Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Sainte-Soline - 8 mises en Garde à Vue de représentants syndicaux et des Soulèvements de la Terre ce mercredi


Saône-et-Loire

Ce mercredi, rassemblements contre la dissolution des Soulèvements de la Terre à Dijon, Beaune, Montbard, Chalon-sur-Saône, Auxerre, Nevers, Clamecy, Lons-le-Saunier, Besançon, Montbéliard et dans une centaine de villes en France.

  • Une centaine de personnes rassemblées à Lons

    [Lons-le-Saunier] Une centaine de personnes rassemblées contre l’État policier

    Ce soir rassemblement d’une petite centaine de personnes devant la gendarmerie de Lons le Saunier en solidarité à Nicolas Girod ancien porte parole de la conf’ et aux autres personnes interpellées suite aux manifestations Sainte Soline Soulèvements de la terre. Nicolas était en garde à vue à Dole depuis la matin et est ressorti dans la soirée avec une nouvelle convocation judiciaire. D’après les infos données sur place, 5 autres personnes étaient toujours en GAV. Affiches sur les (...)

    29 juin 2023
  • Piquet de soutien à Nicolas Girod devant la gendarmerie de Dole

    Suite a son audition en gendarmerie de Dole pour participation a l’action des soulèvements de la terre, Nicolas Girod , ancien porte parole de la conf nationale a été placé en garde à vue ce matin.

    Devant la gendarmerie, une mobilisation de soutien permanente est mise en place, pour une durée indéterminée à ce jour : merci à chacun de faire le maximum pour pouvoir venir y participer afin qu’un roulement puisse avoir lieu.

  • L’ancien porte parole de la Confédération paysanne en garde à vue à Dole

    Suite a son audition en gendarmerie de Dole pour participation à l’action des Soulèvements de la terre à Sainte Soline en mars,
    Nicolas Girod, ancien porte parole de la Conf’ nationale a été placé en garde à vue ce matin.

    La Conf’ et les Soulèvements de la terre appellent à manifester notre soutien à Nicolas et aux 7 autres camarades en garde à vue sur le territoire :

    *Ce soir, toutes et tous devant la gendarmerie de Lons, av. Camille Prost, à partir de 19h !*

    *Non aux mesures d’intimidation du gouvernement et à la criminalisation des mouvements écologistes non violents !

Le gouvernement s’acharne décidément sur le mouvement écologiste, syndical, paysan et sur les Soulèvements de la Terre. Après la collusion extrêmement perturbante entre la vague d’arrestations de 15 personnes par la Sous-Direction-Anti-Terroriste la semaine dernière et la dissolution des Soulèvements de la Terre, une série de nouvelles convocations pour garde à vue est annoncée pour ce mercredi. 5 représentants associatifs et syndicaux CGT, Solidaires, Confédération Paysanne, Bassines Non Merci et 3 militants des Soulèvements de la Terre mis en cause dans la procédure de dissolution sont en effet convoqués dans 6 gendarmeries simultanément pour « organisation d’une manifestation interdite à Sainte-Soline » en octobre et mars dernier.

Des rassemblements de soutien auront lieu devant les différentes gendarmeries concernées dans les Deux-Sèvres, dans le Jura [1] et en Loire-Atlantique dès 8h45 avec des convois de tracteurs et vélos.

En Loire-Atlantique, 3 militant.es des soulèvements de la terre seront emmenés en tracteur a 8h45 devant les gendarmeries de Carquefou, Rezé et vertou.

Une conférence de presse aura lieu devant la gendarmerie de Rezé à 12h ainsi qu’un tour des gendarmeries si les personnes convoquées ne sont pas encore sorties de garde à vue.

Appel inter-organisation aux rassemblements de soutiens simultanés ce mercredi :
https://lessoulevementsdelaterre.org/

# contre-dissolution populaire - Plus de 100 nouveaux rassemblements auront lieu ce mercredi soir contre la dissolution des soulèvements de la terre, et ce en France et en Eur unope, dont un meeting public avec un ensemble de personnalités et organisatiobs nationales a Paris.... : http://umap.openstreetmap.fr/fr/map/21-juin-28-juin-rassemblements-contre-la-repressio_931019#7/47.702/5.262

# Lien vers le communiqué pour les muses en garde à vue de ce mercredi matin de représentants syndicaux, associtifs et des soulèvements de la terre pour l’organisation de la manifestation de sainte-soline :
https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/soutien-a-nos-camarades-convoques-pour-lorganisation-des-manifestations-a-sainte-soline

# Lien vers le communiqué faisant suite aux arrestations concomitantes a la dissolution : https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/bilan-des-arrestations-concommitantes-a-la-dissolution-au-desarmement-d-une-usine-lafarge-et-la-manifestation-de-sainte-soline



Notes

[1Un rendes-vous avait lieu ce mercredi à 7h30 au rond point de l’alliance à Etalans pour co voiturer sur Dole afin de soutenir Nicolas GIROD convoqué à la gendarmerie de Dole ce jour-là.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Rassemblement contre un licenciement au restaurant l’Edito

Sollicité à de multiples reprise par le syndicat Solidaires, l’Edito reste sans réponse face au licenciement d’un de ses employés. Solidaires 21 appelle une mobilisation vendredi 17 mai à partir de 18h45 afin d’interpeller les client·es du restaurant.

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Pas un hectare de plus !

« Les Semeuses », collectif de maraîchage opposé à la construction du centre d’enfouissement de CIGEO à Bure dans la Meuse, dénoncent les projets d’expropriation qui menacent notamment les terres du collectif .

6000 opposant.es à l’A69 défient l’interdiction de manifester et font converger les révoltes face aux projets autoroutiers

L’A69, projet emblématique de la fuite en avant de l’état, est contestée de toutes parts. Depuis des mois, le gouvernement lui-même avoue que le chantier ne se poursuit que parce qu’il est commencé. Il n’est pourtant jamais trop tard pour avouer ses erreurs et renoncer à un projet absurde construit au bénéfice des intérêts privés des barons du BTP et de l’entreprise Pierre Fabre.