[Février 2022] Pot pourri et consolation



L’année semble commencer par un pot bien pourri. Alors viens te consoler à l’Espace autogéré des Tanneries pendant le mois de février.

Edito [1]

Pot très pourri...
2022 démarre bien.
Un président PMU/brèves de comptoir glose sur les non-vaccinés. Pendant qu’il joue au bonneteau avec cinq millions de réfractaires aux motivations variées, l’hôpital public coule et James Cameron n’est même pas là pour filmer le naufrage.
Le dernier Houellebecq paraît en librairie le 7 janvier et pas un seul journal, quotidien, hebdomadaire ou mensuel n’échappe à la campagne de promotion.
Les tribunes-Covid deviennent un sous-genre journalistique. Elles sont collectives, courroucées et au conditionnel. L’hôpital public vit au présent de l’indicatif. Dommage.
Le monde va mal mais en France, on s’en fout, surtout une année de double élection. Que mange Pécresse au petit déjeuner, des céréales ou des tartines ? Paris-Match le dévoile en exclu. Zemmour couche-t-il avec Marine Le Pen ? Ils ont été aperçus dans un Ibis Budget à Royan. Non, là, je charrie. C’était un Campanile, le « Charles Martel » , au centre ville de Poitiers.
Blanquer est toujours ministre de l’éducation nationale sous forme déshydratée. On évoque pourtant, dans les milieux autorisés, l’ennui incommensurable d’être lui-même.
La gauche n’existe plus. Pour en représenter les restes, dans l’ossuaire, un ancien sénateur qui a fait le chemin à l’envers, du palais du Luxembourg à Santa-Clara, un écologiste aphone, que le réchauffement climatique laisse sans voix, un micro-organisme communiste et bien sûr Christiane Taubira en gardienne des lieux.
La droite existe trop. Il n’y a rien à en dire. Tout commentaire serait superfétatoire. On ne fournit pas la boîte de kleenex pour sécher les larmes ou faire taire les sanglots.

Les préfets s’occupent des enfants étrangers. Des observateurs évoquent Vichy, pas que pour les pastilles, des historiens fatigués répondent « point Godwin » et pendant ce temps-là, les enfants n’ont même pas le temps de goûter avant de prendre l’avion.
Les femmes en chient, toutes couleurs confondues. Cela n’est pas nouveau. Depuis que certaines d’entre elles, en petit nombre, surtout au Nord, ont retrouvé l’usage de la parole et racontent plein de trucs intéressants, des bourreaux new look en ont après leurs langues trop pendues et pleurent après leur liberté perdue de peloter tranquille. Un mot valise célèbre le combat de ces gardiens du Phallus Absolu contre les hordes de hyènes hystériques et sûrement lesbiennes du bout des lèvres, les féminazies. Aucun historien, même fatigué, n’évoque le point Godwin à ce sujet. Pourquoi ? On s’interroge..
Et le wokisme, que devient-il le wokisme ? Il se porte bien. Un colloque lui est consacré mi-janvier à la Sorbonne qui, pour l’occasion, se croit revenue au Moyen-Âge quand elle était une faculté de théologie.
Le cinéma français est en crise et les exploitants de salles à la peine. Netflix a annoncé qu’il allait racheter les droits sur tout le cinéma français depuis les origines en 1895. Les Lumière bientôt au catalogue.
Au fait, j’allais oublier, il a fait 29 degrés en décembre dans le sud-ouest de la France et je n’ai même pas parlé des ours blancs, de la fonte du Permafrost, de la disparition des insectes et du climat.
Comme quoi je suis raisonnable.
Vive 2022 mon neveu !

Martine apprend la lutte

PNG - 3.6 Mo

En février, les Tanneries vous proposent

Mardi 01.02 18h
Petite boom
/ QG féministe en mixité choisie sans mecs-cis
Viens danser, te défouler, kiffer sur un dance floor ! Bières prix libre

Mercredi 02.11 18h
Vivre sans police
/ Discussion animée #4
/ Par le cycle des 9 discussions animées
L’explosion mondiale à la suite de la mort de George Floyd a révélé plus que jamais au grand jour une colère et une défiance massive vis-à-vis de la police et de ses méthodes.Partout dans le monde, des collectifs et des communautés n’attendent plus aucune protection de la part de la police et s’organisent sans elle.un mouvement pour l’abolition de la police pose pourtant de multiples questions, notamment celle-ci : pouvons-nous réellement nous passer de la police ? comment créer collectivement d’autres réponses afin de nous autonomiser de ces instances ? Vivre sans police est-ce aussi vivre sans prison ? Comment passer d’un système judiciaire répressif à une justice transformatrice ?
Le cycle des discussions animées ne sont ni des conférences ni des présentations, mais des moments de débats et d’élaborations collectives. Plus d’infos sur le cycle ici

