1er mai : nous appelons les syndicats à la manifestation



Nous appelons fraternellement les représentant·e·s des syndicats à venir manifester le 1er mai, journée internationale des droits des travailleur·euse·s, et à se joindre aux acteurs et actrices du mouvement social mobilisé·e·s contre la vie chère et la précarité.

Horaires et lieux de rendez-vous en Bourgogne Franche-Comté :
Auxerre : 10h30 – Place de l’Arquebuse
Beaune : 10h00 – Porte Saint Nicolas
Besançon : 10h00 – Place de la révolution
Dijon : 10h30 – Place Wilson
Dole : 10h30 – Avenue de Lahr
Lons-le-Saunier : 10h30 – Place de la liberté
Montbard : 10h00 – Place Gambetta
Saint-Claude : 10h30 – Place du 9 avril – Allée du marché

Camarades, l’histoire du mouvement ouvrier et de l’émancipation collective vous appartient aussi ! Nous savons combien de vos militant·e·s font un travail remarquable au quotidien, défendant les droits de leurs collègues, impulsant les luttes locales et construisant une solidarité ô combien nécessaire sur leurs lieux de travail. Nombreux sont celles et ceux qui, depuis maintenant plusieurs mois, se mobilisent aux côtés des gilets jaunes, des k-way noirs et de toutes les personnes engagées contre les fins de mois difficiles et pour la justice sociale. Nous partageons malheureusement aujourd’hui leur incompréhension [1].

En effet, rares sont les centrales syndicales qui ont clairement fait entendre leur voix. Les communiqués de soutien aux Gilets jaunes ont rivalisé de timidité avec les appels nationaux à rejoindre la contestation. Alors même qu’un certain nombre de fédérations et d’unions départementales de la CGT ont appelé à la « riposte générale » ce samedi 27 avril [2] , nous ne pouvons que constater l’absence de relai de la part de la Confédération ou de l’intersyndicale. D’atermoiements en dérobades, c’est à un étrange jeu du chat et de la souris que vous semblez vous prêter ces derniers mois. Vous avez pour ainsi dire fait preuve de tant de discrétion que nous redoutons que vous ne manquiez à l’appel mercredi prochain. L’an dernier déjà, c’est à peine si vous aviez timidement formé une queue de cortège en marge de la manifestation parisienne.

Secrétaires générales, secrétaires généraux, nous ne vous laisserons pas faire cavalier seul ! Nous partageons un même combat contre les attaques du gouvernement, et il n’est pas trop tard pour que vous vous joigniez le 27 avril à l’appel de vos militant·e·s, auquel pour notre part nous répondrons présent·e·s. Voyez-y une main tendue. En retour nous espérons que vous ne dérogerez pas au grand rendez-vous annuel du 1er mai. Il en va de votre intérêt de converger avec nous, Gilets jaunes, autonomes et syndicalistes de base, pour l’unité de la classe ouvrière et la victoire de tou·te·s les travailleur·euse·s !

Appel à lire sur ACTA, média autonome et partisan : Premier mai : nous appelons les syndicats à la manifestation

1er mai : Les Gilets jaunes prennent la tête de cortège

Un appel des Gilets jaunes à la mobilisation pour les manifestations du premier mai !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Le cofondateur de Lesbians and Gays Support the Miners raconte

En 1984, Mike Jackson participe à la création de Lesbians and Gays Support the Miners, un groupe de solidarité destiné à aider les mineurs dans leur lutte contre la fermeture des mines britanniques. Quatre décennies plus tard, Mike parle de l’organisation et de la solidarité avec les mineurs.

Articles de la même thématique : Gilets Jaunes

[Podcast] Mayday - Devenir gilet jaune

Il a surgi un samedi de novembre 2018 et en même temps qu’il mettait à mal les idées que l’on pouvait se faire d’un soulèvement populaire, il nous a invité à repenser la grammaire des révoltes de demain. Pendant une heure on ouvre des archives et on revient sur le scandaleux mouvement des Gilets Jaunes.

[Livre] À chaque instant la fin du monde

Ce livre, écrit par des auteurs dijonnais, est une invitation à repenser l’éthique et l’action dans un monde de dislocation et de décomposition généralisées.