[FàC #5] Maillot jaune

Depuis 8 semaines, la France vit un mouvement de contestation étonnant et débordant. Le soulèvement des gilets jaunes a bien évidemment des répercussions sur le monde du foot. Petite chronique des irruptions fluorescentes au sein des stades.

Au premier jour du soulèvement, le 17 novembre, c’est la quasi totalité des rencontres amateures qui ont été reportées par les Ligues et Districts par crainte des blocages routiers. Le 25 novembre, à Nice, la tribune controversée [1] de Populaire Sud arbore des gilets jaunes lors du match Nice-Lille et déploie une banderole « Nice contre la répression ! ». Les Ultras Populaire Sud ont fait le lien entre la répression des autorités et l’incontournable mouvement social qui agite la France. Ils précisent leurs motivations dans un post : « ces personnes critiquant l’action du groupe, prétextant une prise de décision politique, ne sont-elles pas les mêmes personnes râlant de la répression subie au stade ? Des restrictions voire annulations des déplacements de supporters ? ».

JPEG - 132.1 ko

À Saint-Etienne, les Magic Fans, qui n’ont pas affiché le chasuble jaune, ont exhibé un long message lors d’ASSE-Nantes le 30 novembre : « Messieurs les gilets jaunes, bienvenue dans notre monde de sous-citoyens », accompagné de plusieurs banderoles : « bavures », « désinformation », « calomnies », « censure » et « libertés bafouées ».

JPEG - 128.4 ko

Le 2 décembre, lors du match OM-Reims au Vélodrome, les supporters marseillais chantent : « O Macron on vient te chercher ! ». Depuis le 25 novembre, les South Winners ont pris position en arborant des gilets fluorescents dans leur secteur et en réalisant deux drapeaux géants avec l’emblème jaune. Le groupe marseillais soutient les protestataires comme il l’explique sur sa page officielle : « ce mouvement n’est plus simplement pour les taxes, c’est un ras-le-bol général qui est en train d’éclater au grand jour ». Ils évoquent également la répression contre les supporters actifs : « voir les pouvoirs publics répondre aux français par la force et l’intimidation ne nous choque pas (…) ces coups de matraques gratuits, c’est ce que nous vivons toute l’année ».

JPEG - 261.8 ko

Le 8 décembre, ce sont des matchs de Ligue 1 et du Top 14 qui sont annulés. Les matchs de l’Euro féminin de Hand sont décalés.
Le 11 décembre, le PSG fête sa victoire contre l’étoile Rouge 4 à 1 et sa qualification au 8e de finale de la Ligue des Champions sur le rythme « Gilets jaunes » de Kopp Johnson, lancé par Kimpembe.

A lire sur Twitter

Le 15 décembre, afin de soutenir les gilets jaunes, les joueurs du club de SU Dives-Cabourg échangent leur maillot rouge et noir contre un jaune lors de leur match contre Douves.
Laurent Moineau, président du club, déclare : « On a été les grands perdants des mesures de début de mandat de monsieur Macron comme la suppression des contrats aidés total pour les communes et pour les associations. La baisse des dotations aux villes fait que nos subventions de soutien au sport sont souvent en recul. Nous on a la chance à Dives-Cabourg de ne avoir cet impact de diminution de subvention mais pour de nombreuses communes et clubs que je connais bien, ils ont de vrais difficultés à boucler leur budget. On souhaitait déjà le faire contre Mondeville mais le match a été annulé, on a choisi de mettre le jaune pour cet événement exceptionnel. »

A lire sur Twitter

Le 5 janvier à Brives-Charensac une centaine de gilets jaunes envahissent le terrain lors de la rencontre de Coupe de France qui oppose Le Puy Foot à Nancy. Ils sont repoussés sur le terrain d’entraînement annexe par les agents de sécurité et les CRS et GM venus en renfort.

JPEG - 576.8 ko

Pour une excellente analyse démystifiant la figure du casseur en tant que faux manifestant en la comparant à celle de l’ultra considéré comme faux supporter :

http://www.slate.fr/story/170895/faux-gilets-jaunes-vrais-casseurs-rhetorique-defendre-decredibiliser-macron-police

Et ce texte de Guillaume Navarro qui présente les différents dispositifs en vigueur pour lutter contre le hooliganisme et les dérives qui en découlent. Il fait le parallèle avec les mesures administratives mises en place durant l’Etat d’Urgence et pérénisées depuis. Et bien sûr avec la répression que subit le mouvement des Gilets Jaunes et le vote des futures lois anti-casseurs :

https://lundi.am/Le-stade-ce-precurseur



Notes

[1Par rapport à la réputation qu’ils ont d’être facho, voici la réponse d’un affilié de la tribune à une interview des Cahiers du Football : « Les identitaires, ils venaient. Ils parlaient très bien. Ils avaient les bonnes références sur Nice, ça plaisait aux jeunes. Et ils les ont dégagés, quoi. Dans la tribune, ça a toujours été apolitique. On a une réputation de fachos et de sortir des couteaux dans les embrouilles. Je sais pas d’où ça sort. »

Proposer un complément d'info

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Articles de la même thématique : Sport