Plusieurs lycées mobilisés contre la politique du gouvernement à Dijon et alentours

Plusieurs lycées ont été bloqués en Côte d’Or ce vendredi matin. Et plusieurs centaines de manifestants ont défilé en ville à Dijon.

Des appels avaient commencé à circuler sur les réseaux sociaux dés jeudi : plusieurs blocages devaient avoir lieu ce vendredi matin.

A lire sur Twitter

La plus forte mobilisation est partie du lycée Eiffel. Dés 7h les premiers bloqueurs ont commencé à fermer les différents accès au lycée. À 8h plusieurs centaines de lycéens étaient donc réunis devant le lycée bloqué. Si quelques-uns ont choisi d’escalader le grillage pour se rendre en cours, la grande majorité des personnes présentes ont soutenu le blocage, et plusieurs groupe sont parti dans les rues alentours pour trouver de quoi renforcer les barricades : poubelles, mais aussi caddies, panneaux, branches, etc.

JPEG - 119 ko
JPEG - 31 ko
JPEG - 104.6 ko
JPEG - 49.3 ko

Vers 10h les lycéens d’Eiffel sont partis à la rencontre des autres lycées, en centre-ville. Simone Weil, où un blocage avait aussi lieux, puis Hippolyte Fontaine et le Castel. Au Castel les manifestants, ils étaient alors environ 200, ont enfoncé les portes et ont manifesté dans l’enceinte du lycée, occasionant quelques dégats matériels. Ils sont ensuite reparti en direction du centre-ville, sous la surveillance de plusieurs fourgons de Police Nationale.

La manifestation a continué en centre-ville au gré des frictions avec les forces de l’ordre, jusqu’à sa dispersion vers 11h30 devant le lycée Carnot. Au moins une personne aurait été emmenée au commissariat pour une vérification d’identité.

Ailleurs dans le département des blocages ont eux lieux à Brochon, Beaune (Marey), et Auxonne où une centaine d’élèves du lycée Prieur de la Côte-d’Or ont organisé un barrage filtrant puis ont manifesté en ville.

A lire sur Twitter
Contre la casse de l’éducation, contre Macron

Cette journée de mobilisation nationale des lycéens avait pour but de défendre plusieurs revendications :

  • abrogation de la loi ORE et de Parcoursup (sélection à l’Université)
  • abrogation de la réforme du baccalauréat et du lycée
  • abrogation de la réforme de la voix professionnelle
  • abandon du projet du SNU (Service National Universel)

Beaucoup de personnes étaient aussi mobilisées suite à l’annonce de l’augmentation des frais d’inscription à l’université pour les étudiants étrangers.
Globalement des mots d’ordre plus généraux ont été mis en avant, contre la politique du gouvernement.

JPEG - 46.7 ko
JPEG - 46.3 ko

Plusieurs lycéens ont aussi montré leur soutien au mouvement contre l’augmentation des taxes sur le diesel en portant un gilet jaune. À Beaune, des gilets jaunes sont venus tracter devant le lycée Marey et ont apporté des brioches et des croissants aux lycéens mobilisés

JPEG - 272.1 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Lycée

Grèves et blocages dans le secondaire en Bourgogne Franche Comté

Des mouvements de grève et de blocages ont eu lieu dans plusieurs établissements de BFC durant cette semaine pour dénoncer les conditions de reprise des cours et l’incohérence des protocoles sanitaires. Une intersyndicale appelle à la « grève sanitaire » pour mardi 10 novembre.

Articles de la même thématique : Sélection

Réforme du bac : les profs de maths disent non !

Lundi 24 juin avait lieu la commission d’harmonisation avant la correction des copies du bac S. En outre, certains collègues pratiqueront la rétention des notes jusqu’à ce que de véritables négociations s’ouvrent sur cette réforme qui fait l’unanimité contre elle.

Le Gai savoir, le fol espoir !

Ce matin se tenait la commission d’entente de philosophie en fac de médecine. Un amphi plein de professeurs et au micro quelques irréductibles venus là pour convaincre leurs collègues de ne pas prendre leurs copies.
Chaude ambiance !