Dimanche 9 mai : vélorution et marche pour le climat !



La Loi Climat du gouvernement vient d’être officiellement votée. Une Loi Climat torpillée par les lobbies, Une Loi Climat qui balaie les alertes des scientifiques et les propositions de la Convention Citoyenne pour la Climat. Une Loi Climat loin d’être à la hauteur de l’urgence climatique. Nous n’avons pas le choix. Dimanche, nous marcherons partout en France.

  • CHANGEMENT DE LIEU DE RASSEMBLEMENT

    Le point de départ de la vélorution sera à 14h30 place de la République, et pour les piéton·nes le point de rassemblement est à 14h30 place du Théâtre.

    Vélorution :
    14h30 Place de la République (rassemblement) > Rue Devosge > Place Dacry > avenue Foch > rue du docteur Rémy > passage sous pont SNCF > jardin de l’Arquebuse > rue de l’Arquebuse > cité de la gastronomie > rue de l’hôpital > Place du 1er mai > rue du pont des Tanneries > rue Daubenton > rue Charles Dumont > place Wilson > rue Chabot Charny > Place du Théâtre

    Pour les piétons, ceux qui n’ont pas de roue, pas envie ou en mobilité réduite. Peuvent aller directement à 14h30 place du théâtre en rassemblement, ou il y aura animation fresque pour le Climat, musique etc.. en attendant l’arrivée de la vélorution.

Appel national à la Marche d’Après

Pendant qu’ils avancent à reculons, nous marchons partout en France !

Alors que les débats sur la loi Climat et Résilience viennent de prendre fin à l’Assemblée nationale, nous constatons que le texte, déjà initialement bien en deçà de ce qu’il faudrait pour atteindre les objectifs de réductions des émissions de gaz à effet-de-serre que la France s’est fixés, a encore été raboté par les députés. Malgré l’ambition affichée de « grand texte du quinquennat » et après à peine deux semaines de débats dans l’Hémicycle, cette loi ne sera de toute évidence pas à la hauteur de l’amorce du plan de changement systémique fourni par les 150 de la Convention citoyenne pour le climat (CCC), et encore moins à la hauteur de l’urgence climatique. Le gouvernement avait pourtant l’opportunité de marquer un véritable tournant dans sa politique pour que la France traduise enfin en mesures concrètes son engagement pris lors de l’Accord de Paris en 2015. Force est de reconnaître que le travail de sape des lobbies a porté ses fruits.

Cette loi aurait pu être l’instrument d’une réorganisation de notre société en donnant les moyens à tous les citoyens et citoyennes de vivre dignement en préservant la planète, et donc notre avenir. Elle aurait pu être l’instrument clé de régulation pour faire payer les plus gros pollueurs et réduire la pression exercée sur les plus précaires, déjà les plus impactés par les effets du dérèglement climatique. Elle aurait pu anticiper la reconversion des emplois des secteurs les plus polluants et la création d’emplois dits « verts ».

Cette loi devient le symbole du crash de la politique climatique d’Emmanuel Macron.

En l’état actuel, la loi Climat et Résilience ne permettra pas de nous assurer un avenir juste et soutenable. Le gouvernement d’Emmanuel Macron continue à mener une politique à des années lumières des enjeux climatiques et de la volonté démocratique. Pourtant, l’urgence n’a jamais été aussi criante dans un monde ravagé par la Covid-19 et sous la menace du dérèglement climatique dont l’intensité s’accroît un peu plus chaque jour à mesure que le gouvernement garde le silence.

Nous n’avons plus le temps d’attendre du Président de la République qu’il mette en adéquation ses actes avec ses paroles, comme si le dérèglement du climat n’avait pas d’impact sur le vivant ou sur le risque d’augmentation de la fréquence des pandémies. Les mesures proposées par les 150 de la CCC auraient permis que la lutte contre le dérèglement climatique soit socialement juste, sans que personne ne soit mis de côté.

Alors le dimanche 9 mai, nous nous retrouverons une nouvelle fois dans la rue partout en France. Nous marcherons pour clamer le désaveu généralisé de cette loi Climat et Résilience et la trahison de la promesse faite par Emmanuel Macron au processus démocratique de la CCC. Nous marcherons pour dénoncer le pouvoir laissé aux lobbies qui condamnent nos vies en toute impunité.

Nous exigeons, dès maintenant, la reconversion des emplois dans tous les secteurs polluants, l’accès aux soins, à un logement décent, à de la nourriture saine, de l’eau potable et de l’air pur pour toutes et tous, la préservation de la biodiversité et des ressources naturelles. Des mesures pour modifier nos moyens de production et de consommation doivent être prises en tenant compte que ce n’est possible qu’en réduisant les inégalités pour construire une société plus juste. Nous sommes profondément convaincus que la justice climatique va de pair avec la justice sociale.

Le dimanche 9 mai, nous marcherons car nous n’avons plus le choix face à ce gouvernement qui demeure éternellement sourd. Nous marcherons, ensemble, dans la joie et avec détermination. Car, si Emmanuel Macron avance à rebours de l’Histoire, nous sommes déjà en train de construire l’après.

Liste des signataires à retrouver par ici

JPEG - 789.6 ko
À Dijon : vélorution

Dimanche 9 Mai 2021 à 14h00

Pour les vélos, rollers, trottinettes, skates... , tout ce qui à des roues sans moteur
Rendez-vous à 14h parking de l’école Notre-Dame, rue Edmé Verniquet pour un atelier révision vélo, accrochage de drapeaux...

Départ de la vélorution à 14h30 place de la République.

Pour les personnes à mobilité réduite, ou ceux qui n’ont pas de moyens de déplacement alternatif Rendez-vous à 14h30 place du Théâtre, pour des animations musicales, prises de paroles, chant, et la fresque climat...

Format familial, bienveillance
Viens déguisé si tu as envie

La vélorution se termine place du théâtre pour des prises de paroles.

Le 9 Mai, juste après le vote de la loi Climat à l’assemblée Nationale, nous marchons, nous vélorution, pour rompre avec un gouvernement non représentatif qui refuse de faire face à l’urgence écologique, ainsi qu’une volonté de nous unir, de coopérer face aux urgences environnementale écologique et sociale à venir.

Il est encore temps Dijon mouvement citoyen pour le climat

Ailleurs en Bourgogne Franche-Comté

Besançon : 10h30, parc Micaud plus d’infos
Montbéliard : 10h, port de plaisance plus d’infos
Nevers : 15h, terrain de pétanque plus d’infos
Lure : 14h, esplanade Charles de Gaulle plus d’infos
Le Creusot : 14h30, place Schneider plus d’infos
Tournus : 14h30 - croisement rue Saint-Laurent et rue Renè Cassin plus d’infos



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Réchauffement climatique

Non à la 4 voies Poligny-Vallorbe !

Dans le Jura, un vieux projet de 4 voies est remis au goût du jour par des élus locaux. Nous appelons toutes celles et ceux qui ont leurs bonnes raisons, leurs souvenirs, leurs « vies minuscules » et leurs attachements divers à opposer aux pelleteuses, à faire connaitre un ferme refus de ce projet.

Réinventer la ville, lettre ouverte

Il y a bientôt 1 an, le 17 Juin 2020, un collectif de 10 associations adressait à Rebsamen ainsi qu’aux deux autres candidats du deuxième tour des élections municipales la lettre « Réinventer la ville pour s’adapter aux urgences climatiques et sanitaires ». Aujourd’hui nous réitérons par cette lettre ouverte.