http://www.combat-monsanto.org/



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : OGM

Articles de la même thématique : Biotechnologies

Projet de parcs photovoltaïques autour de Curtil-Saint-Seine

Total Quadran vient de révéler aux Curtilien.nes son projet de convertir 80 hectares de terres agricoles autour du village en parcs photovoltaïques. Le permis de construire devrait être déposé à l’automne 2021, mais la contestation prend forme et les habitant.es entendent ne pas se laisser imposer cela.