[Dijon] Une cinquantaine de personnels de la santé ont manifesté pour « les oublié·es du Ségur »



Après l’appel du syndicat Sud Santé Sociaux CHS La Chartreuse, il y avait une cinquantaine de personne réunies devant la prefecture jeudi 26 novembre pour exiger que les revalorisations salariales profitent réellement à tous les personnels de la santé.

Cette revalorisation de 183 € accordée aux personnels hospitaliers de la fonction publique dans le cadre du Ségur de la santé ne concerne pas les personnels des établissements médico-sociaux, comme par exemple la Chartreuse à Dijon.
Il y aurait donc 25 agents de la Chartreuse qui ne pourraient pas toucher ces 183 €, et environ 250 personnes dans toutes la Côte-d’Or.

Les manifestant·es ont été reçu par la préfecture mais n’ont obtenu aucune avancée... Ils ont annoncé qu’ils ne s’arrêteraient pas là.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Pour les sages-femmes, maintenant assez joué : game ovaire !

Pour la 5e fois cette année, les sages-femmes de Côte-d’Or seront en grève ce vendredi. Le 7 octobre, les sages-femmes étaient plus de 6000 à manifester à Paris : une mobilisation sans précédent ! Leurs attentes n’ont toujours pas été entendues. C’est pourquoi, du 22 au 24 octobre, les sages-femmes des maternités publiques, privées et exerçant en libéral appellent à un week-end noir.

Assistants d’Education d’Hippo : une situation scandaleuse !

Début octobre, les assistant·es d’éducation du lycée Hippolyte Fontaine à Dijon ont reçu leurs salaires avec parfois plus d’une semaine de retard. « La modicité des salaires, la précarité des contrats, les missions pour autant exigées de ces collègues justifient que les salaires soient versés à temps, c’est non seulement une question économique, mais aussi une question de respect pour des personnels qui ont souvent le sentiment d’être méprisés. »

Articles de la même thématique : Psychiatrie

Projection-discussion : Le Grand Ordinaire

Le Grand Ordinaire est un journal intime filmé, qui retrace plusieurs années de la vie de son réalisateur. Il est d’une part une traversée insensée à l’intérieur des troubles d’un cerveau grippé, dont les rouages se bloquent et qui répète pensées et gestes à l’infini. Ceux de Mathieu Kiefer, auteur, réalisateur et personnage principal du film, aux prises avec ses peurs et obsessions, que la psychiatrie appelle des Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC).
Jeudi 30 septembre à 20h15, projection-discussion en présence du réalisateur à l’Eldorado.