Manifestation des salariés du secteur social et médico-social mardi 31



Le collectif Les Ducs du Social se mobilise le 31 mai à partir de 12h30 place du théâtre pour une manifestation afin de faire entendre nos revendications et notre désaccord face aux annonces gouvernementales issues de la mission Laforcade. Voici notre communiqué de presse.

En réponse aux annonces gouvernementales issues de la mission Laforcade, de nombreux salariés du secteur social et médico-social se sont mobilisés pour protester contre l’apparition de nouvelles inégalités salariales.
De ces mobilisations a émergé un collectif rassemblant des professionnels de ces secteurs, travailleurs du public comme du privé, syndiqués ou non, et se donnant pour but de se tenir informés, de croiser les expériences et d’être force de propositions inventives, de mobilisation si nécessaire. « Les Ducs du social » se sont réunis pour la première fois le 5 mai.
Nous constatons aujourd’hui que les conditions de travail et de rémunération, ainsi que le recours de plus en plus fréquent à des contrats précaires, ont entraîné une perte d’attractivité de nos secteurs d’activité. Il est avéré que les recrutements se font de plus en plus difficilement.
La prime de 183 euros annoncée à l’issue de la Conférence des Métiers qui s’est tenue en février 2022 ne concerne qu’une partie des secteurs et des salariés, créant ainsi de fait des inégalités de traitement entre les secteurs public et privé, mais également entre les services d’une même entité, voire entre salariés d’un même service.
Les difficultés de recrutement ne peuvent que s’aggraver pour les services non concernés, alors qu’elles sont déjà une réalité. On peut également anticiper des défections de salariés attirés par des secteurs plus rémunérateurs, créant de la vacance, et engendrant des conditions de travail plus difficiles pour les équipes en sous-effectif.
L’exigence de l’Etat de voir fusionner les conventions collectives n’est pas sans susciter l’inquiétude face à une volonté de niveler par le bas les acquis des salariés du secteur.
Face à ces constats inquiétants, nous estimons urgent de réagir et d’exprimer un certain nombre de revendications à même d’endiguer les inégalités.
Nous souhaitons ainsi que plus personne ne soit rémunéré au SMIC, et demandons une réelle revalorisation salariale par l’augmentation de la valeur du point à hauteur de 300 euros nets par mois pour l’ensemble des salariés du secteur social et médico-social, quel que soit le poste occupé.
Nous demandons également que la fusion des conventions collectives se fasse en faveur des salariés, notamment au niveau du nombre de jours de congés, à savoir que chacun ait droit, au minimum, à 6 jours de congés trimestriels sur trois trimestres par an, ainsi que 6 jours enfant malade jusqu’aux 18 ans révolus de l’enfant.
Afin de faire entendre nos revendications et notre désaccord face aux dispositions engagées, le collectif appelle à la
Mobilisation le 31 mai 2022 à Dijon.
Nous vous donnons rendez-vous place du théâtre à 12h30, pour échanger autour d’un repas tiré du sac, afin de rejoindre la manifestation qui débutera à 14h. Le collectif restera mobilisé et poursuivra régulièrement les actions qu’il estimera nécessaires selon l’évolution des négociations qu’il suivra de près et auquel nous souhaitons être associés.

lesducsdusocial[at]gmail.com

JPEG - 14.6 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Rectorat de Dijon : un plan d’action égalité femmes/hommes au point mort

A l’occasion du 8 mars, et du séminaire dédié à l’égalité le 1er juin, le rectorat de l’académie de Dijon a communiqué sur la déclinaison localement du plan national d’action sur l’égalité femme-homme et la lutte contre les violences. La CGT Educ’action de l’académie de Dijon estime qu’il est grand temps que cette politique soit appliquée dans notre académie, alors que le plan national a été voté et signé il y a plus d’un an et demi.

Les syndicats dénoncent le recrutement d’enseignant·es par job dating

Communiqué départemental intersyndical sur les recrutements par job dating dans l’académie. Le recrutement par job dating c’est l’ubérisation du métier d’enseignant. C’est un pas de plus vers une privatisation de l’école. Les organisations syndicales signataires demandent audience au Rectorat le 28 Juin en fin de matinée et appellent à un rassemblement/conférence de presse à 9h le mardi 28 juin devant Pôle Emploi Nord.

Et si on préparait une grève féministe ?

Après l’animation d’une discussion-débat sur le thème de la grève féministe lors d’une soirée sur le Travail des femmes à la bourse du travail, le Collectif 25 Novembre appelle à une première « AGF » à Dijon : une Assemblée de la Grève Féministe.