Dimanche 06.02 18h
Summer of soul (...or, when the revolution could not be televised)
/ de Questlove, 2021
/ Cinéclub
/ Cycle Musique - "Les hommes blancs ne savent pas jouer"
Ce mois-ci on vous propose un mini cycle avec deux documentaires
historiques et musicaux pour une fois sans hommes cis blancs.
été 69, New York. Les communautés noires et latinos se rassemblent
autour du Harlem cultural festival. Des images jamais montées de
l’histoire afro-américaine avec Nina Simone, Sly and the family stone,
Stevie Wonder, B.B. King, Mahalia Jackson, Herbie Mann, Ray Barretto,
Max Roach et tant d’autres.
Film docu, 118min

Mardi 08.02 18h-22h
Atelier danse libre
/ QG féministe en mixité choisie sans mecs-cis
12 personnes max. Écris à gouineattac@riseup.net pour t’inscrire
viens avec des fringues confortables !

Mercredi 09.02 18h
Cycle autour du soin
/ discussions, ateliers et projections
Un cycle autour du soin et de la santé, histoire d’en faire une question politique, de se réapproprier des savoirs, d’apprendre ce qu’il se passe quand on digère une pizza ou à quoi peut donc bien servir le foie, ou encore comment fonctionne le système de soin français.
Où on parlera d’anatomie et d’autonomie, de lobby pharmaceutique et d’industries agro-alimentaires, et où on apprendra à reconnaître une brûlure au second degré et à soigner une plaie.
18h : présentation du cycle et infokiosque
20h30 : repas à prix libre, en soutien à la caisse commune de la Rebouterie, salle de soin collective des Lentillères
21h30 : Projection de "How to survive a plague", film documentaire américain de David France, sorti en 2012, sur les premières années de l’épidémie de Sida, réalisé à partir d’images d’archives comprenant des reportages, des interviews ainsi que des films de manifestations, de réunions et de conférences pris par les membres d’ACT UP eux-mêmes.

Samedi 12.02 (lieu / horaires à préciser)
Subtil Béton
/ Présentation d’un roman
check subtilbeton.org et dijoncter.info ! pour les infos pratiques
Subtil Béton est le fruit d’un travail entamé en 2007. Pendant quinze années, nous nous sommes regroupé·e·s en ateliers d’écriture féministes pour explorer par la fiction les univers collectifs de nos quotidiens, lieux de lutte et de vie autogestionnaires. Au fil des rencontres,le collectif a croisé la route de près d’une cinquantaine de personnes qui ont ponctuellement contribué à façonner ce roman d’anticipation, aggloméré et choral.

Dimanche 13.02 14h-18h
Atelier d’imaginaire SUBTILTON
/ par les Aggloméré-e-s
/ Atelier sans mecs cisgenres
Un atelier d’imaginaire pour inventer des histoires à plusieurs mains. En guidant les personnes par des consignes simples et accessibles, ces ateliers encouragent la création collective, tout en outillant chacun·e. Une exploration pour susciter débats, goût du jeu et renversement de perspectives... Un espace de mise en fiction subtil... et béton !

Dimanche 13.02 18h
Sisters with transistors, electronic music’s unsung heroines
/ Lisa Rovner, 2021
/ Cinéclub-Cycle Musique : "les hommes blancs ne savent pas jouer"
L’histoire des pionnières de la musique électronique, des compositrices
qui ont saisies les machines et leurs technologies libératrices pour
transformer profondément comment nous produisons et écoutons de la
musique aujourd’hui. Avec Laurie Anderson, Wendy Carlos, Pauline
Oliveros, Clara Rockmore, Eliane Radigue et tant d’autres.
Docu, 86min

Lundi 14.02 18h
Assemblée générale féministe
Tu veux t’organiser dans les luttes féministes en mixité choisie sans
mecs cisgenres à Dijon ?
Rejoins nous une fois par mois pour parler et s’organiser contre le patriarcat.

Mardi 15.02 19h-22h
Gala de catch !
/ QG féministe en mixité choisie sans mecs-cis
Une soirée exceptionnelle de combats absurdes entre les champion.nes qui sommeillent en vous. Les adversaires seront tiré.es au sort et devront s’affronter sur le ring : jeu du caillou, ninja, lutte, choufleur, et plein de surprises.
Bières et soft prix libre

Mercredi 16.02 16h/18h
Permanence juridique
de la caisse de solidarité contre la répression
Voir "permanences" plus bas.

