Errance urbaine #8 - Avril Mai 2019

L’actualité vue par les rues de Dijon ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci des black-blocks, des élections, de la musique, et des nouvelles des Lentillères.

Fête des Lentillères

JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 993.4 ko

Pour souffler sa neuvième bougie, le quartier libre des Lentillères organisait pendant le week-end du 19 au 22 avril sa traditionnelle fête de printemps, marquée le samedi par une vélorution (manif à vélo). Une centaine de cyclistes ont défilé jusqu’au centre-ville avant de se joindre à l’acte 23 des gilets jaunes.

[GJ Acte XXIII] Un samedi de manif vert et jaune

Ce samedi c’est non pas une mais deux manifs qui avaient lieux dans les rues de Dijon. Le matin, le quartier libre des Lentillères faisait sa vélorution, avant d’être relayé par l’acte 23 des gilets jaunes après 14h. Récit en images

12 juillet

1er mai

JPEG - 107.8 ko
JPEG - 1 Mo

À Dijon, la manifestation a été, comme tous les « traditionnels défilés du 1er mai », un traditionnel défilé du 1er mai : mou et inoffensif, malgré la détermination d’une partie des manifestants à en faire une manifestation combative. Les flics ont tout de même profité de la manif appelée plus en début d’après-midi par les gilets jaunes pour interpeller 10 personnes, aux motifs de participation à une manifestation non déclarée, dissimulation de visage, et exhibition sexuelle pour l’une de ces personnes (on imagine qu’elle avait montré son cul aux flics).

Ceci dit après les débordements historiques du 1er mai 2018, c’est vers Paris que tous les regards étaient tournés. Beaucoup a déjà été dit sur cette manifestation, en particulier sur la violence et la démesure du déploiement policier, les forces de l’ordre n’hésitant pas à s’en prendre au très paisible cortège de la CGT, de Solidaires et de la FSU.
C’est finalement le fiasco médiatique du gouvernement qui marquera les esprits. Alors qu’il aurait pu se contenter de se pavaner en affirmant avoir maitrisé la situation, Castaner a préféré lancer une polémique sur la soi-disant « attaque » d’un hôpital par les manifestants. Sans images, la fake news serait passée crème, comme d’autre avant elle, manque de chance, les témoignages des accusés, du personnel, ainsi que les nombreuses videos étaient là pour mettre en lumière les mensonges que véhicule le gouvernement. Comme on sait « la bourgeoisie soulève de grosses pierres pour se les laisser tomber sur les pieds ».
Pendant ce temps là de vrais casseurs étaient à l’oeuvre contre des manifestants [1], des migrants, et des étudiants de la cité U voisine.


La mandragore des Lentillères

JPEG - 1.4 Mo

Une nouvelle fresque est apparue sur les murs du quartier des Lentillères après la fête de printemps. Pour en savoir plus on vous renvoie vers l’article qui y est consacré :

Sur les murs des Lentillères... la mandragore

Une nouvelle fresque a vu le jour au quartier des Lentillères, juste après sa fête de printemps. L’énergie de ces 4 jours de fête a dynamisé les cultures, et une mandragore géante s’est installée sur le mur qui jouxte la serre à plants du jardin des maraîchères. Visite guidée.

26 mai

Puzzle, antispécisme et perquisition

JPEG - 820.3 ko
JPEG - 153.2 ko

Ces dernières semaines, les murs de Dijon ont vu apparaitres d’étranges pièces de puzzle rouges, accompagnées d’affiches suffisament cryptiques pour attiser la curiosité des passants. Derrière ce projet se trouve Pan, un·e « artiviste » qui mêle ses convictions antispécistes au street art et à l’art contemporain, ce qui l’a mené·e tout droit... en audition à la gendarmerie.
Tous les détails de cette histoire sont à retrouver dans l’interview ci-dessous.

