« Dans ton coude ! », l’émission confinée de l’écho des cabanes

La web-radio née pendant le mouvement Gilets Jaunes tient une émission tous les jeudis pour continuer à lutter pendant le confinement.

 
 
En cette période de confinement, les radios libres fleurissent et se réinventent. Nous en avons contacté pleins pour qu’elles nous racontent comment ça se passait de leur côté.
La chronique Radios Déconfinées présente chaque jour sur dijoncter une nouvelle radio.
Et pour introduire cette série, vous pouvez aussi lire Les voix déconfinées : le retour des radios libres ?

 

Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

L’Écho Des Cabanes est une web-radio citoyenne, libre et participative crée en 2019 pour promouvoir la liberté d’expression. Cette radio est un haut parleur des luttes mais nous n’avons pas la prétention d’avoir la vérité !

Le projet est née pendant le mouvement Gilets Jaunes suite au constat que les médias de masse appartiennent pour l’essentiel à des milliardaires ou à des responsables nommés par le pouvoir en place. Ceux-ci manquent de pluralité ne nous permettant plus de communiquer librement.
Le projet et le nom de la radio a été voté en assemblée citoyenne des ronds points du Gers avec l’outil « Le Jugement Majoritaire ». Nous sommes une dizaines de contributeurs actuellement.

Qu’est-ce que le confinement a changé dans votre fonctionnement ?

Le confinement nous à amener a produire tous les jeudi soir à 20h30, une émission « Dans ton coude ! » et nous relayons tous les samedi après-midi une émission via aCentrale.org.

Qu’est-ce que vous diffusez ?

On ne passe aucune publicité, votre temps de cerveau disponible ne sera donc mis à contribution qu’avec de la musique éclectique, des interviews, des émissions et des reportages.

 

Dans ton coude ! - Jingle
Pour écouter la suite de l’émission
Et toutes les autres,
C’est ICI.

 

Est-ce que vous avez des conseils à donner pour celles et ceux qui voudraient se lancer ?

Nous sommes auto hébergés et utilisons des logiciels libres tel que GNU/Linux Ubuntu Server, LibreTime pour la régie, WordPress pour le site web, Audacity pour les montages audio ...

Pour écouter l’Écho des cabanes : lechodescabanes.fr

JPEG - 83.5 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Médias libres

Dijoncter, les dessous de la modé

Dijoncter.info est un site participatif animé par une équipe de modération. Mais au fait... Ça consiste en quoi la modération ?

Dijoncter Papier #3 est sorti !

Dijoncter Papier #3 vient de sortir des presses ! Si vous voulez savoir où le trouver, combien il coûte ou lire l’édito avant de l’avoir en main, cet article est pour vous.

Articles de la même thématique : Radios libres

L’Éphéméride Anarchiste sur Radiolutte : 19 Avril, Andrée Prévotel

Le 19 Avril 1912, naissait Andrée Prévotel, militante anarchiste, anarcho-syndicaliste et libre-penseuse.
À écouter également sur Radiolutte, les éphémérides de chacun des autres jours du mois.
Des éphémérides à produire collectivement ! Corrections et participations ouvertes et attendues sur thechangebook.org !

[Strasbourg] Podcast « À nos mort.e.s »

Le 31 octobre 2020, à l’occasion de Samhain, un moment suspendu entre la vie et la mort, entre le jour et la nuit, nous avons voulu célébrer nos mort-es à la Pigeonne, le squat queer féministe antiraciste de Strasbourg.
Iels n’auront pas notre tristesse. Transformons nos deuils en force et nos rages en puissances. Nous avons lu et diffusé les réponses à notre appel à créations militantes, fictives, poétiques. Ces textes ou sons célébrent de manière politique nos mort-es assassiné-es ou suicidé-es, victimes du sexisme, du racisme, de la transphobie et de la transmysogynie, de la putophobie et de la queerphobie.