Mercredi 16.02 18h
Assemblée activitée
Chaque 3e mercredi du mois, c’est l’assemblée ouverte ! C’est le moment pour proposer une bouffe, un événement, un atelier, s’impliquer dans l’existant, parler avec les gens qui s’organisent ici.

Mercredi 23.02 18h
Peuple et populisme
/ Discussion animée #5
/ par le cycle des 9 discussions animées
Fin 2018, irruption du mouvement des gilets jaunes . Un peuple venait de se soulever contre le mépris répété que représentaient des réformes vécues comme injustes par une partie de la population. . À ce jour, parmi les courants politiques de gauche comme de droite, certain·es politicien·e·s organisent de plus en plus leurs discours autour de l’idée de peuple, chacun·e essayant de se faire valoir comme le/la vrai·e représentant·e du dit peuple. C’est sur cette base que se fondent les idéologies populistes, dont se sont emparés Donald Trump ou Jair Bolsonaro, se forgeant ainsi une image d’homme du peuple tout en menant des politiques ultra-libérales, liberticides et précarisantes pour la majorité de la population. Mais de quel peuple parle-t-on et pourquoi emploie-t-on ce concept plutôt qu’un autre ? Sur quoi repose le succès des populismes ? Si c’est au nom du peuple que sont menées les politiques les plus liberticides, ce « peuple » existe-il réellement ?
Le cycle des discussions animées ne sont ni des conférences ni des présentations, mais des moments de débats et d’élaborations collectives. Plus d’infos sur le cycle ici->3135]

Permanences

Impressions et risographie
/ tous les mercredis
/ 14h-18h
Impressions DIY, photocops et risographie. viens discuter de ton projet.
plein de détails et d’infos sur
tanneries.org/tanneriso
Questions et contact ttanneriso@tanneries.org

Atelier électronique
/ tous les mercredis
/ 14h-18h
Viens reparer toutes tes machines electroniques qui ne marchent plus ou qui ne fonctionnent pas comme tu voudrais ; il y aura une personne pour te filer un coup de main.
Si t’as des projets, le matos de l’atelier est a disposition sur place. Si t’as des questions : electronikatelier@tanneries.org

Permanence juridique
de la caisse de solidarité contre la répression
/ tous les 3éme mercredi du mois
Une permanence juridique pour créer de l’entraide entre personnes qui ont des problèmes avec la police ou la justice (arrestation, convocation, procès, blessures, etc.)
Même si nous ne sommes pas des expert·es, on propose de s’entraider pour :

  • trouver un·e avocat·e et la·e payer
  • préparer un procès / une garde-à-vue
  • mieux comprendre nos droits
  • anticiper les pratiques policières
  • comprendre les démarches possibles pour porter plainte contre la police

C’est mieux de nous prévenir avant de venir, et c’est aussi possible de nous contacter pour prendre rendez-vous à un autre moment en nous écrivant à
caissedeso21@riseup.net



Notes

[1Texte repris d’un article paru sur Dijoncter le 11 janvier sous le titre "2022, v’là les flics !"

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Fêtes

La Fête de printemps des Lentilleres c’est pour fin mai !

Malgré la covid, les menaces de la mairie, et cette ignoble campagne présidentielle nous avons le plaisir de vous annoncer avec certitude la future Fête de Printemps du quartier des Lentilleres, qui se tiendra du 26 au 29 mai !

Biergar’tann - saison 2 : la reprise

🔊 On se retrouve ce jeudi de 17h à 22h dans la cour de la salle de concert de l’espace autogéré des Tanneries
Musique, trucs à grignoter, distro, bar en extérieur.

Articles de la même thématique : Cinéma

Projection-débat : « Composer les mondes » d’Eliza Levy

Vendredi 6 mai, le Quartier des Lentillères organise une projection débat à l’Eldorado autour du film « Composer les mondes » d’Eliza Levy, un documentaire qui met en images la pensée de Philipe Descola et sa rencontre avec la Zad de Notre-Dame des Landes.

Ciné-débat : After Work

« La moitié des travailleurs européens seront indépendants en 2035 ». Quand le glaive penche dangereusement du côté de l’atomisation du travailleur, cette phrase d’un ouvrier en bleu de chauffe continue de résonner : « L’intérêt, il n’est pas personnel. Il est collectif. »

Soirée Figures féministes à l’Eldorado

Jeudi 31 mars, rencontre avec la réalisatrice et comédienne Myleine Guiard-Schmid au cinéma Eldorado. Projections et discussions autour d’Histoires d’entrejambes et de Delphine et Carole, insoumuses.