Incendie d’abattoir : un·e militant·e de la cause animale perquisitionné·e à Dijon

Mercredi matin à Dijon, Pan, « artiviste » dont le travail mêle antispécisme, art contemporain et street art s’est fait perquisitionner à son domicile par une unité spéciale de gendarmerie. On est allé à sa rencontre pour qu’iel nous parle de sa perquisition, de ce dont on l’accuse, et de son projet.

29 mai

Lentillères vaincront !

JPEG - 397.5 ko
Sur le bureau de vente de l’« Écocité des maraîchers », rue Berbisey

En plus de se faire taguer sa boutique, l’entreprise Villa Flore peine à vendre ses éco-appartements dans la phase I de l’écoquartier des Lentillères. Ci-dessous leur appel à l’aide.

Éco-quartier en solde ! Dijon Métropole appelle les cadres à la rescousse

Alors que l’enquête public du PLUI [1] commençait le 14 mai, prévoyant toujours plus de constructions absurdes, des dijonnais·es ont reçu un bien curieux tract dans leurs boîtes aux lettres...

24 mai

Les Lentillères contre le PLUi

JPEG - 1 Mo
JPEG - 1 Mo
JPEG - 1005 ko

Alors que l’enquête publique du PLUi [2] touche à sa fin, le quartier des Lentillères (le vrai, celui qui n’a pas besoin du préfixe « éco » pour se mettre en valeur) appelle à un rassemblement devant le siège de Dijon Métropole mercredi 12 juin. Plus de détails ci-dessous.

Contre le PLUi et ses écoquartiers de béton - Appel des Lentillères

L’enquête publique du PLUI [1] est en cours, et les urbanistes s’entêtent à penser que les dernières zones maraîchères de la ville peuvent être classées comme Zone à Urbaniser. Le Quartier Libre des Lentillères appelle à un rassemblement le 12 juin devant Dijon Métropole, avec le premier marché pirate de la saison.

12 juin

#PanneauGame

Checknews : Un groupe anarchiste a-t-il appelé à un concours de sabotage de panneaux électoraux pendant les européennes ?

Plusieurs lecteurs nous ont posé la question. Le Checknews de Paris Luttes Info décrypte l’info de la vie politique du mouvement social et se trouve en mesure de le dire : selon toute vraisemblance, il y aura des dégradations de panneaux électoraux pendant cette période damnée des élections.

Comme l’ont relevé nos consoeurs de paris-luttes.info, des « groupes anarchistes » appelaient, à l’occasion des dernières élections européennes, à saboter les panneaux électoraux. Parmi ces appel, l’un d’entre eux venaient d’un compte twitter dijonnais.

A lire sur Twitter

Si les auteures de cet article notent que l’absence de barême ou de récompense ne rendent pas ce concours très « vendeur », on a tout de même pu relever quelques contributions démocratiques à cette campagne électorale. On pourra constater à quel point la fin de Game of Thrones à marqué les esprits et le fait que malgré les 34 candidatures, certains ont semblés déçus par la pauvreté de l’offre politique...

JPEG - 854.3 ko
JPEG - 823.4 ko
JPEG - 813.9 ko
JPEG - 707.6 ko
JPEG - 888.7 ko
JPEG - 1004.9 ko
JPEG - 847.9 ko
JPEG - 63.9 ko
JPEG - 54.2 ko
LB12 = Lingons Boys, le groupe de supporters ultras dijonnais

Et pour faire la transition avec la prochaine sous-partie, un clin d’oeil au rappeur sevranais Kalash Criminel

JPEG - 821.9 ko

En musique

JPEG - 83.8 ko
JPEG - 46.1 ko

En vrac

JPEG - 369.6 ko
Sur le chantier de la Cité de la Gastro
JPEG - 942.2 ko
JPEG - 982.9 ko

P.-S.

Une chronique d’actualité qui ne parle pas des gilets jaunes ?!
Pas de panique, après celle de janvier dernier, une nouvelle édition spéciale GJ arrive bientôt !


Proposer un complément d'info

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Articles de la même thématique : Tags - Graffs - Street art