Fermeture de lits : rassemblement devant l’hôpital de Villeneuve-sur-Yonne mardi 6 avril


Yonne

L’Agence Régionale de Santé (ARS) et le Conseil Départemental de l’Yonne ont ordonné conjointement à l’Hôpital Roland Bonnion la fermeture d’un service d’EHPAD. Cette fermeture concerne 54 lits et le transfert de 26 lits de Soins de Suite et Réadaptation, soit 80 lits en tout.

Le Syndicat CGT de l’Hôpital rural de Villeneuve sur Yonne appelle à un rassemblement devant ses locaux, rue Carnot, le mardi 6 Avril, de 14h30 à 16h.

Cela s’inscrit dans une journée de grève nationale des personnels de santé, action sociale, public et privé de la CGT.

C’est pour nous, personnels hospitaliers, titulaires et contractuels, l’occasion de manifester notre grande inquiétude, quand à l’avenir de notre établissement. Que ce soit pour l’emploi ou pour la prise en charge de nos ainés dans ce bassin de population vieillissante et précaire.

Nous nous rendons bien compte que seule la construction d’un bâtiment neuf permettrait d’accueillir les résidents dans de bonnes conditions de sécurité et de confort, permettrait également d’élargir l’offre de soins avec par exemple un accueil de jour Alzheimer, et autres, les besoins ne manquent pas.

Aujourd’hui, le premier employeur de Villeneuve sur Yonne est en danger !

L’Agence Régionale de Santé (ARS) et le Conseil Départemental de l’Yonne ont ordonné conjointement à l’Hôpital Roland Bonnion, la fermeture d’un service d’EHPAD. Cette fermeture concerne 54 lits (Elle fait suite à une non-conformité incendie) et le transfert de 26 lits de Soins de Suite et Réadaptation, soit 80 lits en tout.
Jusqu’à présent aucun projet de mise en conformité n’est prévu.
Nous faisons appel à la population, aux familles de résidents, aux employés des différents services pour se mobiliser en soutien à notre action. Il est temps d’agir et de ne pas laisser nos anciens et nos agents sur le bord de la route. Ne laissons pas démanteler encore plus notre hôpital public de proximité.
Notre système de santé est en danger, la pandémie a mis en lumière de nombreux dysfonctionnements. La gériatrie passe souvent pour le parent pauvre des hôpitaux. Après tous ces sacrifices faits par l’ensemble de nos concitoyens et de nos agents pour lutter contre la COVID un nouveau coup dur tombe sur notre hôpital.

Agissons maintenant, soutenez nous, en signant massivement cette pétition.

PDF - 65.1 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Rectorat de Dijon : un plan d’action égalité femmes/hommes au point mort

A l’occasion du 8 mars, et du séminaire dédié à l’égalité le 1er juin, le rectorat de l’académie de Dijon a communiqué sur la déclinaison localement du plan national d’action sur l’égalité femme-homme et la lutte contre les violences. La CGT Educ’action de l’académie de Dijon estime qu’il est grand temps que cette politique soit appliquée dans notre académie, alors que le plan national a été voté et signé il y a plus d’un an et demi.

Les syndicats dénoncent le recrutement d’enseignant·es par job dating

Communiqué départemental intersyndical sur les recrutements par job dating dans l’académie. Le recrutement par job dating c’est l’ubérisation du métier d’enseignant. C’est un pas de plus vers une privatisation de l’école. Les organisations syndicales signataires demandent audience au Rectorat le 28 Juin en fin de matinée et appellent à un rassemblement/conférence de presse à 9h le mardi 28 juin devant Pôle Emploi Nord.

Et si on préparait une grève féministe ?

Après l’animation d’une discussion-débat sur le thème de la grève féministe lors d’une soirée sur le Travail des femmes à la bourse du travail, le Collectif 25 Novembre appelle à une première « AGF » à Dijon : une Assemblée de la Grève Féministe.

Articles de la même thématique : Services publics

[Nevers] Grève chez TANEO

Depuis le lundi 16 mai, dans le cadre des NAO, et l’obstination de la direction à ne concéder que quelques miettes, les (...)