Mobilisation pour sauver le lycée professionnel



Les syndicats CGT Éduc’action, SNUEP, SNETAA et SUD éducation appellent à se rassembler ce jeudi 17 novembre pour réaffirmer l’opposition à la réforme des lycées professionnels.

DIJON - 12h - Rassemblement place Darcy
CHALON/SAÔNE - 14h30 - Rassemblement devant la Maison des syndicats

Communiqué de l’intersyndical dijonnaise :

Après la très forte mobilisation des PLP le mardi 18 octobre, poursuivons le combat jusqu’au retrait du projet de notre gouvernement de « destruction de la voie professionnelle initiale sous statut scolaire »

TOUS EN GRÈVE le JEUDI 17 NOVEMBRE
pour obtenir le retrait de ce projet

Par un retour en arrière sans précédent dans l’histoire de l’Éducation Nationale, le président Macron et sa ministre Grandjean veulent restituer la formation professionnelle aux patrons, réduire à peau de chagrin les heures de formation de ces élèves qui en ont le plus besoin, supprimer des postes, liquider notre statut.

En effet le projet prévoit de :

• Fournir une main d’œuvre gratuite aux entreprises en augmentant de 50% les périodes de stage en entreprises
• Permettre des définitions locales (sous couvert du Conseil d’Administration) du volume et de l’organisation des enseignements disciplinaires.
• Permettre à des salariés d’entreprises extérieures d’intervenir en lieu et place de professeurs qualifiés, fonctionnaires d’État recrutés sur concours.
• Développer la mixité de parcours de façon sauvage entre formation initiale sous statut scolaire et apprentissage

PNG - 122.2 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

[Montbéliard] Frédéric Vuillaume encore en garde à vue pour avoir manifesté

C’est devenu malheureusement une habitude. Priver de liberté une personne pendant 16 heures pour avoir essayé d’exercer l’unique droit qui fait la différence entre un état autoritaire et une démocratie : le droit de manifester. Cela s’est passé à Montbéliard, lors de la venue du premier ministre, Gabriel Attal.

Articles de la même thématique : Lycée