Remaniement avec un violeur et un masculiniste : Riposte féministe [En Images]

Vendredi dernier, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées suite à un appel féministe suivi nationalement pour se mobiliser et réagir contre le remaniement du gouvernement avec Darmanin et Dupond-Moretti en ministre ou « la culture du viol En Marche ».

Ceux là même se pointaient à Dijon pour une première parade ce vendredi 10 juillet. Un premier rassemblement d’une quarantaine de personnes sont venues gueuler en face du commissariat où ils étaient reçus à 8h du matin.
Un deuxième rassemblement était donc prévu à 19h et des centaines de personnes ont répondu à l’appel.

JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 1.9 Mo
JPEG - 2 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.9 Mo
JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 1.8 Mo
JPEG - 1.8 Mo
JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 968.8 ko
JPEG - 1 Mo
JPEG - 2.1 Mo
JPEG - 900 ko
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 503.5 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

Et ta sœur ?

Ma mère aussi puis ma cousine et enfin la boulangère du coin de la rue. Not’fête le 8 mars, mon bon saigneur..

Articles de la même thématique : Violences sexuelles

Condamner le viol pour renforcer la culture du viol

« Et puis régulièrement un compte masculin débarque et explique que le mieux à faire, contre les violences sexuelles, c’est de tuer, torturer, mutiler leurs auteurs. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce genre de comportement appartient pleinement à la culture du viol. »
Article repris du blog sur l’écologie politique d’Aude Vidal.